Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Restrictions de nos libertés : Le nouveau voleur chinois

Restrictions de nos libertés : Le nouveau voleur chinois

L’abbé Bourrat (FSSPX) décrypte la dictature sanitaire, acceptée par la plupart ;

On connaissait la tactique du « voleur chi­nois ». Lorsque celui-ci veut subtiliser un objet, il le déplace chaque jour de quelques centimètres. Son propriétaire s’habitue à voir l’objet quitter progressivement son champ visuel, au point de ne plus en mémoriser la place initiale. Il suffit ensuite au voleur de s’em­parer de l’objet convoité et son propriétaire n’en perçoit même pas la disparition.

Quelle que soit l’évolution des pratiques contem­poraines des techniques de vol, il est un do­maine où le procédé décrit est manifestement revisité. Depuis 2020, nous avons été spoliés de nombreuses libertés, à des degrés divers et se­lon des contraintes variables et cycliques qui en­traînent chez beaucoup l’oubli des libertés dont ils jouissaient auparavant. Interdiction de visiter les personnes âgées, de se déplacer au-delà d’un périmètre ridicule, réduction de la liberté de culte, impossibilité d’acheter et de vendre cer­tains produits considérés comme non-essentiels près de chez soi, et même d’aller à l’école. Ainsi, se faire couper les cheveux, acheter des vête­ments, offrir des fleurs ont été considérés, lors des premiers confinements, comme des activités dangereuses et propices à la contamination de virus, tandis qu’acheter du tabac et en fumer, jouer aux jeux de la Française des jeux ne comportaient bien évidemment aucun danger… pour les caisses de l’Etat.

C’est désormais par le biais d’une dictature sanitaire que se profi­lent les plus grandes contraintes et pertes de liberté à venir. Pour plaire aux sociétés pharmaceutiques et informatiques qui dictent leur loi de profit et de contrôle de la population, sous l’autorité d’instances scienti­fiques dont les con­flits d’intérêts sont sur la place pu­blique, il s’agit de culpabiliser ceux qui refuseraient de se laisser volontaire­ment vacciner et enrôler dans une dérive où l’Etat pré­voit le contrôle de tout et de tous. Et comme l’adhésion au processus de vaccination rencontrait en France une forte opposition, on procéda par étapes. Le nouveau « voleur chinois » opère différemment de son ancêtre : il subtilise les libertés, mais les restitue, les subtilise de nouveau et ainsi de suite. A l’arrivée, on croit avoir recouvré ses biens mais, dans le soulagement des quelques libertés retrouvées, on oublie que l’on en possédait beaucoup plus que l’on ne nous en a rendus. Le vo­leur les garde jalousement et renouvelle un mécanisme bien rôdé.

  • Etape 1 : Confinement, fermeture des commerces déclarés non- essentiels, des lieux de loisirs, perte de libertés en tous genres, chaos économique pour certains métiers, chaos scolaire et univer­sitaire, explosion du mal être d’un grand nombre, violences, gâchis général pour beaucoup mais profits insolents pour l’oligarchie qui diligente l’opération.
  • Etape 2 : promesse d’un desserrement de l’étau et des contraintes, moyennant une vaccination massive.
  • Etape 3 : retour à une vie plus libre mais conservation de nom­breuses contraintes pour susciter un sentiment de soulagement et maintenir en même temps une tension d’attente craintive.
  • Etape 4 : nouveau confinement, fermetures, pertes de libertés.
  • Etape 5 : promesse d’un vrai desserrement de l’étau et des contraintes, moyennant une plus grande bonne volonté des populations réfrac­taires.
  • Etape 6 : etc.

