Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Regard de Bernard Antony sur Nicolas Sarkozy

Un "regard réaliste" :

"Je ne reproche pas pour ma part à Nicolas Sarkozy d’avoir pris nos positions à des fins électoralistes ! Bien au contraire hélas, il réaffirme notamment son attachement à l’actuelle construction européenne, il défend la loi Giscard- Chirac- Veil sur l’avortement, il ne revient pas sur la loi totalitaire interdisant aux parents l’exercice du droit naturel de faire l’école à leurs enfants, il ne remet pas en cause sa politique vis-à-vis de l’implantation islamique dans notre pays. Il continue semble-t-il à croire, il n’est pas hélas le seul, que l’islam n’est qu’une religion alors qu’il s’agit d’une idéologie totalitaire conquérante."

MJ

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Merci au salon beige de ne pas citer seulement les passages hostiles au candidat de l’UMP :
    Suite et fin de la dclaration de Bernard Antony :
    “Ce n’est que sur le refus de certaines conséquences de l’esprit de mai 1968 qu’il émet des réflexions justes et aussi sur le respect des libertés et des fruits du travail.
    Au total, cela n’est guère enthousiasmant. On ne voit pas avec lui se profiler la grande politique de défense de l’indépendance de la patrie, du respect de la vie innocente, de refus de l’islamisation, dont la France a besoin.
    Avec Ségolène hélas, tout porte à croire que ce serait pire.”
    Dont acte. Evitons le pire.

  2. hélas, cher Monsieur, Nicolas est loin, très loin d’être parfait, mais Ségo, c’est bien pire !

  3. Bien vu.
    Le mot hold up n’est en effet peut-être pas le plus approprié. P de V a donné le même sentiment, et a essuyé le même reproche. Aussi refaire ce reproche à N. Sarkozy contribue à le crédibiliser : en votant pour lui on s’y retrouverait donc une peu ?
    Pourquoi ne pas dire que N. Sarkozy n’a pas repris le programme de la droite nationale, mais uniquement certains mots.
    C’est plus complexe à expliquer, mais politiquement plus clair, et plus productif à terme, surtout pour les législatives et la suite des évènements.
    De plus il est évident que les idées n’appartiennent à personne, qu’elles circulent : nul n’en est propriétaire.
    Déjà le duo Pasqua-Villiers et le trio Pasqua Seguin- Villiers avaient pratiqué la ressemblance et dépassé le FN aux européennes : c’est la troisième fois, et il faut en tirer une leçon stratégique.
    Face au marketing de Nicolas Sarkozy, fondé sur la proximité, ne faudrait-il pas reprendre un avantage concurrentiel, et surtout uneen demandant la réforme totale de l’état, et des institutions, le rétablissement des libertés civiles, familliales, professionnelles, de la presse et médias, de l’enseignement, sociales, etc….. avec la fin des monopoles sociaux et du poids des lobbys privés (syndicats, groupes financiers, groupes de pression et réseaux) sur la puissance publique.
    Là, Sarkozy serait certainement plus gêné de revendiquer une concordance : sur la proportionnelle, qui est une vraie rupture, JM LP a gardé une originalité profonde et Sarko n’a pas pu suivre, et n’est pas crédible.
    Car on ne peut sans danger reconnaître à un adversaire la perfection de son plagiat, sans se poser la question de son propre positionnement.

  4. Oui Sarko est pour l’avortement, oui c’est une loi de droite mais avec la gauche nous avons toujours moins de liberté, la loi Neiertz punit le délit d’entrave de 2ans et la loi Aubry l’étend aux pressions morales et ça ce sont des lois de gauche.
    On pouvait lutter contre l’avortement, maintenant nous ne pouvons agir et ceci grâce à la gauche. Les américains sont arrivés à peser avec le mouvement pro life parcequ’ils ont une liberté d’expression plus grande que la nôtre.
    Même si il n’y a qu’une chance minuscule que Sarko soit “moins pire” que Ségo, je crois que C Parmentier a raison et que les futurs enfants élevés par des homosexuels méritent que nous saisissions cette chance !

  5. @carmel
    En disant que les lois liberticides Neiërtz et Aubry empêchent de lutter contre l’avortement (ce qui n’est que très partiellement exact), vous reconnaissez que la droite de M. Sarkozy ne les a pas abolies : donc que la droite ne lutte pas contre la gauche, parce que pour cette droite, la gauche est la mère du beau, du bien et du juste. Et que l’UMP n’aime pas autant la liberté que Sarkozy le prétend à longueur de clips télé.
    Qaunt à cette histoire de parents homosexuels, c’est une méconnaissance totale de votre part du programme de Sarkozy ; il veut créer un statut de ”beaux-parents”, ayant des droits de parents, pour les enfants de couples homosexuels dont est parent biologique l’un des deux partenaires appariés : joint au contrat en mairie, cela crée le mariage homo sans le nom. C’est du tout Sarkozy : le mot sans la chose, ou la chose sans le mot. Bref le mensonge, toujours le mensonge.
    Il semblerait que certains commentateurs, soit écrivent directement du QG de l’UMP en direct, soit ne lisent pas le Salon Beige, en redisant continuellement cet argument mensonger et manipulatoire.
    Bien étrange aveuglement volontaire. Il faut demeurer très attentifs : le net permet beaucoup de fausses rumeurs.

