Repos dominical : Patrick Devedjian n’a rien compris

D Le secrétaire général de l'UMP Patrick Devedjian a estimé :

"Derrière ce refus de certains parlementaires, que je respecte, il peut y avoir des convictions d'ordre éthique que la République n'a pas à prendre en considération. Si l'on prend le problème sur le plan religieux, les chrétiens ne travaillent pas le dimanche, les juifs ne travaillent pas le samedi et les musulmans ne travaillent pas le vendredi. Pourvu que les bouddhistes ne s'en mêlent pas".

Le problème, c'est que les laïcistes s'en mêlent. Or, on voit, avec l'actualité financière, le résultat de leurs convictions. Le repos dominical doit être maintenu car ce repos est inscrit dans la culture de la France et dans la nature humaine : ce jour de repos hebdomadaire n'a pas seulement un but individuel -individualiste- mais aussi communautaire, à commencer par la famille (cliquer sur le dessin pour l'agrandir).

Michel Janva

8 réflexions au sujet de « Repos dominical : Patrick Devedjian n’a rien compris »

  1. gdecock

    “il peut y avoir des convictions d’ordre éthique que la République n’a pas à prendre en considération.”
    Enfin, la ripoublique avoue sans détour qu’elle n’a que faire de la morale, de l’éthique. Il n’y a que son ventre qui l’interesse.
    Le Frère Devedjian aura bien mérité de sa loge !

  2. Ludovic

    La Vierge l’avait dit àla Salette. Le repos dominical est en fin de compte une question spirituelle.
    Bien sûr, les questions spirituelles ont des conséquences temporelles, ce qui explique le tollé provoqué par cette mesure aussi bien à droite qu’à gauche.
    Mais la fine pointe de cette attaque contre le repos dominical est spirituelle, et P. Devedjian n’a fait que trahir cela.
    Il faut donc le prendre à son propre jeux: pourquoi faire une loi selon des critères spirituels ? C’est cette attitude qui est anti laïque !

  3. tonio

    Le problème est aussi de croire que “la République n’a pas à prendre en considération les convictions d’ordre éthiques”.
    Allons donc. Une république sans éthique c’est quoi ? Une république qui ignore ou méprise les convictions de la majeure partie de ces membres, c’est quoi ? M. Devedjian, votre république n’est RIEN sans le peuple. Et le peuple a des convictions.

  4. Olivier Arcachon

    Mais oui c’est une question judéo-chrétienne !! Évidemment.
    Si la France n’a pas de racines judéo-chrétiennes pourquoi interdire le voile des femmes, la polygamie, l’amputation des voleurs ou l’excision des fillettes ? Pourquoi n’utilise-ton pas le calendrier chinois, ou juif ?
    Mais combien de temps les élus catholiques de l’UMP vont accepter sans broncher de se faire ridiculiser ainsi ! D’aller à la messe le dimanche (je pense très précisément aux 3 seuls députés UMP de la Gironde puisqu’il s’agit de mon département) et de voter pour un projet de loi ‘qui n’a pas à tenir compte d’un substrat historique, philosophique, éthique judéo-chrétien ! Quelles sont donc les convictions qui vont font rester (et cautionner) dans le parti ? Expliquez-nous, on ne comprend pas. Vraiment pas.
    (Pour le Salon Beige, notez que les 16 élus UMP de la Gironde – députés, sénateurs et conseillers généraux – ont reçu un courrier individuel expliquant pourquoi, selon nous, le travail dominical est un leurre. A ce jour, pas une seule réponse. Juste un sourire courtois à la station service, au hasard d’un déplacement.)

Laisser un commentaire