Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Réserve opérationnelle, garde nationale : pourquoi tout cela n’est pas sérieux

Le colonel Michel Goya explique en quoi les annonces présidentielles ne sont pas sérieuses et ne relèvent que de la communication électoraliste :

"Il existe fondamentalement deux approches du rôle des citoyens dans la défense de la nation. La première, reprenant la vieille équivalence tribale entre homme libre et guerrier, considère que la guerre est l’affaire de tous, au moins de ceux qui ont quelque chose à défendre. La seconde estime au contraire qu’il s’agit d’un monopole d’Etat assuré par ses services professionnels. Hormis les volontaires pour intégrer ces services, les citoyens sont démilitarisés et contribuent indirectement à la défense par le biais de l’impôt. La France relève plutôt de cette deuxième tradition (…)

Et voilà maintenant que l’on se pose quelques questions en constatant les limites opérationnelles, sécuritaires et même sociales de ce modèle alors que nous sommes en guerre contre les organisations djihadistes. On pourrait se demander pourquoi avec un budget annuel de 31 milliards d’euros et 209 000 militaires, nous avons un impact aussi limité sur des organisations de quelques dizaines de milliers de combattants légèrement armés. On préfère s’interroger sur la densité de protection des sites et des personnes en métropole. Pour (…) résoudre ce problème, le Président de la République lance un appel à l’engagement dans les réserves opérationnelles et évoque même le retour à une garde nationale. Tout cela ne paraît pas pour l’instant pas très sérieux, si on appelle sérieux quelque chose à la hauteur de ce que l’on annonce. Cette « levée en masse » est très probablement une levée en masse en plastique.

Rappelons-le, il y a deux manières de faire la guerre : avec les moyens actuels ou en mobilisant massivement de nouvelles forces. Dans le premier cas, on considère que le rapport de forces est suffisant pour ne pas avoir à changer notre modèle, hors quelques ajustements, et donc par voie de conséquence la société. Dans le second, on considère qu’on ne pourra l’emporter sans monter grandement en puissance et se transformer. Nous sommes actuellement dans le premier cas mais avec un discours qui laisse croire que nous sommes dans le second. On fait semblant de tout changer pour que rien ne change vraiment. Si l’ambition est d’augmenter le budget des réserves de quelques dizaines de millions d’euros (l’opération Sentinelle coûte à elle seule trois fois le budget des réserves militaires) et de faire passer, en 2019, le nombre de réservistes présents chaque jour sur le terrain ou dans les états-majors de 500 à 1000, il ne s’agira que de l’augmentation de la taille de la goutte d’eau.

Maintenant si l’objectif est d’assurer une capacité de réaction en quelques minutes, voire quelques secondes, sur toute attaque sur le territoire national, alors il faut changer radicalement de regard sur le rôle des citoyens dans la défense de la cité. On peut accélérer les procédures des unités d’intervention et en augmenter le volume, cela restera forcément insuffisant. La seule solution est d’augmenter considérablement le nombre de citoyens armés (et évidemment compétents) et donc, le maître mot est là, de leur faire confiance, ce qui va à l’encontre des habitudes françaises. Cela passe par un meilleur équipement de tous les policiers et gendarmes, sans doute aussi par une meilleure formation au tir. Cela passe forcément par l’emploi d’agents de sécurité armés. Cela passe enfin par l’autorisation du port d’armes à tous ceux qui présentent des garanties de compétence et de fiabilité.

En regardant une plage du Sud-Ouest de la France cet été, je n’ai pas pu m’empêcher de constater qu’il n’y avait strictement rien (ou alors c'était bien dissimulé) qui pourrait couper court à une attaque du type de celle de la plage tunisienne de Sousse en juin 2015 (et là pas d’excuse de la surprise, cela a déjà été fait). Dans le secteur, nous étions sans doute un certain nombre à avoir l’expérience du combat sans avoir le droit de porter une arme (…). Pourquoi donc ne pas accorder cette autorisation de porter et d'utiliser des armes, outre les policiers et gendarmes hors service, aux militaires en activité ou membre de la réserve opérationnelle n°1 et même n°2 (les « rappelables », 98 000 anciens soldats et 28 000 gendarmes) et au-delà. On m’a fait confiance pendant des dizaines d’années avant de me la retirer d’un seul coup. Je suis même prêt, dans l’esprit des citoyens romains, à payer moi-même mon équipement. On évoque le cas d’Israël mais il y a dans ce pays, un civil adulte sur dix qui dispose d’une autorisation de port d’armes.

