Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Récit des arrestations abusives contre les veilleurs hier

Après les photos, voici le récit de la fin de la veillée parisienne d'hier soir :

"Après une de veillée initialement prévue place de la Bourse qui, quelque peu perturbée par la pluie, a été déplacée vers le marché Saint Honoré, les Veilleurs présents ont décidé d'aller boire ensemble un vin chaud au marché de Noël des Champs Elysées pour faire plus ample connaissance.

Ainsi, peu avant minuit, ils se sont déplacés vers le marché de Noël des Champs-Elysées. Après un début de déplacement sans encombres, toujours accompagnés par des policiers en civil, une cinquantaine de Veilleurs parisiens a été brutalement repoussée par les forces de l'ordre rue du faubourg Saint-Honoré à une centaine de mètres du palais de L'Elysée.

Rapidement encerclés, il a été proposé aux Veilleurs d'être raccompagnés par petits groupes vers la station de métro la plus proche. Ne pouvant accepter d'être raccompagnés sous la contrainte, ils ont alors entamé plusieurs chants dont le Va Pensiero de Verdi et le chant des partisans. Ils ont alors été bloqués sur le trottoir, serrés contre les voitures garées le long du trottoir puis très violemment séparés un à un par les gendarmes mobiles avant de subir une fouille sommaire et d'être invités à monter dans un bus de la police nationale.

Conduits toutes sirènes hurlantes vers le commissariat de la rue de l'Evangile dans le dix-huitième arrondissement, il leur a été demandé de descendre du bus quatre par quatre, les hommes précédant les femmes. Pénétrant dans la cour d'un commissariat bardé de fils barbelés au milieu d'une haie d'une trentaine de gendarmes mobiles, Ils ont été invités à présenter un à un nos papiers d'identité à trois fonctionnaires successifs. La liste de leurs noms a été dressée à deux reprises par deux équipes différentes. Un formulaire d'interpellation a également été rempli par un fonctionnaire de police. Interrogés sur le cadre de cette procédure, le commandant de police a indiqué qu'il s'agissait d'une vérification d'identité autorisée et sous le contrôle du Procureur de la République dans le cadre d'une soit-disante manifestation non déclarée. Suite à ces relevés d'identité, les Veilleurs ont été reconduits par groupe de quatre à la sortie. Il leur a été ensuite refusé de déposer plainte.

On remarque qu'aucune charge n'a été retenue contre les interpellés, ni qu'aucun délit n'a été notifié ou même évoqué, il est donc tout à fait légitime de s'interroger sur la légitimité de cette privation de liberté humiliante dont certains Veilleurs ont été hier l'objet.

Il est de notre devoir d'interroger les pouvoirs publics sur ces agissements. De tels atteintes aux droits de l'homme, peu importe contre qui elles sont dirigées, ne peuvent subsister dans notre pays. Les Veilleurs encouragent donc fortement toutes les personnes présentes à signaler ces faits aux autorités qu'elles estiment compétentes pour faire cesser ses agissements (saisir le Défenseur des droits, porter plainte auprès du Procureur de la République, envoyer une lettre à son député etc.).

Un suivi de ces affaires va être mis en place, et certains Veilleurs travaillent dès à présent à rechercher de solutions concrètes pour que toute la lumière soit faite sur ces agissements afin de tenter de les faire cesser.

Pour rappel : une page d'aide juridique a été mise en place sur le site des Veilleurs il y a quelques semaines, vous pouvez la consulter à cette adresse http://www.les-veilleurs.eu/justice"

Partager cet article

20 commentaires

  1. Ouah, quel courage de la part des forces de l’ordre ! je suis tout estourbi…ben ç’est de mieux en mieux dans notre beau pays…demain je pars avec la Manif pour tous à Blois. Donc si je comprend bien je finis au gnouf ?….

