Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Samir Geagea pour un Liban souverain et fort

Geagea Le chef du comité exécutif des Forces libanaises, Samir Geagea, a déclaré, dans une interview à la BBC, que :

"la majorité des Libanais est désormais favorable à une solution globale à la crise, ce qui signifie qu’elle est contre le retour à la situation qui prévalait avant le 12 juillet. Pour que la solution soit globale, il faut prendre en considération l’affaire des fermes de Chebaa, l’échange de prisonniers, l’application stricte et totale de l’accord de Taëf [texte], ainsi que l’application des résolutions qui vont dans le même sens que l’accord de Taëf, telles que les résolutions 1559 [désarmement du Hezbollah] et 1680.

L’État libanais doit être seul responsable de l’élaboration de la politique de défense. La défense du Liban ne saurait être du ressort d’une seule fraction [le Hezbollah] car cela relève de la responsabilité du gouvernement et du peuple libanais dans son ensemble."

Il a ajouté que "la solution définitive ne saurait être accessible que par l’édification d’un État fort qui serait seul responsable de la défense du Liban".

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. Les armées de Tsahal déversent leurs missiles
    Sur les villages chrétiens du beau pays du cèdre,
    Ripostant aux attaques d’un Islam imbécile,
    Par la loi du Talion elles font souffrir le faible.
    Y aura t il un jour quelque paix en ces lieux
    Où le Seigneur Jésus s’offrit en sacrifice
    Et la loi de l’Amour qui a vaincu ce Dieu
    Pourra t elle, Ô mon Père, éloigner ce calice ?
    Les hommes sont égoïstes, hier ils ont souffert,
    Ils voudraient aujourd’hui faire payer l’injustice
    A ceux qui, en ces lieux, ont de tous temps offert
    Au vrai Dieu incarné une ombre protectrice.
    La France de saint Louis qui en terre sainte a pris,
    Au Liban, devant Dieu, engagement écrit
    N’a t elle pas le courage, et la force, et la foi,
    Pour protéger le faible, de faire parler la loi.
    Certes le Hezbollah, parti d’un dieu infâme
    Qui esclavage l’homme et maltraite la femme,
    Emploi depuis toujours l’arme de la terreur.
    Mais pour défendre un droit doit on perdre l’honneur ?

  2. Je relève deux erreurs.
    Sur les villages chrétiens : 7 pieds
    Les hommes sont égoïstes : 7 pieds
    Le e muet devant se prononcer devant une consonne, au sein d’un vers.

  3. Merci pour votre commentaire.
    N’y a t il pas d’exception à cette règle qui me parait bien rigide?
    D’où sort elle?

  4. Même chose pour :
    N’a t elle pas le courage, et la force et la foi
    qui ferait 14 pieds d’après cette règle.
    Je peux le remplacer par :
    N’a t elle pas la force, le courage et la foi

  5. @ Semetipsum
    N’y a t il pas d’exception à cette règle qui me parait bien rigide?
    Si. Il faut alors écrire en vers libres :
    “Un poème en vers libres est un poème qui ne comporte ni vers mesurés, ni rimes, ni strophes. Cependant, il conserve certaines caractéristiques du vers : au minimum, la présence d’alinéas d’une longueur inférieure à la phrase. D’autres caractéristiques rappelant la poésie régulière peuvent apparaître : la présence de majuscules en début de ligne, une mise en page laissant respirer les blancs, des séquences de vers de dimensions variables séparées par un saut de ligne, des longueurs métriques variables mais repérables, des effets d’enjambement, des échos sonores, etc.”
    Mais si vous choisissez l’alexandrin, le décasyllabe, etc. il faut vous y tenir !
    Il y a encore une autre possibilité : le poème en prose. Attention, ça a l’air facile mais ça ne l’est pas du tout.
    Bon courage !

  6. @ Marc et Agnès
    Merci pour vos commentaires, j’ai trouvé des solutions pour régler mes petits écarts.
    Après tout, plus la règle est stricte et plus c’est amusant.
    Ceci étant, ces “lois” ont bien évolué au cours des siècles en fonction de la prononciation de chaque époque, c’est ce que m’ont fait découvrir aussi vos remarques.
    Ce que je trouve un peu dommage cependant c’est que l’on se focalise un peu trop sur (une partie de) la forme sans donner d’avis sur le fond.
    Cordialement
    PS : Nouvelle version corrigée/
    Les armées de Tsahal déversent leurs missiles
    Sur les villes chrétiennes du beau pays du cèdre,
    Ripostant aux attaques d’un Islam imbécile,
    Par la loi du Talion elles font souffrir le faible.
    Y aura t il un jour quelque paix en ces lieux
    Où le Seigneur Jésus s’offrit en sacrifice
    Et la loi de l’Amour qui a vaincu ce Dieu
    Pourra elle, Ô mon Père, éloigner ce calice ?
    Hommes emplis de rancœur ! Hier ils ont souffert,
    Ils voudraient aujourd’hui faire payer l’injustice
    A ceux qui, en ces lieux, ont de tous temps offert
    Au vrai Dieu incarné une ombre protectrice.
    La France de saint Louis, en Terre Sainte a pris,
    Au Liban, devant Dieu, engagement écrit.
    N’a t elle pas la force, le courage et la foi,
    Pour protéger le faible, de faire parler la loi.
    Certes le Hezbollah, parti d’un dieu infâme
    Qui esclavage l’homme et maltraite la femme,
    Emploi depuis toujours l’arme de la terreur.
    Mais pour défendre un droit, doit on perdre l’honneur ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services