Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Valeurs chrétiennes : Culture

Résister par la Langue

Arnaud Upinsky, Président de l’Union Nationale des Ecrivains de France, propose aux lecteurs du Salon beige le texte suivant, dont voici des extraits. Rappelant le discours de François Hollande au monde de l'Education, le 21 janvier dernier, l'auteur estime que la volonté du président de faire de la maîtrise de la langue française un "chantier prioritaire" est plus que surprenant si l'on se souvient que l'Académie française, le 5 décembre 2013, par la voix d'Hélène Carrère d'Encausse, s'était élevée contre le recul constant de la langue française (on se souvient que cette même année avait tristement vécu la dénaturation du mot "mariage"), et en avait appelé au président Hollande, lequel était resté sourd à cet appel :

"C’est donc vers le chef de l’État, son protecteur depuis le règne de Louis XIV,
que l’Académie se tourne pour lui demander solennellement de faire de l’année
qui vient [2014] l’année de la reconquête de la langue française, et d’abord au
sein de l’école qui la porte et la transmet."[…]

Hélène Carrère d'Encausse avait pointé du doigt l'hégémonie américaine et l'universalité de la langue anglaise, qui selon elle remplacerait peu à peu le Français. A sa suite, Arnaud Upinsky déplore l'abandon progressif des richesses de notre langue et appelle à la reconquête du français afin de lutter contre le terrorisme d'Etat :

[…] "Le terrorisme qui paralyse les Français, leur coupe la parole et les livre à l’étranger n’est plus ici l’Islamisme mais bien ce  terrorisme d’Etat – d’abord sémantique, médiatique  – qui s’oppose au Salut public, à la Liberté d’expression de la Vérité et à la Renaissance de la France qui en dépend. C’est en appliquant à ce « parti de l’étranger [1]» la stratégie de Révolution du langage prônée par F. Hollande lui-même que les Français pourront forger l’arme anti-terroriste n° 1 de leur Libération, déjouer le piège des fausses valeurs qui les oppriment, trouver le courage de se dresser contre la tyrannie des Gouvernements successifs qui les annihile toujours davantage et remettre enfin à leur tête les élites de cette Intelligence qui doit toujours être chez eux au premier rang." […]

"Car même si, face contre terre, un peuple tombe en esclavage, s'il garde sa langue, il garde la clé qui de ses chaînes le délivre" (Frédéric Mistral)[…]

[…]"C’est ainsi et seulement ainsi, dans le sillage du grand mouvement de Vérité et de Libération du Peuple qui s’est levé en France en 2013, à partir de 2008,  et auquel le Pouvoir a tenté de donner le change le 11 janvier 2015, que les Français doivent répondre à l’appel de F. Hollande et de l’Académie française, à la Reconquête du français qui s’impose aujourd’hui plus que jamais, comme préalable obligé à toute Renaissance de la France : pour permettre au Français de reprendre en main le contrôle de leur destin, pour faire du « français » l’arme anti-terroriste de Reconquête de la République n°1, pour permettre à la France et à la Francophonie, enfin, de retrouver la place et le rôle qui leur revient comme fer de lance de la Civilisation. Telles sont les raisons à la fois « géopolitiques » et de « politique intérieure »pour lesquelles, sauf à devoir disparaître, les français doivent relever au plus vite  le défi géopolitique du « français » en mettant en œuvre la stratégie du 21 janvier inversée."


