Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Rick Santorum et l’avortement en cas de viol

Rick Santorum, candidat républicain pour les primaires américaines et catholique, n'a pas hésité à s'exprimer lors d'un débat télévisé sur l'avortement en cas de viol :

ImagesCA9PIJNN" Si elle tue son enfant, cela pourrait aussi ruiner sa vie. Ce n'est pas un choix facile, je comprends cela. Mais aussi horrible soit la façon dont ce fils ou cette fille a été créée, c'est toujours son enfant. Qu'elle ait cet enfant ou pas, ça sera toujours le sien. Et le saura pour toute la vie. D'une certaine manière, c'est un cadeau, un don de vie humaine, il faut accepter ce que Dieu nous donne. Des tas de choses horribles se produisent. Je peux pas imaginer quelque chose de plus horrible. Mais nous devons tirer le meilleur parti d'une mauvaise situation."

Inimaginable en France…

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. Effectivement. Parce qu’en France, la TV publique ou de masse n’est pas libre, et les journalistes non plus. Nous sommes pire qu’en régime communiste, parce que les gens croient que la TV est pluraliste, ce que les gens n’ont jamais cru en régime communiste.
    Il y a bien des médias indépendants non politiquement correct (KTO, salon beige, etc…), mais le pb, c’est que dans ces médias, de belles idées sont défendues, mais il n’y a fort logiquement, et c’est normal, jamais de débats (comme sur l’avortement), donc les gens sont quasi privés de débats.

  2. Aux USA il n’est pas contradictoire d’être fermement pro-vie et de défendre la torture et l’extension de la guerre à tous les pays qui menacent le potentiel énergétique de l’Amérique. Et ça ne choque pas plus les français que ça…

  3. Et pourtant qui sait ce que pourra être cet enfant s’il reçoit notamment l’amour. Il sera peut-être plus tard le bâton de vieillesse de cette femme ou jeune fille violée (il y a de très beaux témoignages de filles mères qui ont gardé leur enfant conçu dans le viol et qui quelques années plus tard disent combien elles sont heureuses de ne pas avoir avorté, la force que leur a donné cet enfant pourtant conçu dans la violence). Les enfants issus du viol peuvent peut-être devenir des adultes très bien, tandis qu’un enfant voulu à un moment T y compris avec les méthodes artificielles très coûteuses, sera rejeté affectivement parlant parce que non conforme à l’objet idéalisé d’une envie temporaire, ou trop gâté il deviendra un adulte pourri.
    Dans l’avortement même en cas de viol, l’on punit un innocent, l’on transmet la faute, l’on considère que fatalement le fruit du viol est mauvais, en utilisant l’alibi de la mère, qui souffre et ne verra l’objet du viol qu’avec répulsion. C’est une façon de penser particulièrement inhumaine, injuste et païenne.
    Dans les sociétés primitives et à l’époque moderne les régimes totalitaires, la famille d’une personne jugée coupable était aussi punie (exil, emprisonnement, rééducation…).
    Santorum a bien évidemment raison. Il fut un temps où en République d’Irlande le même langage avait cours et ce n’est pas si vieux que cela.

  4. C’est probablement juste. En même temps, tant que ca n’arrive pas à soi, ca reste à parler pour les autres… Si la femme de ce monsieur venait à vivre pareille mésaventure, j’aimerais l’entendre à nouveau sur ce même sujet…
    [Un homme politique ne peut-il se prononcer que sur ce qu’il a vécu personnellement ou peut-il, selon vous, avoir des idées et des opinions sur l’ensemble des sujets.
    Concernant Santorum, renseignez-vous sur ce qu’il a vécu avec sa femme lors d’une grossesse malheureuse…et vous verrez qu’il a aussi vécu des moments difficiles et compliqués et qu’à ce moment sa foi l’a aidé à tenir.
    PC]

