Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Laïcité à la française

Retrait de la statue de Jean-Paul II du domaine public de Ploërmel

Le laïcisme fanatique a encore frappé :

"Pour le tribunal administratif de Rennes, la statue de Jean-Paul II de Ploërmel, et la croix qui la surplombe, n’a pas à rester sur le domaine public. Saisi par la fédération de la Libre pensée morbihanaise le 26 mars dernier, il vient de rendre son jugement en délibéré. Il confirme le caractère illégal de son implantation en 2006 dans le centre-ville de Ploërmel.

L’association demandait le déplacement de la statue pour être en accord avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. Le rapporteur public avait proposé d’enlever la croix et l’arche, « symboles ostentatoires de la religion ». Le tribunal administratif a suivi sa proposition.

« Le tribunal s’est prononcé en faveur de la suppression de la croix », confirme Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel qui note qu’elle fait partie de l’œuvre. « Si on enlève la croix, c’est l’auteur qui peut nous attaquer… »

Œuvre de l’artiste russe Zourab Tsereli, la statue est protégée par la loi sur la propriété intellectuelle et son auteur a fait savoir à l’ancien maire de Ploërmel, Paul Anselin, qu’il s’opposerait à toute modification de l’ensemble.

Si la croix ne peut être désolidarisée de la statue, c’est le monument entier qui devra quitter le domaine public. « Nous n’en sommes pas là », prévient le maire de Ploërmel qui attend la réception du jugement écrit du tribunal administratif.

« Nous aurons six mois pour décider si nous faisons appel devant le conseil d’État. »Une autre hypothèse est également évoquée : le déclassement de la place du domaine public. Patrick Le Diffon fait savoir qu’il utilisera tous les recours possibles avant toute décision légale. La statue de Jean-Paul II n’est donc pas prête à quitter sa place renommée récemment « Saint Jean-Paul II », mais elle est en sursis."

Cette statue avait été vandalisée en 2007. Et si la Libre Pensée était cohérente, elle devrait demander la destruction de l’église, qui se trouve au centre de la ville, sur la voie publique…

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

23 commentaires

  1. Faudra-t-il aussi débaptiser les rues et les places ? Paris aurait du souci à se faire, Poitiers de même… Il est étrange que les fanatiques du laïcardisme n’y aient pas encore pensé…

  2. Effarant…Effrayant… Comment en est-on arrivé là ? Comment les vociférations des libres penseurs peuvent être prises au sérieux, et leurs demandes délirantes traitées comme des choses normales ??? On peut vraiment parler de décadence…

  3. Et bien, que les habitants de Ploermel jouent un bon tour aux l’ai cistes et rendent à César en pleine figure ce qui est à lui et mettent la statue de Ste Jeanne d’Arc à la place. La loi du 10 juillet 1920 va dans ce sens et de plus les hommages de tous les corps constitués sont à faire enregistrer en préfecture et le préfet a le devoir formel de les accepter. Je suis certaine que St Jean Paul II facilitera cette action de là où il est.

  4. Ils n’ont vraiment rien d’autre à faire tous ces laïcards ??? Tout cela révèle bien une haine du christianisme et non pas la recherche de la laïcité.
    Que doit-on faire alors de toutes les oeuvres à caractère religieux qui font la richesse de nos musées, musées qui sont bien du domaine public ???

  5. Mais que la maire organise le plus tôt possible un référendum (avant les élections régionales) auprès de la population de Ploërmel. Ce sera le pays réel face au pays légal.

  6. Dans ces conditions que l’on abatte la pyramide du Louvre, symbole d’une secte illuminati.
    Selon Lina Jüri, journaliste suédois : “il fait remonter l’Ordre des Illuminés aux cercles des Alumbrados fondés en 1492…
    Adam Weishaupt… aurait été lui-même initié à 23 ans à l’ordre ultra secret des Alumbrados et à la kabbale… par un kabbaliste, Kolner, adonné au rite d’Osiris…
    AW choisit pour son ordre le symbole de la pyramide et fixa pour date de fondation le 1er mai, correspondant au jour sacré de Yahvé (5+1=6)*. Selon Goethe, Rose+Croix lui-même, le 1er mai, succédant à la nuit de Walpurgis du 30 avril (jour du suicide d’A. Hilter !) serait celui de la célébration des forces mystiques obscures !
    Jüri Lina nous apprend également que c’est Amschel Mayer, du ghetto de Francfort, fondateur de la dynastie des Rothschild, qui confia au “super doué” Weishaupt le soin de réactiver l’ordre des Alumbrados…”
    “Sous le signe du Scorpion”
    Jüri Lina.
    *Ce qui expliquerait notamment leur inclination pour le chiffre “6” !

  7. Ces personnages haineux de la prétendue libre pensée dont on connait leur maitre ne sont qu’une poignée, tout comme ceux qui à la tête de l’État nuisent à l’ensemble des citoyens de ce pays, il faut maintenant aller au delà des exigences ordinaires et obtenir le respect de la laïcité bafouée par les tribunaux qui font une lecture athée de nos textes légaux.