[1] Cf. Appel de Cochin de Jacques Chirac le 6 décembre 1978

le blog d'Arnaud Upinsky : http://upinsky.work/

Partager cet article

10 commentaires

  1. Ah oui, c’est pour cela que le Breton a été interdit dans tous les espaces publics…

  2. Il n’y a absolument rien à faire contre l’hégémonie mondiale de la langue anglaise. Autant vouloir lutter contre le “réchauffement climatique”, les “inégalités” entre les hommes et les femmes, etc.
    La seule façon dont la France pourrait lutter contre l’anglais serait de devenir la première puissance économique et militaire mondiale. Le moins qu’on puisse dire est qu’elle ne fait pas ce qui serait nécessaire à cet effet.
    Je mentionne ce “moyen” pour mémoire, bien entendu, car on ne décide pas d’être le chef du monde et de ses environs ; cela arrive, c’est tout.
    Mais le déciderait-on, qu’il faudrait commencer par licencier un million de fonctionnaires (à la louche), réduire les dépenses publiques à 40 % du PIB, abolir l’Etat “fort et stratège”, supprimer le statut de la fonction publique, mettre la Sécurité sociale en concurrence avec le privé et interdire les syndicats communistes.
    Juste pour commencer et juste pour donner une idée.
    “Lutter contre l’hégémonie de la langue anglaise dans le monde”, c’est à peu près aussi idiot que si les Européens du Moyen Age, ou ceux de l’Empire romain, avaient décidé de “lutter contre l”hégémonie de la langue latine dans le monde”.
    Donc, ce que doivent faire les Français, c’est :
    1) Apprendre l’anglais,
    2) Apprendre le français.
    Sachant que là encore, il n’y a rien de fait, ni sur le point 1 ni sur le point 2.
    Une fois que les Français auront réappris le français (et il y a du boulot), ils seront en mesure de lui donner l’audience qu’il peut avoir dans le monde, grâce à l’anglais qu’ils auront aussi appris, et qui leur permettra de discuter avec des éditeurs américains ou moldo-valaques pour diffuser les livres français, avec les fonctionnaires anglais ou chinois pour ouvrir des écoles de langue française, etc.
    Sans se donner le ridicule de prétendre refaire du français une langue mondiale ou même européenne. Les Luxembourgeois, que je sache, n’ambitionnent pas de ravir à l’Arabie saoudite la place qu’elle occupe sur la marché mondial du pétrole, pas plus que les Espagnols ne revendiquent de faire de l’espagnol la nouvelle langue mondiale.
    Et pourtant, ces derniers auraient bien plus de légitimité que les Français dans cette entreprise, vu le nombre d’immigrants hispanophones qui inondent les Etats-Unis.
    J’aimerais bien savoir comment on peut avoir l’outrecuidance d’imposer le français comme langue internationale, lorsqu’on voit l’ignorance abyssale en la matière non seulement des Français qui sont allés à l’école (c’est à dire, sur le papier, tout le monde), mais aussi des “élites” : journalistes, hommes politiques, chefs d’entreprise… et je ne parle pas des écrivains et des universitaires, qui eux aussi en tiennent une sacrée couche, bien souvent.
    http://bescherelletamere.fr

  3. Dans ces conditions, on ne peut que se joindre à la plainte récente d’Eric Zemmour sur Paris Première au sujet de François Hollande “qui s’exprime de plus en plus mal et qui va finir par parler aussi mal que Sarkozy”!
    Voir ici à partir de 9’05: http://ericzemmour.blogspot.be/2015/02/videos-zemmour-naulleau-paris-premiere-7-fevrier.html?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed:+zemmour+(Eric+Zemmour+:+Le+blog+de+ceux+qui+l%27aiment)

  4. bah oui mais bon courage… prof de français c’est le métier que plus personne ne veut faire. un boulot monstre pour une considération zéro et un salaire de misère, et je n’exagère pas. Au conseil de classe, il faut lutter pour se défendre face au prof d’anglais et au prof de maths. Ce sont les langues et les maths qui déterminent et les proviseurs pour leurs orientations, et les parents.
    J’ai pour ma part adressé un courrier à mon directeur diocésain pour lui dire qu’à mon avis il faudrait rétablir un vrai apprentissage de la grammaire pour apporter la paix dans le pays. Je me suis fait réprimander car j’aurais dû passer par la voie hiérarchique et car mon discours est celui “des écoles hors contrat”. Et d’ailleurs “j’ai la chance d’avoir une retraite”.
    Alors moi je suis compétente, passionnée de lettres, diplômée, et j’en ai ras-le-bol d’avoir l’impression de travailler dans une boîte lambda pour des gens qui s’en f… et de servir de recracheur de programmes pour les décideurs d’au-dessus qui, soit au rectorat soit au diocèse, n’en ont strictement rien à cirer des troupes de profs qui sont continuellement sur le front devant des élèves de plus en plus ignares.
    C’est un fichu métier en particulier en lettres et croyez-moi, là où j’enseigne, pourtant un lycée coté, les profs de lycée veulent tous (toutes: il n’y a AUCUN prof masculin en lettres) faire autre chose à moyen terme, les profs de collège ne seraient pour rien au monde profs en lycée et un certain nombre sont proches de la retraite.
    On commence à recruter des profs de lettres sur leboncoin ou pole emploi, mais qu’importe n’est-ce pas??? Puisque le français c’est facile, faut pas être spécialiste, tout le monde sait faire! Alors, qu’importe, un certifié ou un ancien pion?? Bah oui… Et puis le pion on ne va pas le former, hein… Il va faire ça tout seul avec les programmes de l’éduc nat sur internet et le manuel hachette.
    Il pourrait y avoir des parents qui remercient pour les cours en fin d’année… Qui incitent leurs enfants à reconnaître l’importance vitale de la langue française… Eh bien non, rien. On est des prestataires de service. Et si on ne produit pas assez de notes sur le bulletin par contre, gare!
    Il y a peut-être encore des passionnés, mais on les cherche… Il y a des bons profs, bien carrés et bien structurés, ça oui et c’est très bien. Mais des vrais passionnés, des lettrés? Pourquoi aller dans les lycées où personne ne prête attention à notre travail?
    Il serait ptê temps que le pays reconnaisse que les profs, en particulier de lettres, sont les principaux porteurs de la flamme et de l’âme de la nation. Et que les parents remercient le prof de lettres en début et fin d’année et tout le temps.
    Parce que sachez que plus personne ne veut faire ce métier, plus personne de lettré j’entends. Certes il y a ici et là quelques instits corrects, des profs de collège bien, mais au lycée? Qui veut aller au lycée? Franchement?
    Bah, de toute façon les nouvelles épreuves du Capes sont sur dossier alors… Il n’y a même plus besoin d’être bon dans sa matière. [Ce que vous décrivez est déprimant mais ne m’étonne pas du tout, hélas. Néanmoins, il faut tenir bon, car les quelques élèves que vous aurez réussi à passionner seront le levain dans la pâte. L’abandon de la grammaire est symptomatique : un esprit non structuré répond à une langue non structurée. Mais ce n’est pas une fatalité. Si quelques-uns refusent de baisser les bras, on finira bien par y arriver ! MB]

