Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis / Pays : International / Pays : Irak

Renverser les dictateurs ne sert à rien

Img 018

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

16 commentaires

  1. Sadam Hussein et Kadafi étaient certes des dicatateurs, mais avaient l’avantage d’ëtre laïcs. On peut en dire en dire autant de Bachard El-Assad, en Syrie. A se demander, de plus, si la France n’aurait pas besoin d’un petit Napoléon…

  2. Renverser les dictateurs a du sens. Ce qui est problématique, c’est de le faire sans se soucier de l’avis de la population (droit à l’autodétermination) et sans le faire avec sérieux.
    Car effectivement, une fois l’euphorie passée, une “guerre des chefs” s’impose, qui met à genoux les pays. Il suffit de se souvenir de notre belle France, qui vit à sa Révolution émancipatrice, se substituer le régime de la Terreur.
    Heureusement pour la France, Napoléon Bonaparte est arrivé ! Dictateur ? Oui. Mais bien plus soft et désireux de récupérer le bon de la Révolution en l’association au mortier monarchique.

  3. perso, je préfère Louis XIV à François Hollande, la monarchie rayonnante à la république bananière.

  4. Les gens qui doivent être élus sont prêts à toutes les compromissions et toutes le lâchetés pour se faire réélire.
    Un mandat de sept ans non reconductible réduirait peut-être les compromissions pas la république des copains.

  5. BHL… mais aussi Sarkozy, avec le soutien des Fillon, Le Maire, Juppé, Raffarin, de tout l’UMP, de Valeurs actuelles, du Figaro et de la gauche !

  6. Prière de rectifier le billet et changer “le philosophe BHL” par “l’imposteur, l’insignifiant propulsé par les merdias, BHL”

  7. Il y a un cycle dans les régimes. La dictature vient après la démagogie et l’anarchie, dans le but de rétablir l’ordre dans un pays déchiré par la guerre civile et la corruption. Le tort qu’ont les dictateurs, c’est que, une fois le pays rétabli par leur main de fer, ils ne sachent pas relâcher les rênes peu à peu, car les peuples, au début d’une dictature, sont heureux de pouvoir revivre dans un pays où l’État de droit n’a pu revenir que grâce à la dictature, mais le joug devient trop pesant quand le pays est revenu à la normale, et il étouffe dans un habit trop étroit. Le général Franco, grand d’Espagne, savait, comme il est écrit plus haut, qu’après une dictature, il y avait une guerre des chefs si une république lui succédait, c’est pourquoi il a, en toute sagesse, rappelé l’Infant d’Espagne Juan Carlos, en exil avec sa famille, âgé de 10 ans, pour le former à sa future tâche de chef d’État, et la succession de Franco s’est déroulée dans la paix et les libertés sont revenues grâce à la Monarchie. Quand le général Franco est mort, Juan Carlos avait été très bien formé et, à son tour, il a formé le prince des Asturies, Philippe d’Espagne, qui est aujourd’hui le Roi le mieux formé d’Europe, le hors-série de « Point de vue » vient de consacrer 138 pages à cette formation du nouveau Roi d’Espagne, d’ailleurs très populaire dans le monde entier. Une monarchie, après une dictature, annihile la guerre des chefs, car le pouvoir de ce régime (classé dans les régimes sains par la science politique qui fait une classification des régimes et de leurs déviations) n’est pas un enjeu. Si l’on instaure une république après une dictature, c’est la guerre après une brève euphorie.

  8. Irak, Lybie, Syrie ,ces pays étaient surtout laics et les mieux éduqués pour la majorité des populations ,en plus d’etre les plus tolérants et memes protecteurs des chrétiens .
    Pourquoi un tel acharnement à dévaster ces meilleurs potentiels en pays muzzs ? pourquoi financer le terrorisme islamiste contre ces nations ?
    Par ailleurs ,pourquoi voler nos impots pour entretenir une guerre civile criminelle en Ukraine ,au profit d’une oligarchie de milliardaires vampirissant la nation depuis des années et devenue une junte politico-financière à Kiev ?
    Ou sont nos interets à laisser des pourris semer guerres et ruines ,ce qui incitera à la haine ensuite envers nous du aux trahisons de l’UE et des usa ,ainsi qu’israel, incapables de gouverner décemment où que ce soit ?
    Il est temps de se demander si nous aussi occidentaux sommes controllés par des oligarques milliardaires mafieux et si ce ne seraient pas eux qui gouvernent en réalité l’occident …..
    Car enfin à qui profite le crime de cette police de la pensée merdiatique obligatoire à sens unique et cette propagande uniforme partout pareil en occident ?

  9. Pas d’accord : renverser des dictatures peut avoir une signification mais cela doit se faire en s’appuyant sur des forces réelles au sein du pays concernés, et conduire à remettre le pouvoir à des responsables sérieux, honnêtes autant que possible et surtout compétents selon les critères du pays.
    Sans quoi en effet, c’est l’échec.
    Mais dire, les peuples que nous avons colonisés, dont nous avons déssiné les frontières de pays artificiels créés de toute pièce, il nous faut nous en désintéresser est une ineptie : la preuve en est que les anglais et les Français partis du Moyen Orient, c’est de notre renoncement européen, particulièrement français et anglais, de notre défaitisme, de notre renonciation qu’est né le désordre au Myen Orient<. Les Traités et décisions internationales des deux après-guerre n'ayant pas été respectés, les Américains y ont fait n'importe quoi. Mais il ne faut pas oublier le rôle délétère de l'URSS dans le monde arabe, son soutien aux pires partis et mouvements, puis son aide au terrorimse arabe dont sont héritiers les islamistes d'aujourd'hui, le marxisme ayant été le préparateur de la diffsion de l'Islamisme comme doctrine revendicatrice de substitution contre le monde occidental. On lit trop ici sur le SB, mais ailleurs, que seuls les Américains sont responsables de tout le mal moyen oriental. C'est faire preuve d'une amnése historique inexcusable : dès la révolution russe, les Soviétiques appelèrent les peuples arabes, alors colonisés, à la guerre sainte de l'Islam contre leurs colonisateurs. Ce fut la doctrine russe jusqu'à la fin de l'URSS et il n'est pas certain que cela ait totalement cessé.