A chaque étape, beaucoup de ré­sistances s’é­moussent, la lassi­tude prend le des­sus et le désir de ne plus souffrir de nouveau la con­trainte fait bascu­ler dans le con­sentement. On veut vivre en paix, comme avant. Et l’on finit par en vouloir à ceux qui n’entreraient pas dans le jeu. On les accuse de retarder le processus de libérali­sation et de retour à la normale, sans se rendre compte qu’il s’agit d’une dépossession définitive de libertés qui n’a rien à voir avec un danger sanitaire : on assiste à un contrôle de la population sous couvert de protection sanitaire. On est alors prêt à tout accepter : les vaccins à répétition, les tests, le « pass(sic) sanitaire », la perte de l’anonymat pour toutes ses activités publiques : restaurants, ci­némas, voyages, loisirs… tout fera l’objet d’un contrôle, d’une identification, d’un marquage, sous prétexte d’un danger sanitaire qui se révèle inférieur à bien des causes constantes de mort dans la population (cancers, maladies cardiovasculaires dues au tabac, à la drogue, etc.). La disproportion entre le danger encouru et la réponse apportée par les gouvernements est flagrante mais la pro­pagande est telle qu’elle aboutit à un phénomène de sidération mentale qui paralyse toute réflexion de bon sens.

A cela s’ajoute le discrédit médiatique et la censure portés sur toute voix qui cherche à alerter la population sur les enjeux de la situation. La « fabrique du consentement », comme disait Noam Chomsky[1], marche à plein. Le résultat paradoxal est là : on sera heureux si l’on n’est plus libre. Pour le coup, ce n’est pas le « voleur chinois » mais le gouvernement chinois qui a testé et ins­tauré cette pratique de contrôle permanent de ses citoyens. On sait par ce grand pays ce qui nous attend.

Allons-nous nous habituer à perdre toutes ces libertés fondamen­tales que, jusque-là, les fictions d’Aldous Huxley (Le Meilleur des Mondes) et de George Orwell (1984) nous faisaient craindre sans trop y croire ?

Simultanément, la restriction du droit d’éduquer ses enfants à la maison et la mise sous contrôle permanent des écoles jusque-là encore un peu libres de leurs pédagogies font partie de cet arsenal de régressions sociales dont on ne mesure pas toujours suffisam­ment la dynamique totalitaire. Lorsque la vie se réduit à la santé, lorsque la religion, la pensée et l’éducation des enfants dépendent du seul bon vouloir de l’Etat, le processus de propagande étant à son service, on n’est pas loin de voir disparaître à jamais les biens que l’on possédait. La liberté d’enseignement que l’on croyait sa­cralisée dans la Constitution de la Ve République deviendra un souvenir du temps « d’avant la crise sanitaire ». Les voleurs de li­bertés sont passés par là.

Le voleur chinois de 2021 est allé vite en besogne. Mais il devra un jour restituer ce qu’il a volé. A moins que nous renoncions à lui en réclamer le dû parce que nous préférerions finalement le con­fort de la servitude, le soulagement de ne plus avoir à défendre cette part d’humanité qui était notre trésor, un trésor prêté par Dieu pour nous conduire à Lui.

Partager cet article

16 commentaires

  1. C’est pour cela que l’on peut parler de “totalitarisme lent” qui couve depuis des décennies mais semble s’accélérer récemment.

  2. Rappelons nous que LE DÉPUTÉ DE L’ISÈRE OLIVIER VÉRAN a été NOMMÉ YOUNG LEADER FRANCE-CHINE : est ce un RÉSEAU D’INFLUENCE… ET DE PROMOTION ?
    Donc pas etonnant qu’il soit complice de la mise en place d’une dictature semblable à celle mise en place en 1940 !
    Fils et petit fils de résistant qui constate qu’on prend les mêmes et on recommence, ceux là mêmes qui ont envoyé un membre de ma famille dans un camps dans lequel sévissaient les docteurs “MENGELE” ….

  3. Bravo l’Abbé ! (Avec tout le respect que je vous dois, bien sûr).

    Pour moi tout ce que vous avez écrit et décrit est juste. Mais comme cela vient d’un Abbé, (FSSPX) de surcroît, beaucoup de médias vont crier au complotisme, ce qui est stupide bien sûr, à commencer par le mot qui implique un refus de réfléchir et de débattre de leur part. Et ils continueront à regarder le doigt du chinois qui montre l’endroit où est le vase.

    Quant au vase dérobé, savez-vous ce qu’il lui advint ? Il devint aussi synonyme d’absurdité car le voleur se défendait ainsi :

    Ce n’est pas moi qui ai cassé ce vase car

    Quand je l’ai pris, il était déjà cassé,
    Quand je vous l’ai ramené il n’était pas cassé
    Et de toute façon, ce n’est pas moi qui vous l’ai emprunté.

