Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Saidi M., placé en garde à vue après l’incendie d’un immeuble du 18e

AUn homme a été interpellé et placé en garde à vue après l'incendie d'un immeuble du XVIIIe arrondissement de Paris, qui a coûté la vie à huit personnes.

Saidi M., né en 1979 en Algérie, a été appréhendé vers 11h15, dans une rue parallèle à la rue Myrha où a eu lieu l'incendie. L’homme aurait été vu sur les lieux lors des deux départs de feu. Il est suspecté d'être responsable de l'incendie. Ce sont les caméras de vidéosurveillance du quartier qui ont permis de l'identifier. Sur les images, on voit l'homme, au comportement suspect, sortir du bâtiment qui a pris feu.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Saïdi M : encore une “chance pour la France”…

  2. cher internautes , avant de poster le moindre commentaire, n’oubliez pas votre pilule de Padamalgam !

  3. Non! il n’est pas muzz il est PSY! Ils l’ont dit sur toutes les ondes… Il y en a quand même beaucoup mais ça marche toujours!
    Tout le monde sait qu’il n’y a plus ni places ni médecins dans les hopitaux PSY. Alors, c’est passafôte!
    Aux comprimés de padamalgame, on ajoutera donc deux cuillerées de sirop cèpassafôt!

  4. Avec ce titre j’ai cru un instant que ce cher Jean-Vincent avait été enfin arrêté.

  5. Heureusement que ce n’est pas un gaulois aux yeux bleus catholique hétérosexuel père d’une nombreuse famille.
    Dans ce cas précis, les merdias sont bien ennuyés, la seule solution, c’est de parler d’un déséquilibré.
    Ca n’a d’ailleurs pas raté.
    Ces imbéciles de merdias sont totalement démasqués, personne ne croit plus à leurs bonimenteries.

  6. Omerta sur les chaînes publiques !
    * un suspect * …. anonyme !
    Sur radio Nostalgie : un homme connu de la police , atteint de troubles psychiatriques !
    Le nommer serait un délit de racisme et de xénophobie passible de poursuites !
    Alors .. motus et bouche cousue !
    Et tant pis pour les pauvres victimes ……
    Tout comme pour celles des avions disparus !

  7. Pour un padamalgam, un incendie est beaucoup plus rentable (*) qu’une attaque au fusil d’assaut ou à la bombe.
    (*) en nombre de morts, blessés ainsi qu’en ce qui concerne les destructions de biens

  8. Un algérien qui n’a jamais caché sa haine “naturelle” des noirs boute le feu à un immeuble appartenant à un sénégalais. Parmi les huit personnes mortes, quatre sont sénégalaises (deux calcinées et deux autres écrasées au sol par défénestration, précise-t-on sur les sites africains. Comme à Casablanca,Rabat et Tanger, l’année dernière (trois jeunes femmes sénégalaises liquidées par fuite de gaz organisée dans leur appartement préalablement obstrué de toutes parts, en pleine nuit), un jeune chrétien Sénégalais, Charles-Auguste NDour, égorgé, etc…etc…Dans les pays du Maghreb et ailleurs dans le monde arabe, il y a chaque année des dizaines de crimes de ce genre ,commis sur des noirs, parce que noirs et jamais élucidés. Ou bien, quand ils le sont, les parodies de procès se terminnt en eau de boudin.
    Mais selon la Bien Pensance européo-américaine de gauche, si les assassins racistes sont noirs ou arabes , on minimise, cache et se contente de patiner sur des euphémismes. Il y a une dizaine d’années aussi, à Paris, dans le quartier de l’opéra, ce fut une fatma algéro-marocaine qui mit le feu à l’immeuble où vivaient des familles négro-africaines, tuant ,si je ne m’abuse, 23 de leurs membres . La sempiternelle bougie….le briquet tombé par hasard.
    Tristement drôle: sur les sites maghrébins, des internautes se moquent des victimes en disant (si)” L’incendiaire en avait marre de la saleté de la rue, du bruit et des odeurs de cuisine africaine” Rappel: au rez-de-chaussée dudit immeuble, et jusque dans la rue, dit-on, un sénégalais faisait, et continuera de faire commerce de “dibis” , sortes de brochettes sénégalaises de mouton, aux épices que même beaucoup d’africains trouvent malodorantes.
    Ce à quoi, chez Seneweb, par exemple, les litanies se multiplient sur la méchanceté des arabes, leur racisme anti-noir indécrottable, émaillées de détails dont Cazeneuve et Hidalgo devraient faire trésor s’ils veulent vraiment comprendre le pourquoi du comment de cette tragédie. Au lieu de ressasser leur langue de bois “gentounette”!
    Quant à la journaliste de France-Info de ce matin qui disait “Bien sûr, la rue est sale, il y a des papiers gras et autres ordures partout, mais quelle jolie vie communautaire, Oh! quelle triste petite fille qui se refuse à croire que tel petit garçon est mort dans l’incendie…” Avant que de se faire secouer les puces de la sensiblerie par une autre petite immigrée: “Non, celui-là n’est pas mort, c’est son petit frère!” Sans parler du seul blanc interviewé, de l’autre côté des flammes, qui insistait sur “l’odeur de cramé” (sic!) Les brochettes ou les humains?

  9. C’est vrai que Paris est une ville dégueulasse, bourrée d’immondices et malodorante.
    Un grand merci une fois de plus à la mairie de Paris plus capable de commettre un Tel Aviv sur Seine, une nuit blanche ou un Paris plage que d’avoir des rues propres.
    Le maire de cette ville ne doit pas être beaucoup plus propre pour laisser sa municipalité dans un pareil état, état qui visiblement lui convient.

  10. Comme dirait Rabbi Jacob, “Qu’ils s’éliminent entre eux…, mais pas chez nous, M. le Commissaire!”.

Publier une réponse