Tout cela a bien sûr un coût, pas forcément très important pour l’Etat, l’appel aux citoyens volontaires et motivés étant toujours historiquement la formule du meilleur rapport coût/efficacité. Bien sûr, il y aura sûrement quelques accidents, pertes et vols d’armes, voire des meurtres (dont la plupart aurait eu lieu de toute façon, avec ou sans arme à feu). On tolère bien cela avec les armes de chasse (car paradoxalement du fait de la chasse la France est aussi un des pays au monde où on tolère le plus d’armes à feu par habitant), pourquoi ne le tolère pas pour assurer la sécurité ? Parce que nous sommes prisonniers de la méfiance de l’Etat envers les citoyens. Il ne s'agit pas de laisser s'armer n'importe qui comme aux Etats-Unis avec les résultats que l'on connait mais de faire confiance envers des citoyens à la compétence reconnue et contrôlée. Précisons que cette compétence, qui induit la capacité à tuer au milieu d'une situation complexe, va bien au-delà de la simple technique de tir.  Encore une fois, on peut considérer que la menace est mineure et gérable. La guerre fait finalement moins de morts que la moyenne annuelle de 800 meurtres. Dans ce cas-là, on continue à lentement améliorer les choses sans rien changer fondamentalement. La réduction du déficit budgétaire reste prioritaire sur la guerre. C'est un choix possible, qu'il faut assumer.

Maintenant, si on souhaite effectivement comme l’a promis le Président de la République « mettre en oeuvre tous les moyens pour détruire l'armée des fanatiques » alors il faut accorder les actes aux paroles, et pas simplement changer les mots lorsqu’on ne veut pas changer les choses."

Partager cet article

22 commentaires

  1. Se mettre à disposition et sous les ordres des incapables et irresponsables qui devraient gouverner, ce n’est pas sérieux. Ces gens là n’ont aucun sens du bien commun, ce sont des sectaires, des socialistes qui coulent le navire.

  2. Excellente analyse apolitique .
    Les gouvernements en France se méfient des français …
    S’il y avait eu des français armés à Nice le tueur n’aurait pas fait dix mètres !

  3. Cette brillante mise au point est trés bienvenue.MERCI

  4. et MARION qui se fourvoie dans ce piège !quelle misère alors que nous avions espoir en elle pour les présidentielles …

  5. C’est tout le problème des progressistes : ils se gavent de mots, de pensées magiques, ils se bercent d’illusions…
    Tant que nous aurons à subir la mentalité bisounours, hélas trop largement répandue, nous ne pourrons pas nous doter d’un arsenal législatif efficace.

  6. Il va peut être aussi revoir notre politique étrangère.
    Ce matin sur le site du Figaro il y a un sondage sur la Syrie : les occidentaux ont ils raison d’armer les rebelles liés à al Qaïda contre le régime d’Assad? Réponse 4% pour 96% contre. On a l’impression que le peuple est beaucoup plus sage que ses dirigeants qui mènent une politique de gribouille, qui veut la perte de la Russie et Assad, les USA sont dérrière tout cela, ils veulent asseoir leur impérialisme sur le monde entier et tant pis si l’Europe est envahie par des clandestins, tant pis si les attentats se multiplient, tant pis si les Chrétiens d’Orient continuent de se faire massacrer et si Assad part, ce sera encore pire.
    Alors la garde républicaine et autre gadget du même genre, rétablir le service militaire ne ferons rien face à l’aveuglement et la soumission aux USA des européens et plus particulièrement de la France! On est dans un jeu de dupes. On se réjouit d’avoir vendu 30 hélicoptères à l’Arabie Saoudite, le marché des armes ne s’est jamais aussi bien porté, et ce sont les mêmes qui nous parlent de paix, cherchez l’erreur!!!