    Son auditoire était content, ne sachant pas qu’il se moquait d’eux…
    Meltoisan.

  4. Les restrictions de la liberté d’éducation sont sous prétexte sécuritaire, pas sous prétexte sanitaire. Quant au “traçage” de la population il était déjà bien en place avant la crise sanitaire. On s’en rend compte lors des enquêtes judiciaires et de l’épluchage des données des téléphones mobiles. Idem avec les cartes bancaires. À ces petits détails près le principe de cette analyse est juste.

  5. La peur, nouveau moteur de la fenêtre d’Overton
    https://www.profession-gendarme.com/la-terrible-fenetre-doverton/

  6. Il parait que des profs qui font étudier “Le meilleur des mondes” à des “génération Z” ne peuvent plus le faire: les jeunes ne comprennent pas où est le problème dans le livre.

  7. Texte que je trouve très pertinent et d’une vraie hauteur de vue, à faire lire et méditer!

  8. Pour ma part, je trouve ce texte a-hu-ri-ssant de la part d’un prêtre de la Tradition !
    Il ne nous apprend strictement rien, cette histoire du voleur chinois est une véritable tarte à la crème. Il se contente de nous terroriser à la manière du gouvernement, comme si cela ne nous suffisait pas !
    Pas un mot d’Espérance ! est-ce cela que l’on attend d’un prêtre dans ces temps si tourmentés ?
    Je précise que je suis une fidèle de la Fraternité Saint Pie X, et heureusement, le ton de Saint Nicolas du Chardonnet n’est pas celui-là.
    D’ailleurs, aujourd’hui, fête du Sacré Cœur, on apprend une très bonne nouvelle : “l’interdiction de l’obligation vaccinale a été adoptée par la Cour Européenne ainsi que la non-discrimination pour les non-vaccinés !

    • Vous devez comprendre que la peur fait parti de l´ADN principale des mondialistes , que leur but , sous de faux prétextes, est de nous tuer , c’est-à-dire de réduire une population de 6 à 8 milliards d individus à 500 millions sur terre ( voir Georgia Guidestones , c est écrit noir sur…noir en différentes langues) .
      Que veulent-ils ? Le 1% gouverne le reste de la population mais pour la controler , il faut qu’elle soit moins nombreuse donc on vaxxinnne à tout-va avec du poison , on oblige à porter des masques ( soumission) comme font les muzzs avec les femmes, vieille coutume issue de l Egypte antique , on desociabilise l individu ( great reset avec bientôt des essais chez merkel) ce qui conduit à controler les masses avec la 5 G et la puce rfid ( en attendant une commission de 3 sénateurs ” proposent” actuellement le bracelet électronique , la quarantaine obligatoire si cas contact ou non vaxxinnnés ; ils promeuvent une dictature pour…vous protéger, cocasse non ? et font foin de toute réclamation du retour des libertés) . Résultat, les masses sont lobotomisées , anesthésiées car outre les systemes mediatiques , qui poussent à la propagande globaliste, les mondialistes de haut niveau ( illuminatis khazars, sabbatéens donc satanistes ; regardez la tenue de Schwab , grand maitre du forum de Davos …) usent sur les peuples d’une puissance démoniaque incroyable avec de la magie noire dans les adénochromes , tuent des enfants , font des rituels satanistes ( voir l’inauguration du tunnel du Gothard en Suisse oú avaient assisté merkel et le capitaine de pédalo de l époque avec des danses sataniques ) .
      Notre Espérance réside uniquement dans nos prières vers le Christ par Marie. La frat SPX , traditionnaliste est encore trop naive même si tous ses prêtres ne le sont pas ou plus ( je suis sédévacantiste ) . Ce n est pas ainsi que ce prêtre aurait dû réagir, à moins qu il y ait eu une coupure dans ” le montage” de cet article . Et ce qu’il dit n empêchera pas le giflé d organiser la vaxxxinnnassion obligatoire mais de façon indirecte. Bien sûr, il ne pourra pas vous y forcer mais l entreprise dans laquelle vous travaillez, vous y forcera ( armée, profs, instituteurs et trices ,et toute personne étant en contact avec le public. ). Si pas vaxxinnnés , vous serez mis au ban de la société , plus de travail , grand reset avec nombreuses contraintes et là pour esperer vivre à peu prés normalement, soit vous irez recevoir la pikouse, soit vous rentrerez en dissidence . J ai choisi la seconde solution.
      Peut-être aussi avec un mouvement mondial impulsé par le “Capitaine”. Ecouter l Alliance Humaine 2020 ( même si leur spiritualité est d origine gnostique , la doctrine politique et économique est bonne) , mohamed Diallo live report , Alexis Cosette sur radio Quebec , Silvano Trotta, Olivier Victor qui donnent aussi de l espoir , la chaine NTD. Et surtout, surtout éteignez bfm , la chaine de drahi , l’ami du giflé. En somme , éteignez votre tv .
      Vous comprendrez que le mal n est pas venu d un coup mais de plusieurs siécles en arrière et qu il émerge du fin fond des loges maçonniques jusqu à big pharmaçonnique ( jeu de mot de Ploncard d Assac que je reprends car reflête tout-à-fait la réalité) ; il a tous les pouvoirs et n a plus besoin de se cacher mais de se montrer ; lire et écouter Pierre Hillard , Abauzit , Alain Pascal etc…
      Quand le giflé parlait de guerre , l’année derniere, tout le monde a cru qu il se battait contre le virus avec ses ptits poings et sa drogue; hélas, 3 fois hélas, c était contre son peuple, voilà ce qu il fallait décoder . C est une guerre asymétrique, d un genre nouveau mais qui fera beaucoup de victimes si une force mondiale ne prend pas le problème à bras le corps . Mais rassurez-vous , ça bouge : Guantanamo se remplit ! Debut juillet l avocat Fullmich et ses milles assistants ouvrent le tribunal de la Haye , une sorte de Nurember mais…à l envers . Washington DC est vide , la Maison Blanche aussi , le Vatican se ferme , la City aussi . Que se passe-t-il ? Nous allons redevenir un pays classique au lieu d’être une société commerciale avec un numéro de siret . Le meilleur est à venir et écourtons les tribulations par ce grand mouvement humain international qui arrive comme un ouragan d espoir et ne cessons jamais de prier , encore et toujours le saint Rosaire , une arme spirituelle plus forte qu une arme atomique . Il nous veulent du mal mais ils ont déjà perdu , la Bête est mortellement blessée sous le talon de Notre Dame mais elle bouge encore. Alors hâtons sa fin.

