Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi / Religions : L'Islam

Sabatina James, musulmane convertie au catholicisme

Aleteia raconte l'histoire de Sabatina James, une Pakistanaise de 31 ans convertie de l'islam au catholicisme. Une belle histoire, pleine d'espérance quant à la conversion des musulmans.

Topic

"La mise en garde de la communauté islamique, au sein de laquelle elle a grandi, est toujours présente en elle : chez les chrétiens il n'y a pas de personnes saintes, leurs églises sont vides et leurs maisons closes pleines. Mais les symboles catholiques l'attirent, l'image de Dieu qui choisit de souffrir sur la croix la bouleverse. Une première chose la frappe : la différence entre la crainte de Dieu professée par les chrétiens, basée sur l'amour, et la crainte de Dieu des musulmans, basée sur la peur. Son ami chrétien lui lit des passages de la Bible qui lui donnent paix et sérénité, comme jamais le Coran ne l'avait fait.

Sabatina se souvient de ces jours-là : « Le Christ manifestait de la miséricorde envers les femmes adultères, alors que Mahomet permettait qu'elles soient lapidées. Plus je lisais le Coran, plus je sentais de la haine envers ceux qui étaient différents ; en revanche, en tant que chrétienne, je sens de l'amour envers ces personnes et je leur souhaite de recevoir le même amour que, moi, j'ai ressenti à travers Jésus ».[…]

Rappelons à l'occasion de cette belle histoire le forum Jésus le Messie, dédié à la conversion des musulmans, qui se tiendra les 9 et 10 mai à ND de Grâce de Passy. Pour les inscriptions, c'est ici.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Une belle leçon de courage et d’intelligence de l’âme. Une seule chose m’effraye et m’attriste profondément dans son parcours c’est sa rencontre avec un prêtre catholique :
    “Elle se confie à un prêtre catholique qui ne lui prête guère d’attention. Mahomet aussi a été prophète, lui dit-il : trop peur d’offenser l’islam.”
    Ce prêtre à t’il entendu le coq chanter trois fois ?

  2. C’est un grand bonheur pour un catholique que de voir une musulmane se poser la question de savoir si la religion que lui ont léguée ses parents est la vraie, si Dieu peut choisir son prophète chez un pédophile, un adultère, un génocidaire de chrétiens comme le fut Mahomet, et de mûrir sa réflexion en lisant le coran et la Bible pour se rendre compte où est la Parole de Dieu et, par voie de conséquence, la Vraie Foi. Quoique ne doutant pas de ma Foi en Christ, moi aussi, j’ai fait cette démarche, pour comprendre les musulmans le 11 septembre, savoir si leur comportement criminel était en harmonie avec le coran, et je n’ai eu que dégoût et aversion en lisant le coran qui, prônant le génocide des non musulmans, m’a confortée dans la certitude que j’étais dans la Vraie Foi.
    J’ai honte pour ce prêtre qui reconnait Mahomet comme prophète, alors que le Christ nous a dit : « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces. » (Matthieu VII,15)
    Toutes mes félicitations, chère Sabatina, pour votre ténacité qui ne peut vous venir que du Saint-Esprit.

  3. L’attitude de Soeur Emmanuelle au Caire, l’une des ”célébrités” de l’Eglise de Vatican II, était de dissuader les musulmans de se convertir au catholicisme. Pour elle, être missionnaire consistait à aider les musulmans à être de ”bons musulmans”. Elle a même osé affirmer que convertir un musulman au christianisme, c’était comme abattre un arbre ou un palmier. On peut se demander quelle était la valeur réelle de la spiritualité catholique de cette religieuse, quand elle repoussait les démarches de conversion des musulmans qui venaient lui demander son assistance.

  4. Sr Emmanuelle n’a pas fait que cela. Heureusement elle est en phase d’oubli actuelleent sauf pour quelques humoristes.

  5. Il faut abattre le mythe de Mahomet, car il n’a jamais existé.
    Les premiers corans n’en parlaient jamais, St François d’Assise a discuté avec un musulman, et jamais ce nom ne fut employé.
    Il fallait par nécessité , trouver un nom pour donner du poids à l’islam, ce qui advint.
    Celui qui chercherait à décrire le ” prophète ”, commet un blasphème, euphémisme pour dire qu’il n’existait pas. [Disons que si, Mahomet a existé, mais a été largement instrumentalisé à des fins politico-guerrières, cachées derrière le paravent commode d’une pseudo-religion. Lisez “Le grand secret de l’islam”, c’est extrêmement bien documenté, fiable historiquement, et tout-à-fait passionnant ! http://legrandsecretdelislam.com/ MB]

  6. Hélas, le titre du post est en soi tout un programme: “Sabatina James, musulmane convertie au catholicisme”. Ce la signifie-t-il qu’elle est condamnée à rester musulmane après sa conversion ? Sinon, c’est un lapsus révélateur de la soumission. Pour moi, si elle est catholique donc chrétienne, elle ne peut être en même temps musulmane ? A la rigueur, une ex-musulmane ?
    NB, j’apprécie pourtant les articles de Marie Béthanie, mais là, je ne la saisis pas.

