Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Réfection de la façade de l’église Saint-Augustin à Paris

La fin de la restauration était prévue pour le mois de février 2018. Mais l’échafaudage a pu être enlevé juste à la veille de Noël. Sculpteurs, céramistes et doreurs ont travaillé notamment sur les 39 statues. Mais le plus impressionnant est sans doute la restauration de la grande rosace centrale sur laquelle 12 000 feuilles d’or ont été posées.

Capture d’écran 2018-01-07 à 19.50.58

L’arrière de l’édifice religieux, dans la perspective du boulevard Malesherbes, a besoin d’une nouvelle phase de travaux. Ce sera peut-être pour les prochaines années.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. c’est un miracle! oeuvre de l’architecte Ballu, structure métallique

  2. Architecture ferronnière comme st Eugène st Cécile et Notre Dame du Travail.
    Bravo aux artisans.

  3. @Bébert
    C’est Baltard qui est l’architecte de St Augustin; Théodore Ballu est celui de la Trinité.

  4. Il ne reste plus qu’à y restaurer la Liturgie de l’époque ceci dit sans exclusive aucune mais uniquement dans un esprit d’ouverture et d’amour des belles restaurations dans toutes leurs dimensions.

  5. Ce n’était pas trop tôt! Après avoir tant tardé. Je souhaite que nos décideurs ne se relachent pas trop vite s’ils souhaitent sauver le tourisme, me doutant bien qu’ils n’investissent pas pour les paroissiens.
    Il y a sur Paris encore énormément à faire pour retrouver le lustre d’une Capitale.

  6. 12 000 feuilles d’or X 8 cm X 8 cm = 77 m2
    Mais la rosace ne fait pas cette taille, puisque en grande partie en verre ? A 2 euros la feuille, 77 m2 coûtent quand même 24.000 euros, sans oublier la pose de la feuille et le prix du vernis.

  7. @ Alice :
    Je trouve que c’est de l’argent bien dépensé ! Le budget du ministère de la culture ne devrait d’ailleurs servir qu’à la sauvegarde et la restauration de notre patrimoine culturel, et rien d’autre ! Ou bien s’il s’agit d’une commande de l’Etat bien sûr…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!