Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Représentation nationale

En faisant le ratio entre le nombre de voix obtenue par chaque parti au premier tour et le nombre de députés obtenus par partis, on trouve le nombre de Français représentés par élu. Non la dernière ligne ne résulte pas d'une erreur de calcul, mais bien d'un calcul démocratique. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

R

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ce calcul est faux, car les députés ne représentent pas les Français selon leurs idées politiques ou leur appartenance à un parti.
    Les députés sont élus dans les départements, et non dans les partis.

  2. Certes, mais à partir du moment où lors des élections législatives, on met en avant le parti auquel appartient chaque candidat, alors le tableau proposé ici est valable.
    De plus, on peut dire que si 6 millions d’électeurs “votent pour la droite nationale”, il est logique que, dans l’Assemblée qui vote nos lois, ils soient représentés à proportion.

  3. Kral, vous n’avez pas tort, mais non ce calcul n’est pas faux, tout dépend de l’intention qu’on lui attribue. Dans les circonstances exactes des dernières élections si la proportionnelle à un tour avait été appliquée il y aurait environ 15 députés FN que les français auraient élus dans leurs circonscriptions. Ce calcul montre simplement que le mode de scrutin est spécifiquement conçu pour éliminer la droite nationale et que cette élection est idéologique et non pas politique. Et j’ajouterais que contrairement à ce que vous dites, les députés élus selon ce mode de scrutin ne sont que les instruments des partis politiques qui font tout pour conserver le pouvoir envers et contre les aspirations des français, et c’est bien là le problème. Rappelons que le président de la république a été élu avec moins de 30% des voix et que la situation est a peu près identique concernant les législatives.
    Je voudrais conclure en précisant que la nature même de ce scrutin est d’une iniquité telle qu’il faudrait que la langue française inventent de nouveaux mots pour qualifier tout le mépris qu’elle inspire. Le fond de commerce de cette élection c’est la division nationale. Je m’explique: je vote pour un candidat A qui fait 32%, le vainqueur, le candidat B, fait 45% et il est élu député de la circonscription. Je serais donc officiellement exclu de la représentation nationale par un scrutin majoritaire et seule mes adversaires seront les maîtres de la France. Honte à cette tyrannie républicaine qui sous les hospices d’une fausse démocratie dépravée s’impose à une majorité de français qu’elle soumet à son joug de servitude universelle.

  4. @Kral
    Sauf qu’on constate dans les résultats qu’il était plus facile d’être élu, du moins d’arriver au 2nd tour, en étant investi par un parti…
    Même s’il y a des exceptions à ce constat.

  5. La représentation aux États Généraux à Versailles, à la veille de la Révolution était plus juste, même avec la répartition par état et celui du tiers état. Par ailleurs il y avait plus de représentants par baillage (globalement département) qu’aujourd’hui (députés et sénateurs réunis).
    Les aristos d’aujourd’hui c’est l’UMPS et le FN ce n’est pas le tiers état…
    La démocratie a vraiment atteint sa limite.

  6. “Nombre de suffrages obtenus au premier tour” (ce ne serait pas plutôt au second ?)
    [Ben non. MJ]

  7. C’est encore plus flagrant dans cet ordre-là :
    Socialiste_______ 7.6M voix _ 280 députés
    UMP ___________ 7.0M voix _ 194 députés
    Droite Nationale _ 3.6M voix ___ 3 députés
    Front Gauche____ 1.8M voix __ 10 députés
    Europe Ecologie__ 1.4M voix __ 17 députés
    Divers Droite____ 0.9M voix __ 15 députés
    Divers Gauche___ 0.9M voix __ 22 députés
    Nouveau Centre__ 0.6M voix __ 12 députés
    Centre France____ 0.5M voix ___ 2 députés
    Radical Gauche___ 0.4M voix __ 12 députés
    Parti Radical_____ 0.3M voix ___ 6 députés
    Alliance Centr.___ 0.2M voix ___ 2 députés
    Régionaliste_____ 0.1M voix ___ 2 députés
    Le plus intéressant c’est d’observer de la 3ème à la 7ème ligne : le nombre de voix diminue mais inversement le nombre de députés élus augmente presque de façon continue !
    Comme s’il existait une masse critique d’électeurs, une sorte d’îlot de stabilité, pour prendre une analogie selon la table de Mendeleïev des éléments, qui garantirait un certain groupe d’élus à l’Assemblée Nationale.
    Fascinant !
    Bilan : peut-être que la Droite Nationale devrait s’asseoir autour d’une table et réfléchir sur ces résultats. Ils ont l’énergie, ils ont les électeurs, comment vont-ils transformer ça en leviers de pouvoir ? Parce que là structurellement y’a un gros problème : comment avec 3 millions et demi de bulletins on n’arrive qu’à seulement 3 députés ?! Franchement ! On peut toujours mettre en cause le mode de scrutin, mais quand on est intelligent on trouve un moyen de contourner l’obstacle.
    Allez-y, creusez-vous le cerveau et faites jaillir les idées. Vous avez 5 ans devant vous…

  8. Super intéressant ! MERCI !!!

  9. C’est le paradoxe : une constitution née en 1958 pour s’affranchir du régime des partis favorise en fait les partis (les Verts ou les radicaux) nouant des alliances avec les 2 grands partis dominants (UMP PS ) .

Publier une réponse