Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales

Résolution de l’APCE : les votes par groupe politique

APCE objection conscience

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il serait bon de clarifier, car je crois comprendre que la droite a voté contre l’objection de conscience et la gauche “pour”. Je dois me tromper, c’est trop invraisemblable.
    Qu’est-ce que l’APCE ?
    [C’est l’inverse : le PPE (droite) a voté dans sa majorité pour la résolution garantissant l’objection de conscience.
    APCE = Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe.
    Voir ici :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/10/la-bonne-nouvelle-du-jour-lobjection-de-conscience-sauv%C3%A9e.html
    MJ]

  2. Ceux qui est assez étonnant, c’est le vote des eurosceptiques…

  3. Parmi le trois députés polonais “eurosceptiques” du PiS (que l’on présume pro-vie), on remarque que l’un a voté contre, un autre pour, et le 3e s’est abstenu. Y a-t-il eu un vote “contre” de la part de quelques pro-vie en réaction aux ambiguités du texte?
    Liberté politique évoque ici ces ambiguités: http://www.libertepolitique.com/la-paix-des-nations/6290-droit-a-lobjection-de-conscience-un-succes-qui-appelle-la-vigilance

  4. Merci à monsieur Janva de ces précisions. Mais en ce qui concerne la situation française, les socialistes se révèlent plus respectueux de la conscience que les sarkosystes…
    Merci HV d’avoir mis en lien l’article si intéressant, si instructif, de monsieur Derville.
    On lit en note cette précision étonnante :
    “Les trois parlementaires français qui ont voté pour le projet de recommandation de Mme McCafferty sont Alain Cousin, Christine Marin (députés UMP), et Yves Pozzo di Borgo, sénateur Union centriste-UDF ; les quatre opposants sont Maryvonne Blondin, sénatrice socialiste, Muriel Marland-Militello et André Schneider, députés UMP et René Rouquet, député socialiste.”
    Incroyable, non ?
    Tout cela confirme que le vrai débat, la vraie question, se trouve non dans la lutte (certes légitime et à soutenir) pour l’objection de conscience, mais pour le droit à la vie, pour les droits de l’homme.
    S’enfermer dans le débat sur l’objection de conscience, c’est dire que l’on a le “droit” de tuer des êtres humains, c’est se montrer indifférent aux sorts de nos frères humains.
    Quant aux “démocrates-chrétiens” français, rien ne les distingue sur ce chapitre des plus enragés athéistes, ils sont plus enragés que les socialistes… Cela en dit long sur l’église de France, sur son clergé et sur sa presse.
    Cela fait comprendre aussi que la lutte pour la vie n’est pas le monopole des catholiques, car cette lutte est fondée sur des motifs de raison universelle et non directement sur la foi.
    Les abortistes veulent faire croire que la lutte contre l’avortement d’Etat est une lutte fondée sur une foi particulière alors que eux, abortistes, ils sont pour la raison et pour la liberté.
    Alors qu’ils sont opposés à la raison et à la liberté et que nous luttons pour la raison et pour la liberté de vivre.

  5. Merci pour cette illustration très parlante.
    Il est intéressant de voir, sur les sites autres que catholiques, à quel point cette deuxième victoire de Lépante a désarçonné ceux qui pensaient la victoire assurée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services