Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Recrudescence des attaques contre les forces de l’ordre

Le député Marion Maréchal Le Pen interpelle le ministre de l'Intérieur, qui ne semble pas en être informé :

Unknown-14"Le mois de juillet fut le théâtre de faits de violences particulièrement nombreux à l’encontre des forces de l’ordre. Pas moins de 19 commissariats, gendarmeries et bâtiment de peloton de CRS ont été attaqués par des délinquants très souvent mineurs, principalement dans les « zones urbaines sensibles » des régions parisienne et lyonnaise. Une dizaine de bâtiments publics ont subi des tirs de mortiers et d’artifices, deux d’entre-eux ont été incendiés, d’autres assiégés durant des heures par des individus armés de lance-pierres et de cocktails Molotov ; sans compter les lynchages de policiers à Sète et en Seine-et-Marne."

Partager cet article

13 commentaires

  1. Mais comment voulez-vous que Cazevide se soit aperçu de quelque chose, il est dans sa bulle et la bulle est opaque, c’est difficile de voir à travers, seul le jour où la bulle éclatera et lui avec qu’il s’apercevra de quelque chose. On a vraiment une équipe de chiens galeux à la tête du pays!

  2. Toute dernière info édifiante du magistral délabrement de la situation en France : à l’accueil de la Mairie de Lille l’agent de sécurité………….et même « le pompier de service  » sont tous les deux équipés d’un ………gilet pare-balles !!!!!!!
    Question : pour quelle date est-il envisagé « par la dame des 25 heures  » d’équiper les hôtesses d’accueil du « casque lourd  » et du fusil à pompe sous le comptoir ?
    J’ai la nette impression que « ça bouillonne  » sous les képis !!!
    http://www.profession-gendarme.com/liste-des-19-commissariats-et-gendarmeries-attaques-depuis-debut-juillet/

  3. Il faudrait permettre aux policiers de se défendre par les armes, mais cela conduira à une situation digne du far-west !
    Les auteurs d’agression contre les forces de l’ordre devraient comparaître immédiatement devant une juridiction « ad hoc » et être sanctionnés sévèrement et immédiatement ! Malheureusement, c’est un langage complètement ignoré par notre classe politique…

  4. Comme disait LSB : « Douce France …. ».
    Il est vrai qu’il ne se passe aboslument rien chez nous. Il n’est qu’à consulter tous les JT, rien, nada, quedale, nibe …. Il ne se passer rien.
    Ah oui ! Il faut boire quand il fait chaud. Si, si, ils l’ont dit ….

  5. @ Irishman
    Oui, mais au Far-west les citoyens avaient le droit d’être armés ; les délinquants n’avaient pas à affronter seulement quelque sheriff, mais toute une population prête – les armes à la main – à risquer sa vie pour la défendre.
    Depuis le Front populaire la ripoublique à désarmé les citoyens français réputés séditieux… sauf dans les « cités » (réputée a priori « non séditieuse ») où les « kalach » et autres armes illégales sont nombreuses. j’en ai expérimenté les impacts sur le local public qui fut mon lieu de travail en « banlieue populaire »! Évidemment, vu les rapports de forces, aucune perquisition permettant de les confisquer n’est envisageable… le phénomène ne fait que s’amplifier avec l’hystérie communicative générée par « Daech »…
    D’ailleurs, le jour où les forces de l’ordre seront contraintes – par nécessité de défendre la vie de leurs familles logées dans leurs casernements – de se servir de leurs armes, ce ne sera pas le Far-west, ce sera la Syrie!
    A notre époque, la sinistre formule de Paul Valéry devient acceptable : « Voir clair, c’est voir noir! »
    Reste la Lumière et le protection du Ciel à invoquer plus que jamais.

  6. Pas capable de se défendre eux mêmes ?
    Qu’ils ne comptent pas sur moi pour les soutenir.
    Entre le racket routier, la LMPT et leur inactivité consternante, qu’ils se démerdent.

  7. Elle prend les armes verbales avec courage Marion-Maréchal: Merci à notre nouvelle Jeanne d’Arc! Celle qui ose dire ce que chacun tait.
    Ne va pas à Calais Marion…
    C’est dans ce quotidien que commence la collaboration.

  8. Le seul soutient du public qu’avait la police, c’était celui la classe moyenne. J’étais de ceux qui avait la peine pour ces pauvres fonctionnaires qui n’avait pas le droit de se défendre contre la racaille.
    Après avoir vu l’acharnement psychopathe des policiers contre les manifestants en 2013, je m’en fiche royalement de tout ce que puisse leur arriver.

  9. En accord total avec Wolf.
    Cette corporation va vivre des moments très difficiles.
    Aucune aide n’est à attendre des gens qui ont vu de leurs yeux le comportement infâme de cette milice politique.

  10. Ce sont des entrainements avant l’offensive finale.
    On peut donc compter sur le gouvernement pour empêcher par tous les moyens dont il dispose que quiconque vienne gêner ces attaques ou que l’on arme les commissariats.

  11. Ah certes ! ils étaient plus vigoureux contre les LMPT ! tant pis pour eux !
    C’est un juste retour des choses, et de toutes façons ils ne font rien pour nous défendre contre les voyous, à part circuler en voitures banalisées « près » des quartiers , et à des heures hospitalières !

  12. Je souhaiterais attirer l’attention des estimables lecteurs du SB sur une injustice qu’ils semblent commettre.
    Les violences policières indéniables – et filmées – lors des rassemblements LMPT ont pour l’essentiel, me semble-t-il, été le fait d’une poignée d’individus – ou femmes – qu’on a vus plusieurs fois.
    La sympathie des policiers envers les manifestants représentait un danger pour le PP de Paris dont tout le monde se souvient. On est fondé à croire – et c’est prouvé dans plusieurs cas – qu’il ait délibérément choisi des « personnalités particulières » pour provoquer des débordements. J’ai en tête plusieurs témoignages où ce sont les collègues de ces mêmes « zélés agresseurs » qui les ont écartés.
    Ce serait donc une grave injustice, et une douteuse soumission au peu regretté ministre de l’intérieur de l’époque, que d’englober tous les fonctionnaires concernés dans une même réprobation.

  13. @A.Fumey
    Il existe 2 types de complices :
    – Ceux qui agissent activement.
    – Ceux qui voient faire et ce taisent. Qui ne dit mot consent…
    Vous m’excuserez, par conséquent, d’englober tous les fonctionnaires concernés dans une même réprobation !!
    Les agresseurs comme les fiottes eunuques !!

Publier une réponse