  8. Donc en fait, les “lois de la République” voudraient qu’on rase tous les calvaires de France ? J’ai bien compris ?
    Remarquez que ça “relancerait l’économie” en fournissant du travail aux entreprises de BTP. Quand on est infoutu de construire pour l’avenir, on détruit.

  9. En Bretagne … la libre pensée se couvre de ridicule !
    Les calvaires, croix , pardons , statues de la Vierge et de Ste Anne qui se trouvent sur le domaine public sont indénombrables !
    les fondamentalistes laïcs sombrent dans le ridicule .

  10. On notera le courage de la Libre Pensée du Morbihan, bien anonyme…
    http://lp56.fr/infos/index.php

  11. Apparemment certains n’ont toujours pas compris la loi de 1905. Les calvaires, croix, pardons, statues de la Vierge et de Ste Anne ne peuvent être retirés du domaine public car ils existaient AVANT 1905. Les églises appartiennent aux communes, les cathédrale à l’Etat.
    La Libre pensée fait appliquer, de façon intransigeante, la loi pour tout les symboles chrétiens.
    Mais sa conception républicaine s’efface quand il s’agit d’autres religions. En ce sens, cette ligue laïciste discrédite son action car elle détourne la loi sur la laïcité pour mener un combat laïciste anti-chrétien.

  12. Ces tristes individus de la “libre pensée” sont pathétiques de nullité absolue. Je n’en connais, Dieu merci, aucun, mais je le regrette, en un sens, car j’aimerais vraiment savoir ce qui peut rendre aussi bas, aussi petit, mesquin, aussi “Rudeau” ( les Patagons me comprendront…)

  13. Complément : la Libre pensée est elle-même en dehors des clous puisque la loi de 1905 s’engage à assurer l’exercice des cultes.
    En outre, a-t-on vue la Libre pensée saisir les tribunaux au nom de la loi de 1905 contre les municipalités qui ont cédés des portions de terrains communaux pour ériger des mosquées ? L’a-t-on vue saisir les tribunaux pour réclamer le remboursement des deniers publics qui ont servi à ériger des mosquées ?
    L’a-t-on vu demander l’application de la loi du 5 avril 1884 imposant la neutralité des cimetières communaux qui interdisent l’érection de cazrrés religieux ?

  14. Rectification : c ‘est la loi du 14 novembre 1881 qui interdit les divisions confessionnelles au sein des cimetières communaux (loi qui sera (complétée en 1884).

  15. La Bretagne depuis Lamennais puis avec les “libéraux”, puis les curés démocrates puis les démocrates chrétiens et logiquement après un tel parcours avec les socialistes, a toujours, à de rares exceptions près, pactiser avec la laïcité la plus féroce.
    On ne peut pas s’apitoyer sur une région qui trahit sa foi depuis deux cents ans. S’il reste des catholiques en Bretagne qu’ils se montrent !

  16. ce n’est pas la libre pensée qui a fait l’histoire c’est la lâcheté des Bretons

  17. Un de ces jours, il va falloir s’occuper des libre-penseurs pour leur apprendre à penser librement.

  18. Ne conviendrait-il pas de connaitre – et rendre publics – les identités des membres de cette “fédération de la libre pensée”? Si je ne m’abuse, une accusation anonyme n’a pas de légitimité juridique, si?

  19. Ceux là commencent vraiment à nous faire ch… gravement. Il faut pas trop pousser mémé dans les orties, sinon, elle finit par se fâcher !

  20. Ils sont fous ces gaulois ! Comme pourrait dire un personnage de BD bien connu situé dans un petit village d’irréductibles …
    S’ils veulent être vraiment cohérents avec eux même, ils ont du boulot.. Rien qu’au Louvre et autres musées nationaux, ça va faire un paquet d’oeuvres artistiques mises au rebut ! ( n’est-ce pas ce qui s’est passé récemment dans un certain pays avec destructions de statues en plâtre qui a révolte tous ces bien pensants ?). Il ne va plus nous rester beaucoup de culture et une certaine religion se fera alors une joie de remplir ce vide !
    Ras le bol de ces suppôts de Satan qui font tout pour combattre la vrai liberté, celle de choisir la Vérité !

  21. Depuis de nombreux siècles la France a une culture chrétienne.Nos crèches,nos églises avec leurs cloches qui sonnent,nos calvaires etc font partie de notre patrimoine.Ces personnes qui veulent détruire tout cela devrait plutôt s’occuper de cette montée de signes religieux provocants de certaines personnes qui refusent notre société française

  22. Petite anecdote: il y a 28 ans, j’avais mis en garde le Père hôtelier d’un important monastère bénédictin sur les conséquences de la “Liberté religieuse”.
    Je l’avertissais qu’un jour les cloches du monastère seraient obligées de rivaliser avec l’appel à la prière du muezzin.
    Réponse (un peu sarcastique) du moine: “Mais enfin, cher Monsieur, nous n’en sommes pas encore là!”. Ah bon?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services