  7. Le témoignage de Sabatina rappelle quelque peu le cheminement de l’islam au christianisme de Joseph Fadelle qui en se mettant à lire le Coran a fini par apostasier l’islam qu’il pensait être une religion de paix.
    D’accord avec Xavier, et ce refus de témoigner de Dieu était aussi le fait de Mgr Teissier, archevêque d’Alger :
    “Mgr Tessier relève, à cet effet, que l’Eglise ne cherche pas à profiter de son action caritative. « Depuis 40 ans, nous avons des bibliothèques ouvertes pour les étudiants. En 40 ans, nous n’en avons pas baptisé un seul. Nous avons ouvert ces bibliothèques parce que nous pensons que nous pouvons aider des jeunes à réussir leurs examens, à avancer s’ils en ont les moyens. Jésus a dit: « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Pour nous, c’est obéir à ce précepte. Nous ne l’avons pas fait par prosélytisme ni par désir de convertir les jeunes. Nous voulons construire la fraternité mais dans le respect de l’autre », précise-t-il. Certains ne voient, selon lui, ces actions que sous l’aspect de « compétition ou d’annexion ». Dans ce contexte, il rappelle la caractéristique principale de leur engagement. « Le mot mission a un sens plus large. Nous l’utilisons dans le sens de Rissalat El-Kanissa. Nous ne concevons pas notre mission au sens du Tabchir et du prosélytisme, encore moins dans celui d’une action pernicieuse pour annexer l’autre ».”
    Que certains fassent éventuellement du prosélytisme agressif ne doit pas conduire les autres à ne plus parler du Christ, car l’amour pour les âmes perdues décide à parler. Si un malheureux venait demander de l’aide à Mgr Teissier, je ne doute pas qu’il la lui accordait ; à plus forte raison alors, si un musulman semble montrer une soif spirituelle, ne faudrait-il pas lui témoigner de Dieu ?
    Le propos de Mgr Teissier peut ressembler à celui de Charles de Foucauld qui ne cherchait pas à brusquer les musulmans par un prosélytisme qu’il estimait contreproductif, mais le religieux se montrait prudent parce qu’il voulait justement que les Touaregs découvrent le Christ.
    Le prêtre qu’a rencontré Sabatina, on peut comprendre sa réticence, peut-être s’agit-il même de prudence (peur d’un piège ?), mais il y a aussi bien des chrétiens laïcs au Pakistan qui, sans excès de zèle, ne taisent pas leur foi.

  8. Voici le lien de l’article que j’ai mentionné : http://www.algeria-watch.org/fr/article/div/teissier_evangelisation.htm

  9. Les voies du Seigneur sont bien impénétrables. Il peut faire du mal un bien…….quelle que soit la manière dont Sabatina a été accueillie de prime abord, l’Esprit-Saint, Lui soufflait de l’amour dans le coeur de Sabatina-james. C’est pourquoi elle a tenu bon. Je lui souhaite la bienvenue parmi la grande famille des chrétiens et rend gloire à notre Dieu de Paix, de Miséricorde et d’Amour <3

  10. Candide… comment vous dire que votre commentaire est… surprenant ? Vous connaissez sans doute les célèbres phrases concernant monsieur de Lapalisse : “Monsieur de Lapalisse est mort, il est mort devant Pavie; 5 minutes avant sa mort, il était encore en vie”. Eh bien, pour Sabatina, c’est un peu pareil : 5 mn avant d’être catholique, elle était musulmane… C’est donc bien une “musulmane convertie au catholicisme”…

  11. Lire le coran, puis comparer avec les évangiles, voila une excellente apologétique pour le catholicisme

  12. Quand on voit la photo de Sabatina, on comprend que les musulmans l’aient mauvaise 🙂

  13. Un entretien accordé par Sabatina James dans lequel elle mentionne même les viols des femmes non voilées en France : https://www.youtube.com/watch?v=AENe-OWZxKA

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique