Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Revers commerciaux : Sarkozy est un bien mauvais VRP

L'industrie française vient de subir deux revers de taille. Le premier s'est concrétisé ce week-end. C'est à l'allemand Siemens que la Chine a confié la maîtrise de son train à grande vitesse, qui circule désormais entre Canton et Wuhan, la ligne ferroviaire la plus rapide (350 km/h) et la plus longue au monde (1 068 km).

Le choix d'Abou Dhabi de retenir un consortium coréen pour construire une première tranche de quatre centrales nucléaires plutôt que le consortium français constitué d'Areva, Suez, Total et EDF est également un revers majeur pour l'industrie française. La France était pourtant partie sûre de sa suprématie technologique. La déception française est à la mesure de l'enjeu. Mais l'Elysée a demandé aux industriels retenue et discrétion: Paris ne veut pas compromettre d'autres contrats en cours de négociation, notamment la vente de 60 avions de combat Rafale. A propos de Rafale, le succès brésilien se fait attendre : alors que, lors de sa visite au Brésil, ce contrat semblait gagné, le Brésil reporte sa décision à 2010. Un report de mauvais augure.

La série noire ne s'arrête pas là. Les Etats-Unis ont rejeté une demande de la France de lever l'embargo sur la vente d'avions à la Syrie, empêchant une livraison d'Airbus.

Dans quelques jours, la Commission européenne doit annoncer le nom de l'industriel retenu pour la fabrication des vingt-deux satellites du programme Galileo, destiné à créer un système GPS européen. Selon toute logique, EADS était favori. Pourtant, si l'on en croit des rumeurs, un industriel allemand, OHB, lui serait préféré pour quatorze des vingt-deux satellites.

Sur tous ces sujets, Sarkozy -devenu VRP de l'industrie française- a fait le fanfaron. Aujourd'hui, c'est plutôt Gros Jean comme devant.

Partager cet article

4 commentaires

  1. En ce qui concerne le Rafale, il paraît que les militaires brésiliens n’avaient pas été consultés et étaient tentés, pour leur part, par le Grippen suédois (le SAAB Grippen : même génération que le Rafale mais entré en service plus tôt, utilisé par la Suède, l’Afrique du Sud, la Hongrie et la République Tchèque).

  2. Il semble que nous soyons meilleurs pour implanter le Louvre à Abu Dhabi ou encore y installer une base militaire…la réciprocité ne s’interprète pas de la même façon ici ou là!

  3. Peut-être les coréens et les Allemands lui ont-ils offert une meilleure comission pour vendre leurs produits ?

  4. Depuis quand a-t-on besoin de l’aval des Américains pour vendre un avion civil à un pays ?
    Quelle pitié quand même que la place de la France aujourd’hui dans le concert des nations : on n’est même plus des supplétifs : à peine des mendiants.
    Messieurs les Américains, veuillez avoir la bonté d’accepter que l’on vende un peu de camembert aux Africains… allez, s’il vous plait : ne soyez pas vaches… en échange, on vous donnera plein de renfort en Afghanistan pour faire le boulot que le GI’s ne savent pas faire…
    [Parce qu’il doit y avoir des composants américains dans les Airbus. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services