Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Réponses de Frigide Barjot et Basile de Koch sur leur logement

Lu ici :

"Tout a commencé l’hiver dernier avec une rumeur de « magouille immobilière ». Lancée sur des blogs, reprise par Marianne, alimentée par le Nouvel Obs et relayée un peu partout, elle visait une accusation bien précise : les « passe-droits » grâce auxquels nous occuperions illégitimement « deux appartements à bas prix dans un HLM. » Désolés, mais le contentieux qui nous oppose aujourd’hui à notre
bailleur, la Régie Immobilière de la Ville de Paris,  n’a rien à voir.
Il porte sur la domiciliation à notre adresse de la société Jalons.
Ça n’a pas empêché la charge médiatique de se généraliser, contre
« ces profiteurs qui entendent donner aux autres des leçons de morale… » Nous voilà soudain en  Corée du Nord: parmi la centaine d’articles
consacrés à notre « cas », aucun ou presque n’ envisage un instant
l’hypothèse de notre bonne foi.

Avant le jugement, les préjugés

Au mieux, les moines copistes en mal de copie se sont contentés de
reproduire, sans autre forme de procès, les accusations portées contre
nous. Mais la plupart des médias, toujours aussi respectueux de la
présomption de culpabilité, ont préféré bricoler leur propre dossier à
charge
– quitte à mélanger allègrement l’ « affaire Jalons » avec tous
les ragots colportés ici et là sur notre « luxueux HLM low cost » et autres escroqueries immobilières putatives. Bref l’affaire est entendue avant même d’avoir été jugée : nous sommes, en plus du reste, des aigrefins !

Calmons-nous, et tâchons de résumer notre réponse à un Jeu des 4 ou 5  erreurs. Les plus grosses commises à notre endroit par une presse copieuse-colleuse, voire rapporteuse.

1 – Non, nous n’habitons pas une HLM, mais un « logement locatif intermédiaire à loyer libre » de la Ville de Paris, naguère appelé « ILN » (Immeuble à Loyer Normal).

2 – Oui, nous sommes « éligibles » à ce type de logement
intermédiaire, et la RIVP l’a encore confirmé l’an dernier
. Au vu  de
notre feuille d’impôts, elle nous a même exemptés – sans pression de la
part de Jacques Chirac – d’une hausse de loyers applicable au-dessus
d’un certain seuil de revenus. Simplement, nous ne l’atteignons pas.

3 – Oui, notre déclaration d’impôts est sincère, contrairement à ce que
croassent certains articles en forme d’appels au contrôle fiscal.
L’attaque se fait en deux temps : 1) Leur loyer est scandaleusement bas ; 2) Mais comment font-ils pour payer autant avec d’aussi maigres revenus déclarés ?
Ces gens-là auraient un compte chez Cahuzac & Co que ça ne nous
étonnerait pas… Mais qui sommes-nous pour juger ? Nous dénonçons, c’est
déjà bien.

Ils ont un compte chez Cahuzac, ou quoi ?

4 – Hélas, la situation financière de notre couple est loin d’être
aussi brillante. Virginie, sans emploi depuis qu’elle est devenue « opportuniste »,
comme dit Karl Zéro, ne survit qu’en rognant tous les mois sur le
capital hérité de ses parents. Quant à Bruno, « nègre » affranchi par
Pasqua il y a vingt ans déjà, il reste un prolétaire de la plume.

5- Oui, nous occupons deux appartements, et alors ? C’est un choix de
vie personnel. Chacun est encore libre de décider ce qu’il fait de son
argent. Certains mettent tout dans les bagnoles, les restos, les
voyages, Johnny ou Kandinsky… Pourquoi pas le logement ? […]"

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. Je ne les accable pas et pense qu’ils disent la vérité.
    Néanmoins pourquoi devrais-je me décarcasser pour Frigide qui a accusé sans preuves Civitas, me donnant l’occasion de connaître cette institution dont j’ignorais tout au moment où elle lançait ses imprécations et organisait une manif le samedi, juste pour faire de l’ombre à celle qui était prévue le dimanche ?

