Refus d'interdire le congrès de l'UOIF

Communiqué du Bloc Identitaire :

"Mercredi 4 avril, le tribunal administratif de Montreuil rejetait le référé mesure utile déposé par le Bloc Identitaire afin d'obtenir l'interdiction du rassemblement islamiste du Bourget. Motif : le juge se proclamait incompétent pour juger.

Hier, jeudi 5 avril, ce même tribunal et ce même juge a rejeté le référé liberté déposé par le Bloc. Motif : l'UOIF n'est pas une personne publique et ne saurait être visé par un recours.

Il est à noter que ce juge, rapide le 4 avril, a pris son temps pour rejeter le 2ème référé, privant ainsi le Bloc de la possibilité d'aller devant le Conseil d'Etat. Mettre 24 heures pour annoncer qu'une requête n'est pas valable , est-ce bien raisonnable ? Enfin, il convient d'ajouter que notre recours ne visait pas l'UOIF, personne de droit privé, mais le Préfet de Seine-Saint-Denis, personne morale de droit public, ayant de fait autorisé les Islamistes à se rassembler de sorte que le Juge avait parfaitement qualité pour agir. Faut-il rappeler que ce sont les ministères de l'intérieur et des affaires étrangères, personnes morales de droit public, qui ont pris la décision conjointe d'interdire certains  prédicateurs prévus lors de ce congrès ?

Bref, notre requête étant valable sur le fond, il semble évident qu'on a voulu se débarrasser de la patate chaude, évitant par la même occasion aux représentants du gouvernement, après leurs rodomontades judiciaro-électorales, d'avoir à se poser en défenseurs de l'organisation du sulfureux congrès de l'UOIF."

3 réflexions au sujet de « Refus d'interdire le congrès de l'UOIF »

Laisser un commentaire