  7. Et les sous-marins nucleaires, quelle utilité ?

  8. Excellente analyse qui pose le vrai problème.
    Il faut qu’une certaine proportion de citoyens français soient armés, de manière compétente et responsable, plutôt comme en Suisse que comme aux USA.
    Ceci dit, la Réserve resterait nécessaire et garderait globalement son rôle, avec qq aménagements, et c’est heureux que Marion ait montré l’exemple aux jeunes, ca ne peut que conforter cette analyse.
    Concernant l’Etat en France qui n’a pas confiance en sa population, c’est bien la preuve qu’il y a bien un problème de fond.
    Un Etat est censé être la représentation de ses citoyens, si la confiance n’existe pas, c’est que notre Etat, comme celui des USA, est devenu la propriété d’une caste qui se reproduit par cooptation, qui contrôle, outre l’économie, les médias, l’éducation, la culture,…, c’est à dire s’impose par propagande en faisant croire au peuple qu’il choisit librement.

  9. Rien ne se fera avant la fin de ce quinquennat , leur idéologie au gouvernement à parlé , elle est claire , elle est contre son peuple ! Pas un français de souche et quand il y en a , ils sont affiliés aux loges donc agissent suivant les ordres qu ils reçoivent ! Et apres ? Si c est Juppé ou Hollande 2.0 , on est dans la mouise ! Le peuple continuera de se faire allègrement massacré sans que personne n y trouve à redire ; une première dans l Histoire de l Humanité. Le 16 octobre prochain , LMPT retourne dans la rue; ils feraient bien de revoir leurs priorité car ce n est plus les problèmes sociétaux dont il faut s attaquer mais bien à la survie de la France et là ça concerne tout le monde sauf le PS , les gauchistes et autres affidés bisounours qui ne veulent rien comprendre , tellement aveuglés par leur idéologie mortifère.

  10. ” Servir ” sous les ordres des incompétents et de l’idéologie maçonnique ?
    Servir pour défendre les valeurs de ces guignols ?
    Servir ceux là même qui veulent notre destruction, notre anéantissement ?
    Hors de question. Mais qu’ils ne s’y méprennent pas, mou sommes …………

  11. l’art de l’embrouille!
    les effectifs policiers ont été diminué depuis des décennies et on crée une garde nationale, ne serait-il pas plus judicieux de rappeler les militaires à la retraite ou d’inciter les chômeurs à s’engager!
    on nous dit que l’armée a changé car elle s’est mécanisée, on a une guerre de retard c’est la guérilla urbaine que nous devons affronter!
    2 ou 3 hommes armés à l’entrée du bataclan aurait permis de faire diversion et à beaucoup de spectateurs de s’enfuir!
    il faut s’adapter à l’ennemi!

  12. Bonne analyse.
    Pourquoi les politiques “au pouvoir” n’ont-ils aucune confiance dans les français ?
    Ne sont-ils pas éduqués par “l’Education Nationale”?
    Comme ce ne sont pas les professeurs (à part de rares cas) qui sont en cause, il faut bien en conclure que c’est l’esprit même qui imprègne ce ministère qui a tout faux. Depuis de Gaulle + Edgar Faure, ils ont laissé l’esprit de mai 68 au pouvoir dans l’éducation des jeunes français.
    Il n’y a d’espoir en France qu’avec un grand coup de balai!

  13. Réserve opérationnelle, garde nationale… ce n’est ni plus ni moins que la reconstitution, sous une forme ou sous une autre, des unités territoriales (U.T.) qui existèrent durant la guerre d’Algérie :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9_territoriale_(militaire)

  14. Ils font exprès de donner une réponse en terme de MOYENS alors qu’ils ne veulent pas voir la FINALITE. Qui est notre ennemi ? Veut-on le combattre ou… pas ?