  5. “D’une certaine manière, c’est un cadeau, un don de vie humaine”
    Le viol et ses conséquences ne peuvent pas être un don de quoique ce soit de positif. On arrive à dépasser ce malheur par plusieurs moyens mais jamais en lui-même le viol ne fera de cadeau…
    Que des femmes décident de garder l’enfant et en puisent une force pour dépasser le drame , je suis complètement d’accord.
    Mais ne forcez pas quelqu’un à vivre encore plus avec cette violence SI elle ne le veut pas…laissez le choix à ces femmes.
    Elles vivront bien ou regretteront le
    choix qu’elles ont fait (l’un ou l’autre ; aucun des deux choix n’est mauvais en lui-même) mais ni elle, ni personne ne peut le savoir, mais ça sera leur choix donc il y a déjà plus de chances qu’elle ne le regrette pas.
    C’est le plus important, dans de telles questions, personne ne devrait leur imposer quoique ce soit…de plus.
    [Attention, Rick Sanorum ne parle pas du viol comme un don de Dieu mais de la conséquence du viol qui est l’enfant à naître.
    PC]

  6. Enfin un discours vrai !
    Effectivement, je connais des femmes qui ont gardé un enfant conçu dans des circonstances “délicates” ; cet enfant fait leur joie à l’heure actuelle.
    En cas d’avortement, cette pauvre jeune fille est “punie” une deuxième fois.

  7. Macharel,
    Dans l’enseignement de l’Eglise catholique, il n’est pas contradictoire de defendre la vie. Il y a va de plusieurs methodes, elles sont justifiables qd elles sont faites selon les criteres moraux.
    Dans le cas d’un viol, l’enfant concu est aussi une victime! Le seul dans l’affaire qui doit etre puni de sa vie, c’est le violeur! Notre societe a perdu son sens commun!
    On condamne la guerre, la torture. On condamne les USA. Et on excuse les vrais criminels! Santorum a raison, et il a au moins les tripes que beaucoup n’ont pas y compris les pretres.
    Dimanche dernier, nous avons eu une homelie qui condamnait la contraception et l’avortement. C’etait au USA. Et vous?
    J’ai un ami seminarien Americain qui vient de visiter Paris, il a dit qu’il a fallu une heure pour convaincre le cure de la Rue du Bac de les laisser pouvoir celebrer la messe dans le rite Tridentine. Le pretre de notre paroisse aux USA toujours, nous a dit qu’il lui a fallu pas mal de temps pour convaincre le cure de St. Sulpice pour celebrer la messe. Il voulait dire la messe sur l’autel ou l’avait celebre St Louis Grignion de Montfort!
    Oui les Americains Catholiques ont plus de tripes et de foi que nombreux en France!
    Alors, bravo Rick.

  8. À l’attention de Hazel , Lilou et d’autres visiteurs:
    -je n’ai pas compris à la lecture de l’article qu’il soit question de forcer la femme violée à garder (ne pas avorter et élever) l’enfant
    -la perte d’un enfant à naître (y compris fausses couches, même très précoces) est toujours quelque chose qui marque férocement
    -j’aurais tendance à penser que la violence vécue ne sera pas apaisée par l’avortement, qu’il y aurait peut-être à chercher du côté du violeur (toujours absent des discours en ce genre de débat; évidemment, c’est un homme)
    Mais je parle de choses que je n’ai pas vécues.
    Ceci dit, quand mes enfants ont eu la varicelle, j’ai cherché un pédiatre compétent, sans lui demander s’il [elle, en l’occurrence] avait des enfants qui avaient eu la varicelle.

  9. L’acte d’avortement est objectivement un traumatisme qui poursuivra la mère toute sa vie.
    L’acte de viol est un traumatisme qui poursuivra la femme aussi.
    Si une conception découle d’un viol, ce n’est pas l’enfant conçu qui est responsable de son viol. Et le faire disparaître fera payer deux fois son viol à cette pauvre femme.
    Le mécanisme de rejet de la conséquence du viol peut expliquer que la mère puisse croire que l’enfant conçu avec un violeur est un témoin de son traumatisme et penser qu’en le supprimant, une partie de son traumatisme s’atténuera voire que l’enfant est une partie de son traumatisme.
    Elle aggravera en avortant son traumatisme et ne résoudra rien. Si elle est aidé à se reconstruire, tout en menant sa grossesse à terme, elle peut confier son enfant à l’adoption et faire d’un crime qu’elle a subi un acte de générosité et d’amour.
    On ne peut pas vaincre le mal par le mal. Et l’avortement est toujours un acte moralement mauvais et humainement destructeur.
    Et que risque un violeur pénalement?
    Le nombre de viols explose, les risques de grossesse issues de viols aussi certainement.
    Mais qui paie à coup sûr deux fois et pour la vie?
    Vous voyez de la justice et de la logique là-dedans?

