Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Régionales : Les négociations entre l’UMP et l’UDI

Extrait d'un article de Minute :

"«L’éternel problème avec les centristes, c’est qu’ils obtiennent beaucoup d’élus avec peu de militants », lâche quelque peu désabusé un cadre de l’UMP. Rappelons que l’UDI (présidée par Jean-Christophe Lagarde depuis le retrait de Jean-Louis Borloo) dispose de 30 députés, 40 sénateurs, 14 présidents de conseils départementaux (à comparer avec le Modem de François Bayrou qui ne dispose plus que de deux députés et trois sénateurs). Les dirigeants de l’UDI revendiquent donc trois présidences de régions: la Bourgogne- Franche-Comté, le Centre-Val-de-Loire et la Normandie.

En Bourgogne-Franche-Comté, c’est l’ancien ministre libéral François Sauvadet, 62 ans, ancien médecin, député et président du conseil départemental de la Côte d’Or qui revendique la présidence de la future assemblée régionale. Il a trouvé sur son chemin l’ancien ministre UMP de la coopération François Joyandet, 61 ans, actuel sénateur gaulliste de la Haute-Saône où il fut longtemps patron de presse locale. […] Le « Figaro Magazine » a publié un sondage sans appel: une liste UMP d’Alain Joyandet obtiendrait 23 % au premier tour contre 9 % seulement à une liste centriste menée par François Sauvadet. Autant dire que c’est plié…

L’ancien ministre de la Défense et actuel député UDI de l’Eure Hervé Morin, 53 ans, brigue lui – assez mollement il faut bien le dire – la présidence de la Normandie réunifiée. Face à lui, un député UMP de Seine-Maritime proche de Nicolas Sarkozy et de Laurent Wauquiez, Françoise Guégot, 52 ans. Cette dernière a obtenu aux forceps l’investiture de son parti contre Bruno Le Maire, qui, en retour, soutient ouvertement Hervé Morin… […] Sauf accident de dernière minute, c’est pourtant bien Hervé Morin qui devrait être désigné tête de liste […]

La région la plus certaine de tomber dans l’escarcelle des centristes est probablement le Centre-Val-de-Loire, aux limites demeurées inchangées. Président du groupe UDI à l’Assemblée nationale et député d’Eure-et-Loir depuis 2007, Philippe Vigier lorgne sur la place. […] En face de Vigier, on trouve Guillaume Peltier, 38 ans, simple maire de Neung-sur-Beuvron mais ancien secrétaire général du MPF de Philippe de Villiers et ancien vice-président de l’UMP. Peltier a emporté le titre de chef de file de l’UMP sur l’ancien ministre libéral Hervé Novelli. Parmi les poids lourds de la région, seul le maire UMP de Chartres, Jean-Pierre Gorges, s’oppose à la nomination de Philippe Vigier comme tête de file UMP-UDI. […]

Pour céder la présidence de la Normandie et du Centre-Val-de-Loire à l’UDI, Nicolas Sarkozy exige que Chantal Jouanno retire sa liste en Ile-de-France. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. L’UDI en Normandie
    Ah la bonne blague !!!!!

  2. Les Tetes de l’ UDP ayant fait ce constat devraient peut être passer aux étapes suivantes que cela implique :
    Conséquences
    Causes
    Ils pourraient faire ensuite les mêmes réflexions par rapport à tous les autres groupes.
    Peut être alors se rendraient ils compte que leur sectarisme est plus élevé.

  3. Voilà à quoi ressemble la cuisine électorale. On nous fait croire que nous choisissons nos représentants…Mais les élus sont désignés dans les cuisines des partis, sans qu’aucun arbitre supérieur aux partis ne soit présent. Notre avenir de région Centre est joué entre les manipulateurs au sommet contre les avantages obtenus ailleurs sur Paris. Nous nous sentons méprisés…. & payerons le prix de leurs choix !

  4. Pour ces gens-là, peu importe ce que pensent les habitants de ces régions : Sont-ils d’accord avec le nouveau découpage, n’auraient-ils pas préféré des régions plus petites correspondant à de vraies entités ou provinces ?
    Ont-ils l’intention de revenir sur ces découpages et de faire des référendums ? Voilà les premières questions qu’il faut leur poser et si la réponse n’est pas claire ou contraire à l’opinion du votant, eh bien, on vote contre eux.
    Au lieu de cela, on parle de M Machin ou de Mme Truc qui est du parti ré-UMPlicainS ou du Centre mou, autant de choses dont on n’a rien à faire !
    Pour ces bidouilleurs, ces manipulateurs là, ces retourneurs de veste (Peltier), un seul mot d’ordre : Dehors !
    On a déjà donné.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!