Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Angleterre

Royaume-Uni : 47 % des femmes affirment avoir eu de « graves problèmes » à cause de leur contraception

Royaume-Uni : 47 % des femmes affirment avoir eu de « graves problèmes » à cause de leur contraception

Au Royaume-Uni,

  • 75 % des femmes estiment que les effets secondaires de leur contraception ne leur ont pas été expliqués complètement par leur médecin, ni lors de la première prescription, ni lors des rendez-vous suivants, selon une nouvelle étude publiée par le Femedic sur la santé et l’éducation des femmes.
  • 45 % jugent que ces effets secondaires ont été « à peine » présentés et « brièvement », et 6 % pas expliqués « du tout »,
  • 47 % affirment avoir eu de « graves problèmes » à cause de leur contraception et 16 % se plaignent de ne pas avoir reçu les soins adéquats.

Parmi les effets secondaires figurent

  • les saignements constants, avec anémie,
  • les caillots sanguins,
  • les pensées suicidaires,
  • les migraines,
  • les opérations chirurgicales en lien avec la contraception,
  • la prise de poids,
  • les changements d’humeur,
  • les problèmes psychologiques graves…

C’est une vraie conquête que cette libération de la femme…

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Il en va de même hélas de la plupart des médicaments…
    Ce qui n’empêche pas les médecins de les prescrire sans s’occuper de leur nocivité que la plupart du temps ils ne connaissent même pas !
    L’important n’étant pas de soigner mais de faire du fric.

  2. Étant médecin moi-même, puis-je préciser le propos ci dessus : les médecins travaillent trop vite, ou simplement trop : oui c’est vrai.

    Mais ils n’ont pas une formation orientée sur l’explication des effets secondaires sur les patients et ils suivent l’air du temps : la contraception n’a pas toujours été vue avec un oeil critique. Cette vision moins favorable – hors considération morale – n’est pas si ancienne ! J’ai 74 ans…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services