  15. En raison de l’état de “guerre civile de basse intensité ” et concernant le port d’armes à accorder à certains de nos concitoyens ,il convient de prendre connaissance de ces quelques lignes qui tombent à pic.
    A un tel point que l’on se demande si cela n’a pas été fait exprès !!!!
    “Mauvaise est la mesure qui sacrifierait un millier d’avantages réels en contrepartie d’une gêne imaginaire ou négligeable ,qui ôterait le feu aux hommes parce qu’il brûle et l’eau parce que l’on se noie dedans ,qui n’a aucun remède pour les maux mis à part leur destruction.
    Les lois qui interdisent de porter les armes sont d’une telle nature.
    ELLES NE DESARMENT QUE CEUX QUI NE SONT NI ENCLINS NI DETERMINES A COMMETTRE DES CRIMES ”
    Cesare Beccaria traite des délits et des peines ……………….1764 !!!!
    Dans l’état actuel il est vrai que seule la force armée est mobilisée.
    Toutefois viendra certainement le moment en fonction de l’évolution de la situation, où les patriotes viendront de leur propre volonté grossir les rangs de l’armée régulière.
    D’un côté les patriotes ,de l’autre les collabos .
    C’est pas plus complique que cela me semble-t-il.
    Dans le dernier numéro” d’histoire” ,un article évoquait la guerre civile espagnole.
    Franco disait ceci. ” Dans une guerre civile, mieux vaut une occupation systématique du territoire ,accompagnée du nettoyage nécessaire ,qu’une déroute rapide des armées ennemies qui laisserait le pays infesté d’adversaires ”
    “vous voulez la paix, moi aussi.
    il serait criminel d’avoir une autre pensée.
    Mais ce n’est pas en bêlant qu’on fait taire le militarisme prussien.
    Ma politique intérieure et ma politique étrangère est un tout .
    Ma politique étrangère ,JE FAIS LA GUERRE.
    Ma politique intérieure,JE FAIS LA GUERRE
    JE FAIS TOUJOURS LA GUERRE.”
    G .Clémanceau.
    Mais ça c’était à une époque où les hommes politiques étaient encore majoritairement dignes ,malgré quelques faiblesses de certains.
    a ce jour ce n’est qu’une accumulation de faiblesses des uns et des autres,mis à part un tout petit nombre.
    Collabos contre résistants
    Les deux camps sont assez bien définis. Les autorités étatiques, médiatiques, judiciaires, policières – ces dernières aux ordres des précédentes – ont pour mission de juguler et de neutraliser la résistance du peuple autochtone et de ses défenseurs. Ils auraient tort de croire qu’ils ont gagné.
    Ceux qui ont semé le vent de la guerre civile à venir en récolteront la tempête. Elle sera probablement sanglante. Ce n’est ni la bêtise, ni l’angélisme qui les a motivés. C’est la haine consciente et le désir de guerre, c’est la collaboration avec l’envahisseur et le pari de sa victoire. Mais ils risquent aussi de perdre la guerre qu’ils ont provoquée. Les résistants ont plus de chance de l’emporter parce qu’ils sont animés par une fidélité à leurs racines alors que les collabos sont soumis à des maîtres qu’ils peuvent toujours trahir .
    Nous verrons bien qui vaincra, mais, à mon avis, ce sera comme toujours L’Armée des Ombres.
    Guillaume Faye
    14/02/2016
    Source : J’ai tout compris, le blog de Guillaume Faye

