Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Europe : politique

Résolution du Parlement européen sur l’affaire Meriam

Le Parlement a adopté plusieurs résolutions jeudi, dont une appelant les autorités soudanaises à protéger l'identité religieuse des minorités :

"Les députés appellent à l'abrogation de toutes les lois établissant une discrimination pour des raisons de sexe ou de religion au Soudan et demandent aux autorités soudanaises de faire en sorte que toutes les femmes enceintes et accouchant en détention reçoivent des soins de santé appropriés. Ils soulignent que l'adultère et l'apostasie sont des actes qui ne devraient aucunement être considérés comme des crimes. Par ailleurs, ils demandent au gouvernement du Soudan d'enquêter et de traduire en justice les personnes responsables de violations des droits de l'homme.

L'Union européenne devrait "jouer un rôle de premier plan et faire pression en faveur de la rédaction d'une résolution forte sur le Soudan lors de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme au mois de septembre 2014, qui dénonce les violations graves et généralisées des droits de l'homme et du droit humanitaire international dans le pays", affirme le texte."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Liberté de culte et respect de l’intégrité physique de toute personne, particulièrement des femmes enceintes (même emprisonnées) aurait suffit !
    Il faut toujours que l’on colporte les principes démocratiques et républicains dans le package… Dommage que l’on ai aussi le droit à tout ce verbiage droitdelhommesque : “discrimination pour des raisons de sexe”…
    Il n’est pas scandaleux qu’un pays religieux pénalise l’adultère.
    Pour l’apostasie, effectivement, il serait bien de laisser cela aux autorités religieuses… Mais on aurait justement pu en profiter pour rappeler que l’islam ne fait pas cette distinction, et ne reconnait pas la principe de la laïcité..

  2. “l’adultère et l’apostasie sont des actes qui ne devraient aucunement être considérés comme des crimes”…c’est vraiment on ne peut plus maladroit comme formulation. Mettre l’adultère et l’apostasie sur le même plan est insensé. Si l’adultère n’est pas un crime il n’en demeure pas moins, moralement condamnable, que l’on soit croyant ou pas; quant à l’apostasie, elle n’est pas en tant que telle une valeur, mais la liberté d’adhésion à une religion est absolument indispensable. On voit bien que l’UE, déchristianisée et athée, avec ses gros sabots ne risque pas d’être prise au sérieux par le Soudan qui est à l’inverse excessivement croyant.
    On a l’impression que l’UE agit suivant le paradigme suivant => Comment se décrédibiliser totalement et continuer à passer auprès des populations profondément musulmanes, pour des dégénérés athée sans foi, ni loi, ni morale.

  3. Peut-être que la mobilisation des catholiques et son écho apporté par Louis ALIOT au sein du Parlement européen auront eu un début d’efficacité.

  4. L’UE c’est “y’a qu’à, faut qu’on”.

  5. Hé bien avec cette forte décision, ils doivent trembler de peur à Khartoum.

  6. @stephe : oui d’autant plus que l’UE les menace de les dénoncer auprès du conseil des droits de l’homme. Et comme on sait depuis Boubaker que l’islam est une religion de la tolérance, les soudanais doivent craindre d’être décrédibilisée auprès de leurs fidèles… Je ne me trompe pas ?

  7. Scandaleux ; je souscris au commentaire de Lolo sur l’amalgame scandaleux entre l’adultère et l’apostasie, amalgame soudanais validé ainsi par l’UE.
    En outre, l’UE, en utilisant le terme “adultère”, semble implicitement approuver la définition perverse de l'”adultère”, “selon l’interprétation soudanaise de la charia au Soudan : toute union entre une musulmane et un non-musulman est considérée comme un “adultère” ” ( http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/soudan-meriam-ibrahim-liberee-selon-son-avocat_1553665.html ).
    Il y a donc un double amalgame de l’UE.
    Troisième grave dérive de l’UE : utiliser le terme apostasie à la place du terme conversion, ce qui cautionne implicitement la position du Soudan en matière de liberté religieuse.

  8. Ne rêvez pas! L’UE ne fait que donner bonne conscience à ceux qu’elle a soumis mais ses élucubrations ne donneront rien. C’est la mode du moment. Il faut discuter avant de faire quoi que ce soit pour finalement n’aboutir à rien en s’essuyant le front et en disant: “Qu’est ce qu’on a bien travaillé, on peut être fier!”

  9. Et dans la foulée, qu'”ils” s’occupent d’ Asia Bibi toujours emprisonnée….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]