  2. ce pouvoir est au bout du rouleau pour avoir à diffamer comme cela des gens qui ne lui plaisent pas politiquement.
    il faut résister, résister et maintenir le cap.
    on ne peut jamais lâcher le combat, même si l’on est injustement attaqué

  3. Comme dit très justement Le Pen dans ce genre d’affaires : “Hodie Mihi, cras tibi” (Pour les non-latinistes : “aujourd’hui c’est moi, demain ce sera toi”).
    J’ai beaucoup de respect pour ce qu’a fait Frigide, même si, sur le fond, je ne partage pas sa manière de voir les choses. En revanche, la manière dont elle traite ceux qui ne sont pas d’accord avec elle relève, à mon avis, d’un certain mépris pour les autres et de méthode quasi dictatoriale et d’exclusion. Elle n’a pas hésité à jeter l’anathème, maintenant c’est son tour de recevoir les (mauvais) coups. Ceci n’ôte rien de la bassesse du procédé et, a priori, je pense qu’elle dit vrai sur son affaire. Il n’empêche qu’elle est un peu traitée comme elle traite, même s’il ne s’agit pas, et de loin pas, de choses comparables : hodie mihi, cras tibi.

  4. Mme Tellenne a servi de supplétif politique (accusations mensongères reprenant le propagande thématisée “extrémismes”, désignation et appels à la violence d’Etat contre des manifestants, militance gay, position pour l’union civile autrement dit pour un mariage gay nommé autrement…) : elle n’en est pas récompensée par le pouvoir, qui la sachant fragilisée auprès de ses “militants d’origine” de LMPT la vise facilement.
    C’est triste pour elle, mais la leçon qu’il y a à en tirer est que personne ne gagne rien à lâcher et à tirer dans le dos de ses propres troupes.
    Mme Tellenne a révélé aux catholiques son véritable visage : celui d’une petite nana imbibée de culture gay et show bizz, qui se déclare catholique comme Madonna se collait des croix à tour de bras : c’est dire.
    Lapsus révélateur ? relisez bien et notez l’association d’idées péjorative pour le christianisme : “Au mieux, les moines copistes en mal de copie se sont contentés de reproduire, sans autre forme de procès, les accusations portées contre nous.”
    ça, une catholique ??

  5. je suis de l’avis de Jean Theis.
    Frigide B. et Basile ont au minimum manqué d’imprudence. Ce qui ne justifie pas une série de calomnies en règle comme la médiacratie sait si bien en produire.
    Il aurait pourtant été tellement simple de faire domicilier la société en question auprès d’un centre d’affaires et d’éviter ainsi toute prise politico-médiatique.

  6. Artoug, artoug!!!(j’ai jamais fait d’allemand mais ça veut dire attention) le commissaire politik vous zurveille!! Où habitez-vous zolie petite madame? Z’est pas bien de “truander” la belle répoublik !!!

  7. Quand on fait entretenir sa maîtresse par les impôts des français et que l’on a eu comme ministre un escroc menteur affabulateur …. Il faut une sacrée dose de pharisianisme pour s’attaquer à Frigide Barjot !

  8. idem pour la mort de méric (l’ange intelligent innocent agressé dans un qaytapan par des ordres de waffen SS….)
    la vérité : méric et ses gauchistes ont recherché depuis longtemps le nom de Esteban (site vegan), l’ont trouvé, agressé, méric a agressé par derrière (video)…..bref toutes les infos des grands médias sont fausses et à inverser à chaque fois!

  9. “Néanmoins pourquoi devrais-je me décarcasser pour Frigide qui a accusé sans preuves Civitas”
    C’est justement avec ce genre de raisonnements que le pouvoir arrive à dissoudre les mouvements d’opposition dans l’insignifiance et les divisions.

