Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Respect de la vie : l’UMP incapable de rompre sa soumission à l’idéologie progressiste

Lu sur Boulevard Voltaire :

"[…] de nombreux hommes politiques de droite ne comprennent pas que les codes moraux des années 60 qu’ils ont adoptés ne sont plus suivis que par une frange urbaine et sociale-libérale de la société française, qui préféra toujours voter contre eux.

Les électeurs de droite lisent Éric Zemmour, qui explique notamment le Suicide français par le recours massif à l’avortement. Les élus de droite votent majoritairement la reconnaissance de l’avortement comme un droit fondamental.

Les électeurs de droite réclament massivement le développement des soins palliatifs, parent pauvre du système médical français depuis 10 ans. Les élus de droite vont voter, dans leur majorité, une loi bancale qui propose une sédation « jusqu’au décès » dont l’objectif final laisse songeur, préférant trahir ainsi leurs électeurs plutôt que de trahir la position du parti fixée en 2005 par monsieur Leonetti.

En réalité, l’UMP est aujourd’hui incapable d’adapter sa ligne aux nouvelles attentes de ses électeurs. Le parti est névrosé à l’idée de rompre avec un demi-siècle de soumission à l’idéologie progressiste, notamment en ce qui concerne les questions de vie.

Mais ce mardi après-midi, des députés ont voté contre cette loi Claeys-Leonetti. Ces élus peu nombreux ont pris conscience qu’ils ne pouvaient plus piétiner la valeur « vie » qui anime beaucoup de leurs électeurs. Et ce, malgré les rappels à l’ordre pressants d’un Jean Leonetti ou d’un Christian Jacob, tous deux crispés sur une représentation politique périmée qu’ils s’évertuent à maintenir en vie.

La Sénat sera probablement moins respectueux de ce vieux consensus.

La seule question qui découle de ces nouveaux clivages est la suivante : la droite prendra-t-elle le risque de se réapproprier ces sujets politiquement risqués, ou préférera-t-elle laisser l’initiative à la gauche, comme elle le fait depuis si longtemps, au risque de voir partir à nouveau ses électeurs vers d’autres partis moins traditionnels ?"

Partager cet article

11 commentaires

  1. La droite n’a toujours pas compris qu’elle était asservie par les anglo-sionistes ! Elle devrait pourtant prendre exemple sur le Venezuela qui ose dire franchement la vérité !
    http://www.dailymotion.com/video/x2jkp9l_maduro-le-venezuela-fait-face-a-une-tres-grave-menace_news#from=embediframe
    Il faut être aveugle et complice de criminels pour vouloir continuer à voter UMPS ! Pourtant selon les derniers sondages, UMP UDI 29%, PS 19%. Bref, 48% des Français sont des complices de ceux qui ont mis à feu et à sang le Proche et le Moyen Orient et qui encouragent la décadence des pays occidentaux !

  2. Oui, LMPT ne peut plus voter UMP.
    A Sens Commun de prendre le pouvoir en le faisant imploser.
    Aux autres de le faire exploser en votant massivement FN.

  3. Puisque les politiques sont incapables de défendre la vie, il n’y aura plus qu’une solution : créer des hopitaux privés respectueux de la vie où l’on pourra être soigné sans crainte d’être euthanasié, un peu comme, dans un autre domaine, ont été créées les écoles libres hors contrat.

  4. A l’heure où l’on tue en Orient au nom de Dieu (en Allah) en occident on tue au nom des droits de l’homme de l’avortement à l’euthanasie…

  5. Il ne faut pas chercher midi à quatorze heure. La très très grande majorité des parlementaires, comme celle des politichiens et des magistrats sont de la loge et “à l’ordre”.
    Leur avancement sur le tableau de la loge dépend entre autre des lois qu’ils votent en acceptant les ukases fraternels. C’est d’abord leur carrière et leur intérêt qui les dirigent; l’électeur, on s’en fout, c’est un veau on en fait ce que l’on veut; de toute façon il n’a aucun moyen de se révolter.
    Mes frères, donnez-moi un portefeuille (même tout petit) et je ferai ce que vous me direz de faire.