    • Cette nouvelle n’est pas… nouvelle et le gouvernement s’assied dessus.
      L’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe rappelle, dans sa résolution du 27 janvier 2021, que la vaccination n’est pas obligatoire, dans les 2 articles ci-dessous :
      Elle demande
      7.3.1 de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement ;
      7.3.2 de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner

    • Je comprends ce que vous voulez dire mais pourquoi ajouter de la division à la division au sein de ces communautés déjà petites, ces paroisses, ces chapelles …?

      Le texte de l’Abbé est très bien et la fin laisse la porte ouverte à l’Espérance :

      D’une part le voleur « chinois devra un jour restituer ce qu’il a volé » Et, si j’ai bien lu, l’Espérance consiste à ne pas renoncer à lui en réclamer le dû pour ne pas préférer « finalement le confort de la servitude, le soulagement de ne plus avoir à défendre cette part d’humanité qui était notre trésor, un trésor prêté par Dieu pour nous conduire à Lui. »

    • Ça date de janvier et ça émane du Conseil de l’Europe dont les dispositions n’ont aucune valeur contraignante pour les Etats membres. La preuve, l’obligation des 11 vaccins en France.

  9. Superbe texte,clair et très bien écrit(comme souvent avec Michel Janva),qui,à titre personnel,retranscrit parfaitement mon ressenti.En réponse à «mouette»,qui fait une remarque que je trouve assez pertinente,et faisant mienne(ou nôtre),la célèbre devise du Figaro »Sans liberté de blâmer,il n’est point d’éloge flatteur»,peut-être manque-il en effet,de la part de l’auteur,en fin d’article,cette lueur d’Espérance et de confiance qui nous est propre,et qui mettrait en exergue la force de notre Foi,capable de renverser des montagnes,mais dans l’ensemble,l’analyse est assez juste.Bravo.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]