  10. Il est quand même gonflé de mettre sur le même plan le président des Etats-Unis et le “philosophe” Bernard-Henri Lévy.
    L’obsession irrationnelle qui se focalise contre Bernard-Henri Lévy ne fait que nourrir la cause de cette outre gonflée de vent qui n’existe que par le bruit qui l’entoure.

  11. @David : je préfère le qualificatif de Chevènement : le “petit télégraphiste de l’Empire”

  12. Le-Message.org : Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir
    “Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”
    C’est une proposition concrète qui doit rassembler derrière elle les millions de citoyens dont l’impuissance politique est programmée dans la constitution.
    En lisant les 6 chapitres de ce site, vous comprendrez pourquoi si vous voulez changer quoi que ce soit dans le fonctionnement actuel de notre société, vous devez faire de ce message votre seule revendication : de son application découlera tout le reste. Afin de comprendre concrètement la force de ce message prenez maintenant quelques minutes pour lire les six chapitres du site, ils sont très courts.
    Pour un argumentaire entièrement développé et des réponses aux objections courantes, voir LaVraieDemocratie.fr.
    ¤ Contre la trahison des élites > Agir pour une Constitution d’origine Citoyenne.
    ¤ Alertons nos concitoyens. Luttons contre la tyrannie médiatique au service de l’oligarchie mondialiste.
    ¤ « Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. » Burke
    ¤ Chacun doit faire sa part (parabole du Colibri).

  13. @Dominique
    Vous vous faites des illusions sur les Bourbon d’Espagne. Evidemment si “Point de vue” est votre source, cela ne m’étonne pas.
    Franco a formé Juan Carlos, oui,et très bien formé, de préférence à son père le très F…M… Don Juan, mais avec un régent désigné, l’amiral Carrero Blanco, assassiné en 1973, 2 ans avant la mort de Franco (complot CIA/ETA). Juan Carlos est un parjure qui a livré l’Espagne aux financiers, à la gauche (qui est aimée des financiers): il a signé les lois sur le divorce, le mariage gay, l’avortement, l’euthanasie, faisant de l’Espagne catholique une championne des génocides étatiques et une désert économique au taux de chômage record. Elle ne tient que par le tourisme, la trafic de drogue et les “prêts” européens et américains qui la maintiennent en esclavage.
    On peut être bien formé et préférer les idées mortifères de la franc-maçonnerie

  14. Il n’y a jamais eu de renversement de dictateurs, il y a eu des interventions des USA contre des états souverains dans le but de défendre leurs propres intérêts.
    Les USA n’ont que faire des peuples, se moquent de l’humanitaire et se contrefichent que l’on massacre des populations.
    Tous les gens sérieux savaient DEPUIS LE DÉBUT que cela finirait comme cela en Libye comme en Irak ou même en Syrie.
    Mais le message qu’on veut nous faire passer c’est peut être que cela ne sert à rien de vouloir renverser François Hollande…

  15. Le crétin texan Bush fils est tout bonnement un criminel de guerre, sans oublier la clique des Rumsfeld, Rice, et consorts.
    Cela n’absout pas l’abominable Madeleine Allbright, dont on connaît le rôle au Kossovo en faveur des assassins de l’UCK.
    Et ce que l’on voit en ce moment en Libye aurait de quoi faire mettre en accusation pas mal de monde…

  16. voici ce qu’écrit le Conseil dans l’Espérance du Roi dans son Bulletin climatique de la République française :
    ” Chacun se souvient des harangues emphatiques de Bernard-Henri Lévy et de ses interventions sournoises auprès de Nicolas Sarkozy (qui s’y laissa prendre) pour que la France et quelques alliés fissent la courte-échelle aux insurgés islamistes de Libye afin de renverser le dictateur-chef de l’Etat, Mouhammar Khadafi. Le dictateur fut renversé (et même assassiné) et les islamistes prirent le pouvoir.
    Le résultat est aujourd’hui à la hauteur de ses espérance : la guerre civile s’est installée sans grande chance de cesser. Le pays connaît un chaos sans précédent, les règlements de compte et autres meurtres sanglants n’en finissent pas de détruire sa société civile, les destructions sont systématiques et l’économie du pays est exsangue. Un nouveau parlement doit théoriquement siéger à Benghazi à partir du 4 août (beau symbole pour la France républicaine) mais sa mise en place paraît impossible tant la ville est quotidiennement le théâtre de combats entre militaires (dont on ne sait plus qui ils représentent) et des milices islamistes qui renvoient le pays à une situation quasi féodale.
    Au point que, après les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, la France vient de demander à tous ses ressortissants de quitter d’urgence la Libye où la “situation sécuritaire” est incontrôlable.
    Après l’ex-Yougoslavie, la Lybie, la Syrie et l’Ukraine où toutes ses interventions furent catastrophiques, on aimerait que BHL se taise.
    Hélas, voilà qu’il se croit de nouveau obligé de nous asséner sa vérité dans un pathétique grand-écart entre un soutien obligé à la cause de milliers de victimes palestiniennes innocentes à Gaza et son attachement racinaire à la politique militaire violente d’Israël. Les textes qu’il a récemment publiés sur le sujet sont affligeants.
    Ne comprendra-t-il jamais que les plus grandes douleurs sont muettes ? ”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!