  6. Le Mal, diabolique, est trop profond. Dans notre société il n’y a plus que l’argent, le rendement et le plaisir sans freins qui comptent. « Il faut en profiter, on n’a qu’une vie !». L’épreuve de la mort est tellement redoutable qu’il faut l’escamoter.
    La grande majorité des professionnels de la politique de gauche et de droite sont soit promoteurs de cet asservissement de l’homme ravalé à n’être un produit jetable comme un autre, soit complices pour survivre, tous mentant sans vergogne à leurs électeurs (à droite comme à gauche, il y a sans doute quelques politiciens conscients, mais ils impuissants).
    Pour survivre, ils ne se brûleront pas pour remettre en cause les lois sociétales dévoyées ou « charitables » qui tuent notre civilisation. Par exemple, le coût les soins palliatifs est beaucoup moins coûteux que l’euthanasie (ou que la sédation finale qui est sa porte d’accès). De plus, l’euthanasie, libère des contraintes de l’accompagnement des mourants de longue durée qui entravent le rendement des membres actifs des familles. Ce serait insupportable pour l’économie que de généraliser les soins palliatifs ! Et les autres lois qui détruisent la Famille ? Peuh !
    – Foin des séquelles psychologiques post-IVG qui empoisonnent l’avortée sa vie durant.
    – Foin des états d’âme d’un enfant qui ne sait pas d’où il vient ou pourquoi il n’a pas un père et une mère.
    – Foin du regret qu’une mère porteuse pourraît avoir pour avoir vendu la chair de sa chair.
    – Foin du remords de l’enfant qui n’aura pas accompagné avec humanité la fin de la vie de ceux qui la lui ont donnée et qui ne lui avaient pas encore tout dit.
    – Foin …, Foin …, Foin …, et surtout, Foin de ces idiots qui croient qu’il peut y avoir une vie après la mort, et qui prétendent s’opposer à l’idée d’un Paradis sur Terre (pour Certains seulement, bien sûr. Et alors, quel est le problème ?)
    Il finira par prendre feu, tout ce Foin, si la société civile ne secrète pas, en urgence, quelques pompiers dévoués et mûs par la seule ambition de nous éviter le désastre et de restaurer notre Nation,
    – soit en forçant les professionnels politiques à la Raison,
    – soit en les virant par la volonté du peuple excédé, fier de son Histoire et qui veut le rester.
    Même au prix des sacrifices nécessaires, pour le bien de l’Humanité.

  7. C’est que non seulement l’UMP n’est pas de droite mais que la seule chose qui importe est de faire passer coute que coute les décisions des loges. Ces parlementaires se contrefichent des électeurs, puisqu’il suffit de leur mentir pour être élus, elle est pas belle la vie?

  8. En fait, le tournant se situe en 1971. Cette année là le Nouvel Observateurs avait publié le manifeste des 343 (que Charlie Hebdo avait rebaptisé Manifeste des 343 salopes!), qui était la reconnaissance publique de 343 femmes célèbres, dont Simone de Beauvoir, Françoise Sagan et Gisèle Halimi, d’avoir avorté. A l’époque l’avortement était passible de prison. Pourtant la droite, craignant d’affronter l’opinion publique n’avait engagée aucune poursuite contre les signataires. Il est clair qu’une droite de valeurs et de conviction aurait, même au risque de se faire cracher à la face, du engager des poursuites contre chacune des signataires pour la protection de la vie. En ne le faisant pas elle a tacitement reconnu la suprématie des valeurs sociales de gauche, en ne restant de “droite” que dans le domaine de la politique économique. De compromis politiciens en capitulations on en arrive aujourd’hui à une situation où l’euthanasie, le mariage homosexuel, voire la gestation pour autrui sont en passe d’être légalisés, ou en somme la vie de toute homme se trouve à la merci de l’arbitraire. Il faut savoir qu’à d’autres époques des chrétiens surent faire preuve d’un autre courage moral. Pendant la Seconde Guerre Mondiale l’Evêque de Munster Clément Auguste von Galen avait dénoncé dans trois prédications l’Euthanasie des Nazis, au risque d’être envoyé en camps de concentration. Il fut élevé à la dignité de Cardinal après-guerre et béatifié en 2005. Les risques politiques qu’auraient dus prendre les hommes politiques de droite au début des années 1970 contre l’avortement étaient tout de même sans commune mesure avec le danger de mort couru par le cardinal!

  9. leur soit disant “progressisme” a enclenché la marche arrière toute
    cela arrive souvent avec les trop vieux
    ils vont nous ramener a l age de pierre

  10. Plus que jamais le “pays réel” divorce avec le “pays légal”. Cette excellente distinction inventée par Maurras définit exactement la CRISE de régime qui nous ronge. Péguy disait que pour être antidémocrate il fallait “être peuple”.
    Oui, le populisme devient la solution, mais le vrai, celui qui se réfère au SENS COMMUN comme critère de pensée & d’action, pas celui qui se se tourne vers le suffrage.
    Le SENS COMMUN c’est “la solution confuse , mais certaine et strictement suffisante au commun des hommes, des principales questions métaphysiques, MORALES et religieuses.” Père Garrigou-Lagrange op.
    Balmès le définissait, lui, ainsi:
    “c’est l’inclination naturelle, irrésistible et universelle de notre esprit à donner son assentiment à certaines vérités, en dehors du témoignage de la conscience et des démonstrations de la raison, parce que ces vérités sont NÉCESSAIRES à la vie sensitive, intellectuelle ou MORALE”.
    Plus que tout, le monde contemporain a perdu le SENS COMMUN.

  11. Eh oui, les élus UMP oublient qui ils représentent à peine élus, puisque toutes leurs décisions vont à l’encontre de la volonté de leurs électeurs…
    Et même lorsqu’ils promettent, la main sur le cœur, ils font le contraire à l’Assemblée.
    Le 22 mars, le seul vrai votre français défendant nos valeurs sera le vote FN, loin de ces UMP prêts à s’allier avec le PS comme dans le Doubs !!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services