  10. Il y a très peu de grossesses après de véritables viols (je ne parle pas ici des incestes). C’est de toutes façons un cas biaisé pour éviter de parler du principe général. Par ailleurs l’aban-don devrait permettre à toute femme de mettre au monde son enfant.

  11. l’Exilee,
    “Dans l’enseignement de l’Eglise catholique, il n’est pas contradictoire de defendre la vie.” L’ai-je dit? Et puis contradictoire avec quoi? Avec la promotion de la guerre pour des motifs économiques? Les américains ont encore moins peur du ridicule que nous. Ils vont bombarder des civils en orient et se pâment quand une femme violée avorte : ce n’est pas du courage, mais de l’hypocrisie. 2 poids 2 mesures. La femme violée qui avorte, ça peut se comprendre. La guerre pour s’approprier le pétrole du monde entier non!
    Votre vision des choses est très réduite : “vive la guerre et la torture, ça fait viril” Tuer des civils ce n’est pas condamnable pour vous. Je vais vous faire part d’un scoop : la vie continue après la naissance. Et se battre contre le meurtre de l’innocent né, c’est aussi un combat pour la vie.

  12. Pourriez vous me donnez un exemple ou la France est allee en guerre pour des raisons purement “charitables”. Il faut arreter d’etre naif. Bien sur que les guerres sont faites a cause de raison economiques. Certains pays font des compromis monetaires, d’autres se battent pour garder leur independance.
    Proteger la vie innocente, c’est aussi proteger son pays des terroristes. C’est sur que lorsque l’on est d’un pays qui a tue ses pretres pour la “liberte et la fraternite”, qui a pratiquer le genocide en Vendee et le nie encore aujourd’hui, ou qui a collaborer avec les nazis, qui font des deals avec les islamistes, on a vraiment la morale a faire aux USA!!!

  13. @ l’Exilée : Je n’ai jamais dit que la France menait des guerres charitables. Et le génocide vendéen n’est plus d’actualité. Soyez remerciée pour la grande leçon de morale que vous m’avez administrée : on peut donc être catholique et défendre la spoliation des individus de leurs biens et de leur terre au nom de motifs économiques! Et le meurtre pour ce motif est même louable… Le monde est si bien fait qu’il y a l’axe du bien (USA) et l’axe du mal. Il ne reste qu’à tuer les méchants.
    Alors répétons après vous : “vive la Vie et vive la Guerre!”.

  14. Macharel,
    Vous semblez croire que l’on puisse vivre dans un monde surreel ou la guerre ne devrait pas exister. C’est oublier le peche originel. Il y aura toujours des ” mechants” qui voudront faire du mal. Vous condamnez le soldat d’une autorite justifiee et comme dans le cas de l’avortement, vous oubliez le criminel.
    Les guerres sont a eviter, mais quand elles sont justifiables, il y a des regles a suivre que les USA respectent.
    Vous nous parlez de petrole, moi je vous parle des Meat grinder de Saddam!
    D’apres ce que je lis, ne vous tracassez pas trop, vous serez malheureusement bientot sous la charia qui est apparemment preferable à la facon dont les USA menent la guerre. Soit, j’ai fait mon choix, bon courage avec le votre.
    Pour Santorum, il a eu une excellente reponse hier soir sur la place de la religion qu’il envisionne dans sa politique.Il a rapeller le principe que nous sommes dans un sytemen judeo-chretien ou les droits d’un individu viennent de Dieu, pas du gouvernement ( la grosse difference entre la constitution Americaine et celle de la france) Si les droits d’un individu sont donnes par le gouvernement, ce dernier peut les reprendre aussi.
    Ne vous laissez pas influencer par les medias anti americain, relisez donc Tocqueville, Bastia, et Montesquieu et vous verrez que le systeme Americain est en fait plus proche de ces grands penseurs francais que le systeme francais actuel.
    Ecoutez Maurice Dantec! Le probleme ne vient pas des USA!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services