  16. Merci “lapaladine”, vous avez tout écrit, rien à ajouter.

  17. L’analyse du colonel Michel Goya pourrait paraître intéressante si un élément essentiel n’avait échappé à l’auteur, me semble-t-il. Ce dernier fait une analyse reposant sur un concept de l’Etat, ou de la République si l’on préfère, qui est aujourd’hui particulièrement erroné.
    Nous ne sommes tout simplement plus dans un Etat de droit où, en particulier, la sécurité des citoyens – qui sont aussi des électeurs – est mise au premier plan des devoirs et des soins des responsables du dit Etat, son Président, son chef de gouvernement, son ministre de l’intérieur… Aujourd’hui l’Etat, le “systême” qui s’en est emparé si l’on veut être plus précis, est dans les mains des ennemis du peuple, des adversaires acharnés de la nation. Une analyse rapide des faits le prouve à l’envie, et le salon beige lui-même apporte chaque jour des preuves de la trahison de nos gouvernants, il suffit de savoir lire et de relier les éléments entre eux : ça s’appelle “intelligence” en anglais, et éventuellement en français.
    Un seul exemple : 200 000 “migrants” par an, au bas mot, pendant les cinq années de la présidence Sarkozy, autant et bien plus depuis la prise de fonction de Hollande, ces “migrants” étant des envahisseurs caractérisés, marque assez les orientations du dit pouvoir – ces gens là nous haïssent (vous donnez tous les éléments pour s’en rendre compte, et au cas où il en manquerait on les trouvera sur Bd Voltaire…) ou sont vendus (j’éviterai de donner les détails que, de toute façon, je n’ai pas de première main).
    Donc ne raisonnons pas comme si tout fonctionnait comme prévu, la trahison, par essence, empêche que les choses se déroulent précisément comme prévu…
    Il est plus que temps de faire une analyse réaliste et d’en tirer les conclusions, toutes les conclusions.

  18. Attention aux pièges des socialos !!!!
    Il y a quelques patriotes de trop dans ce pays !!!! qui ne votent pas socialos !!!
    “A la suite des attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015, le président de la République a insisté devant le Congrès sur l’importance de la réserve militaire, gisement de forces jusque-là trop peu utilisé. En quoi consiste cet engagement à la charnière de la société civile et des armées ? Et comment pouvez-vous vous y impliquer, même quelques jours par an ?”…
    …Les missions du réserviste consistent notamment à :
    •apporter un renfort temporaire aux forces armées en particulier pour la protection du territoire national (Sentinelle, Vigipirate) et dans le cadre des opérations conduites à l’extérieur…”
    http://www.gouvernement.fr/aider-son-armee-comment-devenir-reserviste-3298

  19. Dans l’urgence actuelle, il faut mettre à la poubelle les lois sur les armes, chacun doit se hâter de trouver le nécessaire à sa défense, c’est un droit, mais plus encore un devoir

  20. Il n’y a AUCUNE AUTORISATION à donner aux “Citoyens” ! Le fait, pour tous, d’être armé est un DROIT FONDAMENTAL ! Tout adulte, Français de souche qui le souhaite et qui ne peut qu’être incité à s’entraîner au maniement de son arme, quelle qu’elle soit, a le doit d’être armé. L’Etat viole tous les jours les 17 articles de la fameuse DUDHC 1789 dont il n’a que les mots à la bouche, alors qu’ils constituent le socle et l’ossature de la Constitution. “LA LIBERTE CONSISTE à POUVOIR TOUT FAIRE, SAUF NUIRE à AUTRUI “. Voilà la règle ! Comme cela a été dit en 1789, elle comporte donc le droit d’être armé pour se défendre et ce droit n’est pas négociable !

  21. Jamais je ne servirai dans cette pseudo garde de mouise.
    Pas question de protéger une mosquée et de recevoir des ordres de collabos pro islamo.

  22. Je n’aime guère le terme de “garde nationale”, ça fait trop américain à mon gout… Sans parler de la garde nationale du temps de la monarchie de Juillet, n’était qu’une troupe de bourgeois en uniforme qui jouaient aux militaires sous prétexte de maintenir l’ordre public.
    Le genre de troupe en uniforme qui préfère pactiser avec des émeutiers, (de peur de salir leurs beaux uniformes !)espérant ainsi s’attirer leur mansuétude…
    Non, non tout cela n’est pas sérieux ! Contre les barbus dans nos cités et nos quartiers, il faut utiliser l’Armée. Elle est utilisée pour combattre les ennemis de l’extérieur, et les cinglés d’Allah enturbannés en babouches et djellabas sont, par leur attitude et leur comportement, bien des ennemis venus de l’extérieur, non ?

Publier une réponse