  6. Je suis au courant du “statut de beau- parent” de Sarko, je n’écris pas du QG de l’UMP, je lis le salon beige quand j’en ai le temps, j’essaie de n’être pas aveugle volontairement…
    J’estime que les deux solutions (abstention et vote Sarko) sont compréhensibles et que cela peut poser un vrai cas de conscience, je pense voter Sarko et ceci sans scrupule aucun car je sais que la politique n’est pas la seule façon de se battre, que j’essaie de résister de toutes les manières possibles et je pense que c’est stérile de faire des procès d’intention et d’anathémiser celui qui, en l’espèce choisit une autre option.
    J’aimerais pouvoir discuter sur le fonds et je ne vois pas en quoi les lois Neïertz et Aubry n’empêchent que très partiellement de lutter contre l’avortement. Aux USA les franciscains du Bronx peuvent dialoguer avec les jeunes mères jusqu’à un périmètre de 3 mètres autour de la porte d’entrée de la clinique d’avortement… pas en France ! et le mouvement pro life a été interrompu en France de sorte qu’il n’a jamais pesé autant qu’aux USA alors qu’il en était originaire. En quoi ceci n’est-il que partiellement exact ?

  7. Question à monsieur Jac M. :
    Pour vous, le “beau-parent” a-t-il la même valeur que le “parent” ?
    Un “contrat d’union” a-t-il la même valeur qu’un “mariage” ?
    Derrière ces mots, il y a une réalité, une légitimité (ou pas), une histoire, un projet (ou pas)…
    Vous voulez défendre la valeur du mariage, et vous avez raison, mais vous le rabaissez… Nier la différence entre tous ces mots, c’est nier ce qui fait le caractère sacré du mariage et de la relation parent/enfant.
    Le CUC n’est pas un mariage déguisé car ce n’est pas un mariage dutout… Le beau-parent n’est pas un parent… Et il est primordiale que la loi continue de dire tout cela.
    “Il faut demeurer très attentifs : le net permet beaucoup de fausses rumeurs.”… Et de jugements à l’emporte pièce !

  8. Bla bla bla !!!
    Sarko parle beaucoup !!! Je ne pense pas que se soit lui qui fasse reculer l’islam !
    Il a retirer au dernier moment sa proposition de faire voter les étrangers, pour les élections locales. Il a senti le vent …..! Et cela n’est pas fini….
    Il a emprunté le programme de JMLP, pour pouvoir passer, mais tiendra-t-il ses promesses…..
    Je suivrais JMLP !!!!

  9. @ Carmel
    @ Loïc
    Il existe d’autres manières de lutter contre l’avortement : les maisons d’accueil des mères en difficulté, par exemple, les prières publiques etc…..
    Pour les maisons d’accueil, les mouvements et les catholiques pro vie en France se sont relativement plus battus pour faire de l’agit prop (utile très certainement) que pour en construire ou aider à en construire. Il est vrai que la droite UMP du ”libéral” Sarko n’a jamais donné aux fondations et associations les mêmes possibilités fiscales en matière de dons que celles accordées depuis plus d’un siècle à leurs homologues américaines : au lieu de se battre pour l’espoir hypothétique que Sarko entende un jour La Vérité, et donc de voter pour lui, les catholiques seraient mieux inspirés de revendiquer l’application du principe catholique (DSE) de subsidiarité. Le social n’appartient pas à l’état mais aux familles et citoyens : l’accueil de la vie ne doit pas dépendre du pouce levé ou baissé de l’état, mais être rendu possible par la société organisée.
    En se plaçant toujours en quémandeurs sur la défensive, et non en êtres majeurs ayant ds droits moraux supérieurs aux lois,aux partis et aux candidats, les catholiques finissent par accepter de voter Sarko, même écoeurés, ce qui est tout de même dramatique. Le Cardinal Barbarin développe pourtant une piste : l’objection de conscience. Les Pro life américains ont commencé par cela : faire battre aux élections les élus de droite afin qu’ils luttent la fois suivante contre les lois avorteuses de la gauche.
    Pour ce qui est des ”beaux parents” ayant des droits quasiment égaux au parent biologique dans un couple homo, cela crée en pratique un statut de quasi-parent, qui avec le CUC, crée donc un quasi mariage homo : on peut se raccrocher à cette différence minîme et de pure forme d’appellation (Sarko a dit : mêmes droits pour les unions hétéro et homo, ce qui montre sa perversion intellectuelle, ou son ignorance totale du sujet) pour voter Sarkozy.
    Ce qui est sacré dans le mariage, c’est qu’il est l’union d’un homme et d’une femme, et que l’église le bénisse dans la durée. Et non l’union par un CUC d’un beau papa ou d’une tata gateau avec une maman porteuse ou un papa de substitution : c’est ce que propose Sarko.
    Les faits ne sont pas des jugements et ils n’emportent que les pièces manquantes du raisonnement.
    Je ne suis pas agacés par les doutes mais par la volonté de certains de vouloir faire coîncider leur peur de la gauche (qu’on peut comprendre, mais pas jusqu’à cette panique morbide et névrotique : le goulag n’a pas découlé de 1981) avec la morale catholique, par cette interprétation fausse du moindre mal à n’importe quelle condition. Les points non négociables demeurent des exigences morales de second tour.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services