Résistance chrétienne

De l'abbé de Tanoüarn :

"Jusqu’où un chrétien peut aller dans la Résistance à l’Injustice, à la transgression publique? L’apôtre Pierre est formel : le chrétien doit être « soumis à toute
autorité à cause du Seigneur
» (I Pierre, 2, 13), quel que soit le
parti, la religion, la couleur, les nuances ou l’absence de nuances dont
fait preuve cette autorité. Voilà qui devrait nous mettre très loin de
la résistance. « Tout pouvoir vient de Dieu, si bien que celui qui se
rebelle contre l’autorité se rebelle contre l’ordre établi par Dieu
»
renchérit saint Paul dans l’Epître aux Romains (Rom. 13, 1).

Mais l’un et l’autre, Pierre comme Paul, restent soumis à cet impératif,
formulé dans les Actes des apôtres par Pierre justement : « Il vaut
mieux obéir à Dieu qu’aux hommes
».(Ac. 4, 19 et 5, 29). Le
christianisme n’est pas un communautarisme. Il n’est pas une Loi, comme
saint Paul nous l’a appris, interprétant l’Evangile du Christ. Les
chrétiens doivent donc être soumis à l’autorité légitime, quelle que
soit sa profession religieuse ou sa neutralité religieuse.

Mais en même temps, parfois, le chrétien peut et il doit désobéir,
lorsque ce que recommandent les hommes est formellement en opposition
avec ce que Dieu commande.
La loi est la même pour tous et, que les
hommes le reconnaissent ou qu’ils ne le reconnaissent pas, elle vient de
Dieu, qui « fait briller son soleil sur les méchants comme sur les bons
». […]

Dans une perspective chrétienne, l’autorité politique, tout comme
la loi humaine, n’est pas une fin, mais un moyen au service de la
dignité des personnes, qui doivent pouvoir mener une vie de piété
. […] Les chrétiens, à côté de la manière dont
ils apparaissent soumis à l’autorité, ont une longue tradition d’examen
des lois. La loi républicaine supporte-t-elle l’examen ? En soi non. Une fois
votée, elle s’affirme au dessus de toute critique. […]

4 réflexions au sujet de « Résistance chrétienne »

  1. Bernard Mitjavile

    J’aime bien certaines interventions de l’abbé de Tanoüarn mais il faut ne pas isoler les citations bibliques et oublier leur contexte. Ainsi Paul dit “tout pouvoir vient de Dieu..” mais on pourrait répondre en disant que Jésus fait référence à Satan en l’appelant “le prince de ce monde” et dans la troisième tentation, Satan propose à Jésus tous les royaumes de la terre s’il s’incline devant lui, montrant bien que c’est lui qui contrôle les royaumes de ce monde.

  2. Hkbs

    Pour moi deux choses à propos de la manif :
    Les personnes ayant cherché à traverser les barrières CRS sont tombées dans le piège tendu par le gouvernement qui souhaitait des incidents. Obtenir les champs ou y accéder n’était pas l’essentiel (qui reste le retrait de la loi), donc ces transgressions ne pouvaient ni être encouragées ni même approuvées par la MPT.
    Mais suite à cela, la bataille médiatique n’a pas été perdue car il y a eu usage de gaz, qui plus est sans sommation, y compris sur des élus, et des personnes vulnérables, ce qui semble juste surréaliste….

  3. Antoine

    @Hkbs : pas d’accord. Après l’interdiction scandaleuse du symbole fort que constituent les Champs-Elysées, l’objectif tactique c’était bien d’occuper les Champs, ce qui a été fait par beaucoup de familles entre l’Etoile (en contrebas) et le rond-point. Je n’y ai vu que des familles et jeunes dans un bon esprit.
    Gandhi nous a montré l’exemple :
    – faire fi des interdictions de manifester
    – rester pacifiques à tout prix
    Renoncer à l’une ou l’autre de ces deux règles c’est échouer à coup sur face à un pouvoir déterminé.
    D’où le succès numérique de la manif, et son échec politique.

Laisser un commentaire