Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Reconquérir la liberté éducative : les initiatives fleurissent

Lu sur Liberté politique :

E "L’introduction de l’idéologie du « genre (gender) » dans les programmes de SVT par le ministère de l’Éducation nationale suscite à juste titre une levée de boucliers de la part des familles : la pétition initiée par la Confédération des Associations Familiales Catholiques (CNAFC) a recueilli plusieurs dizaines de milliers de signatures [contre 1700 pour les idéologues du genre, NDMJ]. La prétention scientifique de cette idéologie négatrice de la nature humaine est aussi mal venue que le furent, en leur temps, les prétentions scientifiques du nazisme et du communisme. […]

En imposant cet enseignement, l’État s’arroge un droit qui ne lui appartient pas : l’éducation des enfants est d’abord familiale avant d’être nationale. En se rebellant contre les prétentions de l’administration, les familles lui rappellent que ce sont elles les responsables de l’éducation de leurs enfants. Mais, dans notre pays, que vaut cette responsabilité si elle n’a pas les moyens de s’exercer ? […]

La création des écoles « hors contrat » exprime de façon pratique le besoin de reconquête de la liberté éducative par les familles. […] L’administration de l’Éducation nationale est le plus gros employeur public et subit donc de façon particulièrement sensible les conséquences de la nécessité de réduire les dépenses de l’État. L’enseignement catholique commence à y réagir positivement en créant des classes « hors contrat ». […] Mais un fait nouveau ouvre peut-être la voie à d’autres solutions. La commune de Puy-Saint-Vincent, station de vacances des Alpes, a pris l’initiative de recruter et de payer sur le budget communal un enseignant afin de conserver, à la prochaine rentrée scolaire, une classe maternelle. Une association est en cours de constitution qui pourrait être le relais pour payer le salaire de l’enseignant subventionné par la commune. […] Et il y a bien d’autres domaines, où face à la réduction des capacités de l’État, les corps intermédiaires, publics ou privés, pourraient être amenés à des initiatives analogues. Ceci augure peut-être d’une vraie décentralisation où, à des problèmes locaux, on donnera librement des solutions locales.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Rendre à chacun ce qui est susceptible de lui permettre d’assumer plus pleinement ses responsabilités:
    -restituer aux salariés les charges sociales, en contrepartie d’une obligation de contracter des assurances ad hoc (on ne vous retient rien sur votre paie pour votre véhicule ou votre logement, mais vous êtes légalement tenu de souscrire une police d’assurance): maladie et vieillesse
    -cesser d’obliger à subventionner l’instruction d’état en fournissant aux familles un forfait d’aide à l’instruction, utilisable dans l’institution éducative de leur choix (on sait que cela engendrera des économies … limitera le bourrage de crâne).
    Assortir l’obligation d’aliment (dû par les parents aux enfants comme aux parents âgés par les enfants) d’une symétrie “projet parental” (X est enfant de Y si Y a un “projet parental” pour X) équilibré par “projet enfantal” (X a des obligations envers Y s’il reconnaît Y comme parent): une obligation alimentaire de 1 000 € partagée entre 5 frères et sœurs pèse beaucoup moins qu’assumée par un seul enfant; quant à ceux qui n’ont pas de “projet parental”, qu’ils se prévoient des rentes pour leurs vieux jours. Cela mettrait peut-être en évidence qui assume quoi en fait de “solidarité”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services