Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Remanier, et après ? Dissoudre l’assemblée ?

Alexis Brézet écrit dans le Figaro :

"Ce n'est pas une vague, c'est un tsunami! Le premier tour avait été cruel pour François Hollande, le second est assassin. Amplifiée par une abstention galopante, la débâcle rose est quasi générale. Elle était, au fond, prévisible: de révolte fiscale en Manif pour tous, la colère qui nourrit depuis deux ans l'impopularité abyssale de l'exécutif ne pouvait pas ne pas s'exprimer dans les urnes. Il fallait à nos dirigeants tout l'entêtement satisfait de ceux qui ne veulent rien entendre ni rien voir pour penser un seul instant qu'ils pourraient échapper au désastre.

Cette fois, impossible de nier la réalité! Cette raclée historique, qui en annonce beaucoup d'autres (européennes, sénatoriales, régionales…), est un terrible réquisitoire contre ce quinquennat entamé dans l'illusion et qui, à mi-course, sombre déjà dans le discrédit. Elle sanctionne la faillite d'une politique qui a spectaculairement échoué en matière économique (chômage record, déficits galopants, impôts délirants) mais qui n'a pas su davantage tenir la promesse fondatrice d'apaiser le pays et de réconcilier les Français. Elle sanctionne aussi l'échec d'un homme qui, sauf en de rares occasions, n'aura jamais su se hisser à la hauteur de sa fonction, et qui, sous peine de se voir entraîné dans une spirale de rejet aux conséquences imprévisibles, doit aujourd'hui réagir vite et fort – tout ce qu'il déteste. […] Gare! Après la carte du changement du premier ministre, il ne restera à François Hollande que celle de la dissolution, contrainte et forcée."

Au mauvais résultat électoral, il faut ajouter ce matin l'échec économique. Bercy rate son objectif d’un déficit ramené à 4,1 % l’an dernier. Le déficit s'élève à 4,3% en 2013Les dépenses ont été tenues mais les recettes n’ont pas été au rendez-vous. La dette atteint 93,5 % de PIB.

Partager cet article

16 commentaires

  1. Dissoudre l’Assemblée serait une bonne chose.
    Avec un bémol : ce serait difficile pour l’UMP, à cause des triangulaires avec le FN.
    La loi électorale doit être changée. JEGO veut supprimer les triangulaires, pensant éliminer le FN : mais dans de nombreuses circonscriptions, ce sera l’UMP qui sera éliminée.
    Il faudrait des législatives à la proportionnelle : cela obligera l’UMp à accepter l’union à droite.

  2. Quelle dette????????????

  3. François Hollande: « Moi président, je m’engage à démissionner si je suis désavoué », avait-il dit en 2006.
    Ce n’est pas le Premier ministre ni le gouvernement qu’il faut changer…

  4. Une partie des électeurs qui votaient “bonnet blanc” ont voté “blanc bonnet”…
    Quel désaveu pour “bonnet blanc”!
    Quel tsunami !
    Quelle raclée historique !
    On va pouvoir jouer les chaises musicales dans le gouvernement en permutant les ministères histoire de donner l’impression d’un changement…
    Après on pourra dissoudre l’Assemblée pour remplacer quelques “bonnets blancs” par des “blancs bonnets” et tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes possible…

  5. Dans votre article vous avez oublié la sanction contre les lois sociétales (mariage pour tous, etc.)qui ont été votées sans tenir compte de l’avis des Français et notamment des manifestations historiques et des mouvements, manif pour tous, veilleurs, sentinelles, etc., qui sont nés contre ces lois.

  6. Pas d’illusion, le PS au fond du trou, on l’a déjà vu depuis 30 ans et il renaît toujours grâce à des électeurs gogos et des médias subventionnés.
    Et Copé pavoise, nous voilà bien avancés.
    Le seul fait de mettre encore au pouvoir en 2012 des socialistes bobos me fait détester cette démocratie médiatico-financière.
    Seule satisfaction d’hier soir, la défaite de NKM à Paris, non mais !!

  7. M. Brézet a raison, sauf qu’un remaniement ne servira de rien … sans une dissolution associée. Cela ne ferait que redonner une chance supplémentaire à ce parti du diable ! et un an de plus pour faire ses preuves, avec toutes les catastrophes associées qui vont avec !
    Soit ces gouvernants restent et vont jusqu’au fond du trou, soit on renouvelle entièrement le paysage politique, assemblée comprise !
    Valls, Tobira ou Peillon s’en sortiraient trop bien à quitter le gouvernement discrètement pour mieux revenir dans 3 ans.
    Il faut que les français se souviennent d’eux !

  8. En toute discrétion, le patron de la B.C.E a autorisé la planche à billets ou monnaie de singe, mais ce n’est que pour les banquiers! Alors la dette…………….

  9. Quand une dette dépasse les 90% du PIB, il est impossible de rembourser non seulement cette dette, mais aussi et surtout les intérêts de cette dette.

  10. Il y a quelques jours, Bourdin sur RMC rappelait les propos de Hollande sur Sarkozy lorsque des sondages furent au plus bas pour lui ! Notamment que Sarkozy devait prendre la mesure de la sanction et réagir au niveau de sa personne !

  11. Dissoudre l’Assemblée Nationale ?
    Après le souk actuel, ce serait un bien mauvais cadeau de fait à l’UMP !
    @ tr : il serait bien que les merdias le lui rappellent ses propos, mais lequel le fera ? Pareil pour jo.
    De plus, quelque soit le gouvernement, il devra prendre des décisions très impopulaires vu le déficit des finances de la France, et qui d’autre que le citoyen paiera pour renflouer les caisses ? Sûrement pas ceux qui nous ont mis dans cette cata !

  12. “Les dépenses ont été tenues”
    Ne serait-il pas grand temps de les faire baisser? Il y a certainement des “niches d’efficience” à exploiter (subventions, diminution des effectifs dans bien des administrations qui n’ont guère maigri depuis dix ans …) et des changements d’orientation (privatisation des missions non-régaliennes, à commencer par l’instruction: calquer le système d’instruction sur le système de santé serait un premier pas en avant -choix du prestataire, prise en charge par la collectivité à hauteur d’un montant connu d’avance, l’état se bornant à fixer les règles mais cessant de faire les choses-).

  13. Le PS a été abandonné par une bonne part de l’électorat musulman, suite à ses projets sur le gender qui ont mis le feu dans cette communauté. Hollande et sa clique pouvaient bien traiter par la violence et le mépris les catholiques de la Manif pour tous, mais là ils viennent de rencontrer le réel et c’est dur pour eux. L’application servile des conseils de “Terra Nova”, à l’origine de cette politique, sont catastrophiques et peut-être mortels pour la gauche.

  14. Hollande, un Sarkozy bis.

  15. Le PS croit toujours vivre la IV° republique ; sous la V° le gouvernement prend ses ordres chez le President, il ne sert donc à rien de changer le premier ministre, ce dernier a pour seule fonction d’enregistrer la volonté du Maître, c’est bien Lui qui doit laisser la place.

  16. L’ennui est que le gouvernement précédent n’a fait guère mieux, à part les discours.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services