Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Régionales : les résultats en nombre d’élus

Voici le résultat des élections en nombre de sièges :

  • Le PS (+PRG et divers gauche) passe de 714 élus à 754 élus, soit à peine 40 de plus.
  • L'UMP (366 élus plus 124 élus UDF en 2004) passe à 330 élus (+94 aux Nouveau Centre (55), MPF, CPNT, PCD, soit 460 élus).
  • Le Front National perd 38 sièges, passant de 156 à 118.
  • Le Front de gauche passe de 191 élus en 2004 à 127 en 2010.
  • Le MoDem avait, si on le considère comme l'héritier de l'UDF, 124 élus. En 2002, 55 sont passés au Nouveau Centre, partenaire de l’UMP, tandis que 69 choisissaient le MoDem. Or le parti de François Bayrou n’a pu réunir que 10 sièges dans toute la France dimanche.
  • Europe Ecologie passe de 159 élus Verts en 2004 à 263 élus en 2010.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. par conséquent on peut redouter les veredâtres dans un avenir proche
    préparons-nous!
    vélos,patins à roulettes,bac à sable pour adultes, tétines pour l’eau minérale
    sabre au clair et flamberge au vent sont à remiser: pas politiquement correct ces trucs-là

  2. Il serait intéressant de refaire le calcul en prenant pour base les anciennes règles de représentation; elle serait bien différente et le FN aurait plus de sièges.

  3. Le candidat FN aura-t-il ses 500 signatures pour la présidentielle de 2012 ? La tâche sera compliquée…

  4. A RL:
    La tâche a toujours été compliquée quelque soit le nombre d’élus FN servant de “parrains”
    mais avec un candidat FN différent de JMLP, il sera certainement plus facile cette fois-ci pour un maire de le parrainer.
    La tache est difficile mais possible. et puisque c’est possible, cela se fera.

  5. Pauvre France

  6. @ Michel JANVA
    Donc si on comprend bien votre présentation, l’UMP de 2010 n’a perdu que 30 sièges (grâce aux listes uniques par l’agrégation du MPF, Chasseurs, et d’autres listes provenant de la défunte UDF) et le FN 38.
    C’est là où on voit que la manipulation des sondages -le FN donné en national à 7,5 % et dépassant les 11 %, B. Gollnisch donné à 9% et faisant 14 et qq %, JM LP donné à 13 et atteignant plus de 20%- ont porté un coup considérable au FN. Car dans d’autres régions les chiffres annoncés étaient tellement bas, que cela a certainement dissuadé la frange d’électeurs qui auraient permis de franchir la barre des 10 % d’aller voter. M-C Arnautu donnée à 4% et atteignant 9,27% et qq, Idem en Aquitaine, en Midi -Pyrénées par exemple.
    Lors du second tour, la progression nette du FN s’explique certainement ainsi : ces nouveaux électeurs ont appuyé un vote qu’ils n’avaient pas émis au premier tour, n’y croyant pas ou découragés par les sondages locaux ou nationaux.
    La technique consistant à utiliser les sondages n’a jamais été aussi poussée : P. BUISSON en est l’initiateur, en achetant pour l’Elysée des sondages réutilisés par les instituts pour paraitre ensuite dans la presse.
    Il risque d’être poursuivi pour fausses facturations. Mais il ne sera pas poursuivi pour manipulation des sondages, propagation de fausses nouvelles ou manoeuvres visant à dénaturer la sincérité du scrutin : il faudrait alors poursuivre son client principal, puisque paradoxe du droit, Patrick BUISSON facture ses études d’opinion comme prestataire de service, mais dispose d’un bureau à l’Elysée, tout en dirigeant une chaîne thématique de télévision.
    De cette confusion nait la dénaturation de la démocratie par les pratiques ”républicaines” : à chaque élection un nouveau trucage est utilisé, de la modification du mode de scrutin, en passant par la provoc de Carpentras et autres manipulations politico-policières, jusqu’aux sondages, sans oublier les petites listes de diversion aux financements incertains.
    Et c’est efficace.

  7. @Coligny
    Le mode de scrutin est identique à celui de 2004 : proportionnel à deux tours avec prime majoritaire. Seules les listes ayant obtenu plus de 10 % des suffrages exprimés au premier tour peuvent se maintenir au second tour.
    Strictement identique.
    Mais je ne doute pas que pour vous cela soit une belle victoire quand même.

  8. En réaction aux commentaires précédents, le mode de scrutin est en effet égal à celui de 2004, mais il diffère fortement de celui en vigueur jusqu’en 1998. A cette époque, avec 15.3% des suffrages au niveau national et un scrutin à 1 tour avec possibilité d’obtenir des élus dès 5%, le Front National avait obtenu 275 élus en faisant l’arbitre du scrutin. La modification du mode de scrutin décidée par l’UMP pour éviter cette situation a atteind son but puisqu’avec 14.7% des voix en 2004 et sa présence au second tour dans 17 régions sur 22 le FN ne retrouvait plus que 156 élus. Ce système est inique car il instaure une “prime” de 25% des sièges à la liste arrivée en tête du second tour. Ceux qui prétendent que le FN a perdu des sièges depuis 2004 oublis sciamment tous ces paramètres. A titre d’exemple, Marine Le Pen a dû atteindre 22.2% des suffrages cette année pour retrouver les 18 élus que le FN avait eu en 1998 avec seulement 15.69% des suffrages.

  9. @Lionnel
    Entièrement d’accord avec le début de votre commentaire.
    Mais je ne comprend pas le dernier paragraphe : “ceux qui prétendent que le FN a perdu des sièges depuis 2004 oublis sciemment tous ces paramètres. A titre d’exemple, Marine Le Pen a dû atteindre 22.2% des suffrages cette année”
    Votre démonstration me semble juste pour une comparaison entre 1998 et 2010.
    Mais fausse pour une comparaison entre 2004 et 2010. Puisque le mode de scrutin est identique il me semble indéniable que le fn a reculé sur ce type d’élection. D’ailleurs les chiffres ne mentent pas : même scrutin et 38 siège en moins.

  10. @ O. MAULET
    Vous avez raison.
    Ce qui est intéressant c’est de tenter de comprendre comment et pourquoi.
    Entre temps, il y a eu 2007, présidentielle et législatives, très médiocres, puis européennes de 2009, très moyennes. La manipulation des sondages avant le premier tour, qui n’avait pas eu lieu à ce point en 2004, explique sans doute le reste.

  11. Le FN a réalisé un MEILLEUR SCORE en 2010 qu’en 2004 dans 22 départements où il était encore en lice au second tour.
    Les élrections de 2010 ne peuvent pas se comparer pourtant à celles de 2004 mais doivent partir de celles de 2007, avec le grand clash Sarkozy.
    Et là, on voit que le FN a remonté petit à petit la pente, jusqu’à doubler son score de juin dernier aux européennes.
    La courbe de remontée est exponentielle et n’est pas près de s’arrêter, comme l’illustre le montée des votes FN entre les 2 tours, une première dans l’histoire du Front National.
    C’est reparti…et bravo à nos 118 élus patriotes!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services