  10. @Philippe Edmond
    Vous faites erreur.
    ce n’est pas “grâce” à ceux qui ne se sentent pas solidaires de Tellenne que le pouvoir arrive à dissoudre quoi que ce soit. C’est tout le contraire : ce pouvoir s’est servi de Tellenne, qui s’est bien prêtée à la manoeuvre, pour tenter de diaboliser, de diviser, d’affaiblir sur le plan des convictions et de canaliser le mouvement réfractaire.
    En mettant Tellenne dehors, le mouvement a montré qu’il maintenait sa conviction et sa cohésion.
    En ne se décarcassant pas pour Mme Tellenne, le mouvement ne se divise pas : Tellenne n’en fait déjà plus partie et cela de son seul fait délibéré.
    maintenant, si à titre personnel et non pas politique quelqu’un lui apporte de l’aide, très bien, cela est chrétien. mais que cela se fasse comme charité faire se doit, dans la discrétion.
    Si Mme Tellenne était restée à son poste dans le mouvement, c’est justement là que ce serait depuis longtemps retombé ou tourné en contrefaçon gaypride. D’ailleurs, vous avez remarqué le changement de forme des manifs depuis qu’elle n’y est plus ?
    En matière de prise de position visible, collective, outre notre devoir de charité, nous devons quelque chose en priorité à un Nicolas, comme à ces milliers de défenseurs de la filiation qui se sont faits tabasser, gazer, arrêter, emprisonner.

  11. Comme une vulgaire syndicaliste despotique Frigide Barjot a voulu copiner avec Valls le Gaz afin de casser la mobilisation des Manifs pour Tous ,d’abord en jetant l’anathème sur des patriotes qui n’était nullement violents mais se défendaient d’agresseurs multiples, puis en faisant sa pub éhontée pour le mariage civil des homos en mairies et donc réduire à néant tout ce pourquoi les Manifs pour Tous s’organisaient .
    Elle n’a pas réussi et les gens l’ont évincé pour ces trahisons ,avec raison .

  12. Tout ça c’est bien beau mais Barjot et son mari ne parlent pas de ce qui est la cause de la procédure: la domiciliation à leur domicile de leur société, qui est illégale et leur permet de frauder le fisc.

  13. Cette domiciliation ne leur permet en aucun cas de frauder fiscalement.
    Elle est contraire au règlement de la copropriété où ils résident.
    De plus, une société personne morale doit, réglementairement (et hors dispositions spécifiques), avoir un siège social en propre. ce qui est acquis si Jalons est domicilié dans un appartement qui ne sert pas d’habitation privée, mais alors dans ce cas cette domiciliation doit être en accord avec le contrat/règlement émis par l’organisme propriétaire.

  14. Les Tellenne ne respectent pas leur bail locatif, qui interdit l’utilisation à des fins commerciales et la sous-location. BdK sous-loue à “Jalons”, c’est-à-dire à lui-même, pour 9.000 euros/an un local du duplex à titre de bureau. C’est aussi simple que cela. Ils doivent être expulsés. Ils ne l’ont pas été tant que la Ville de Paris n’a pas été majoritaire à RIVP. Ils auraient pu rester dans les mêmes conditions avantageuses même avec Delanoë, si Mme avait été plus discrète. Là, l’occasion était trop belle !

  15. Ceci est bien vu :
    “L’attaque se fait en deux temps : 1) Leur loyer est scandaleusement bas ; 2) Mais comment font-ils pour payer autant avec d’aussi maigres revenus déclarés ?”
    Ce genre de réthorique de mauvaise foi se retrouve un peu partout.

  16. On ne pactise pas avec le diable , il est menteur . Elle l’a appris à ses frais !

  17. Qu’ils se débrouillent.

  18. Révélation du “Figaro” le 25 juin : FB a hérité de sa mère en 2009 un appartement de 64 m2 dans le Xème arrondissement, en cours de restauration (son frère possédant un appartement dans le même immeuble). Elle ne sera donc pas à la rue quand elle devra quitter son duplex de 173 m2 (“logement intermédiaire à loyer libre”, mais dans le parc social) près du Champ-de-Mars. Elle estime pourtant que la surface environ 2 fois et demie plus petite ne permettrait pas à sa famille (2 adultes – quid des 2 grands enfants du couple ?) d’être logée de manière satisfaisante. Les dizaines de milliers de demandeurs de logements sociaux en attente à Paris (plus de 120.000 en fait) apprécieront.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services