Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Reconversion personnelle

Lu ici :

"Joseph Doré, maçon à la retraite, aime restaurer les calvaires sur les bords de route. Mais, cette fois-ci, il a eu une démarche différente. Il a créé un calvaire dans son jardin tourné vers la chapelle du Bignon. « Ce calvaire est le témoin d'une reconversion personnelle », explique simplement l'artisan."

Combien de temps encore avant que le tribunal administratif n'interdise les calvaires sur les bords des routes ?

Partager cet article

7 commentaires

  1. merci de ce message d’espoir, mais ne donnez pas d’idées aux femen elles pourraient s’en emparer et détruire des calvaires comme elles ont faits en Ukraine.

  2. Merci Monsieur Doré pour ce beau geste.
    Du coup, j’ai l’intention, grâce à vous, d’ériger chez moi un calvaire avec la même foi.

  3. Autrefois, “dans un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître”, les tombes au cimetière étaient de véritables sculptures…
    La pierre commémorative était découpée en forme de croix dressée vers le ciel souvent avec les lettres du mot P.A.X sur chacune des branches.
    Désormais la pierre géométrique est “basique”, on y peint une croix dorée, qui s’efface et de loin, dans les allées, nul ne sait si les défunts étaient chrétiens ou non, perte du témoignage au-delà de la mort.
    Les cimetières militaires aussi ont leur croix blanches, jusqu’à quand ?
    Les nouveaux “boîtiers” des personnes incinérées sont carrés, la croix je ne sais où on la met…
    Après la crèche, les croix?
    Ma grand-mère se signait devant chaque calvaire, ma mère aussi sur les routes de nos vacances! Ces gestes me paraissaient un peu superstitieux enfant mais comme j’aime désormais les faire avec application, retenant le temps, et comme dans la course de relais, je porte cette petite pensée pour ceux qui souffrent dans le monde comme le maillon d’un chaîne.
    Et quel bonheur d’entendre mes deux benjamins réagir dés le calvaire aperçu “Maman, maman, calvaire! Je l’ai vu en premier !” et de me le montrer en surveillant avec insistance que le signe soit bien rendu avec tout le respect du au monument et, par delà, à Celui pour qui il fait mémoire dans cet appel à la prière.
    Merci Monsieur Doré !!!

  4. Logorrhee merci pour votre témoignage
    Non la France n’est pas encore à terre.

  5. Moi aussi, moi aussi j’ai ce charmant souvenir ! Dans les années 55-60, je voyageais beaucoup avec mes parents, surtout dans notre région Méridionale et on m’avait appris à faire le signe de la croix…mais seulement sur le coeur lorsqu’un crucifix, une statue de la Madone étaient en vue ! Et il-y-en avait tant, même sur les Nationales ou à la croisée des chemins. Certains calvaires subsistent, “croix de Missions” parfois à l’abandon, dépourvus de fleurs, rongés par la rouille…

  6. Je suis très inquiet car j’ai iñstallé une sainte vierge dans mon jardin , auprès duquel passe un chemin communal.
    J’attends de pied ferme le tribunal administratif

  7. L’Association “Notre-Dame de la Source” aide à restaurer croix et calvaires :
    http://www.associations-patrimoine.org/fiche-associations-patrimoine.php?id=264

Publier une réponse