Retour du débat sur l'avortement au Brésil

Lu ici :

"Le Conseil Fédéral de médecine du Brésil et
les 27 Conseils régionaux qui représentent les 400 000 médecins du pays
ont prôné jeudi la dépénalisation de l’avortement jusqu’à trois mois de
grossesse
. Aujourd’hui, l’avortement au Brésil n’est autorisé qu’en cas
de viol ou de danger pour la vie de la mère." […] Les conclusions des médecins ont été sollicitées par le Sénat
brésilien qui veut réformer le code pénal sur ce sujet
. […] Ce thème avait également fait du bruit pendant la campagne électorale
de la présidentielle de 2010. La présidente Dilma Rousseff, qui prônait
la légalisation de l’interruption de grossesse, avait dû s’engager à ne
pas dépénaliser l’avortement et à ne pas autoriser le mariage
homosexuel
.

Le pape François, se rendra au Brésil du
23 au 28 juillet pour les Journées mondiales de la jeunesse.

Laisser un commentaire