  5. La langue Française ne s’entend plus beaucoup sur certaines lignes du métro parisien…les quelques français présents s’isolent en lisant…

  6. Et pourtant, paradoxalement, ce sont les élèves littéraires qui mènent la France. Ce sont eux qui “font” (?) Sciences PÔ, puis l’ENA et les carrières politiques. Qu’ils ignorent la langue française est indéniable. Leurs études c’est plutôt manipulation sociologie sup! avec des thèses parfois bidon ou copiées, qu’importe!
    Mais le plus grave c’est qu’ils ignorent tout du travail, de l’industrie, des sciences, de l’économie..de l’histoire même..et n’ont compris de Voltaire, Rousseau, Molière et Racine que ce qu’il y a dans la “littérature pour les nuls”.
    Depuis quand n’avez-vous pas vu sur votre petit écran un vrai homme de sciences, un vrai capitaine d’industrie (pas un ex directeur de cabinet de ministre) un vrai professeur de médecine..des lustres. D’une télé à l’autre, rien que des bouffons qui veulent nous faire croire qu’ils sont la vraie vie..les vrais modèles.
    L’éducation, ça commence par l’exemple…au sein de la famille comme au sein de la nation…

  7. Rejetons d’abord l’anglais,qui est artificiellement la première langue du mond…..ialisme .

  8. Si on regarde les faits vus d’un autre angle. Tout le petit microcosme des trois petits points qui est à la manette des grandes nations depuis quelques siècles (dont ils gèrent la montée ou la descente selon les circonstances du moment) est guidé par le prince de ce monde en vue de détruire toute résistance à son avènement. Ce constat étant posé, pensez-vous que le père du mensonge ait dans l’idée d’instaurer une structure mondiale dont la langue serait issue du latin qui est la langue de son principal ennemi sur terre, l’église catholique, garante de l’ordre spirituel ou pire encore de sa fille aînée dépositaire du temporel? Quoi qu’il en soit le vil a choisi son camp depuis longtemps et un pur esprit ne peut pas changer d’avis. Ce camp n’est ni plus ni moins que la perfide Albion. Il a perdu des batailles mais il continue à essayer de gagner la guerre. Problème, la fille aînée a trahi son suzerain et le Malin gagne beaucoup de batailles depuis que le camp du Bien a perdu la structure principale de son armée. Il nous reste encore la prière et l’espérance.

  9. Simple licencié en lettres classiques,j’ai fait une carrière fulgurante tenant tête à des x!Il faut:1 refonder l’enseignement du français avec note éliminatoire;2 faire du professeur de français l’unique professeur principal;3 3 exiger un niveau de français aux issus de l’immigration;4 interdire toute appellation,musique ou texte uniquement en anglais;5 renforcer les Alliances françaises ;6 renforcer la francophonie avec la lusophonie et l’hispanophobie,langue issue du latin et locuteurs de tradition catholique;7 renforcer en première langue l’espagnol,l’italien,le portugfais,l’allemand,le russe,le chinois;etc:l’anglo-américain pitchin,on s’en fout!

  10. Vous avez cité Upinsky dont le livre “La tête coupée ” démontre à quel point la langue française est importante pour préserver notre civilisation.
    Lisez le et vous comprendrez tout ce qui se passe actuellement. Le livre, qui semble épuisé se vend hélas plus de 200 euros aujourd’hui.. C’est dire son importance..il faut l’avoir lu à tout prix..
    J’en possède un, je le garde précieusement, si vous avez la chance d’en trouver un, surtout achetez le,vous comprendrez les clefs du langage, c’est génial! Chère Marie B, vous avez fait un très bon article, bravo!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services