  2. Déjà : qu’un maximum porte “plainte contre X” en envoyant leur lettre au Procureur en recommandé accusé réception; en faisant copie pour leur avocat.
    Puis, rien que pour emmerder les socialos, aller porter plainte devant un bureau d’Amnesty international … Ca sera amusant…

  3. En dictature socialiste, tout est possible !
    Et comme la justice est aux ordres du parti, que faire ?
    Rien à attendre du système politique actuel, si ce n’est que ce dernier est véreux et qu’il me semble de plus en plus menacé. C’est d’ailleurs certainement la raison d’un tel comportement de la part d’un président qui se sait totalement illégitime.
    Laissons donc les vers et la pourriture détruire nos institutions.

  4. Il faut porter plainte pour coups et blessures, en effet lors de l interpellation les ripoux ont été violents, donc vous devez tous allez voir un médecin ami et vous faire prescrire des itt de plus de 5 jours
    Courage onlr

  5. Une vérification d’identité se fait sur place !
    Il s’agit d’une rafle effectuée par des hors la loi
    Ce sont des méthodes de dictature fasciste, tous ces socialistes reviennent à leurs amours premières.

  6. Quand on clique sur le lien on obtient le message Facebook :
    “Ce lien peut être malveillant. Faites attention avant de l’ouvrir. En savoir plus sur la sécurité de votre compte. Le lien auquel vous accédez : http://www.les-veilleurs.eu/justice
    Si on poursuit on atteint enfin la page demandée sans dommage (mon antivirus ne remarque rien de malveillant). Ce message préalable m’a tout l’air malveillant en lui-même.

  7. Dans ces affaires le silence des médias français est particulièrement grave.
    Ces médias qui s’enflamment facilement dés qu’ils estiment que des Droits sont bafoués dans des pays étrangers sont ici étrangement silencieux —

  8. Et après les mêmes donnent des leçons de démocratie au gouvernement ukrainien !

  9. Temps de persécutions…
    « Ils ont alors été bloqués sur le trottoir….
    serrés contre les voitures …
    très violemment séparés un à un …
    avant de subir une fouille sommaire…
    Conduits toutes sirènes hurlantes…
    dans la cour d’un commissariat bardé de fils barbelés… »
    C’est le temps des Veilleurs
    Complot sur place bobos…
    Les Cathos, cierges en prière…
    Paris ton ciel froidit…
    Ton cœur sans… démocratie…
    Le Séraphin brise Seine en glace…
    C’est le temps de Veilleurs…
    « la liste de leurs noms a été dressée ….
    à deux reprises par deux équipes différentes…
    ils ont été reconduits par groupe de quatre à la sortie
    Il leur a été ensuite refusé de déposer plainte….
    il s’agissait d’une vérification d’identité…
    autorisée et sous le contrôle du Procureur de la République… »
    C’est le temps des Veilleurs…
    Neige à Jérusalem…
    Neige au Caire…
    Froidure sur le Moyen Orient….
    Le Mont des Oliviers…grelote…
    Bethléem ton étoile est Ison….
    Le Séraphin souffle….la froidure…
    C’est le temps des Veilleurs…
    HjG
    14/12/2013

  10. Il y a tout de même Brunet sur RMC qui en a parlé l’autre jour (vu sur ndf) : il faudrait lui envoyer ces images et témoignages.

  11. Mais où sont les observateurs annoncés au printemps dernier par le Conseil de l’Europe ?

  12. Bientôt les Procureurs en prison ?
    Je serais curieux de connaitre le fondement légal permettant de raccompagner les gens au métro.

  13. On parle de liberté bafouée en Ukraine…
    Mais à 2 pas de l’Elysée, on violente,
    on arrête sans motif, on viole la liberté d’expression
    la plus basique. Nous sommes en démocratie populaire
    comme l’ont été les pays de l’Est.
    Sauf que nous mettrons pas 40 ans pour nous débarrasser
    de nos tyrans. Comptons sur nous-mêmes: résistons.
    La prochaine veillée soyons 100, 300, 500.
    On aura gain de cause.

  14. Demain à Blois ONLR. RDV pour départ 15h00 fin 17h30. Ludovine au départ. Nous tous au final! (et quel final!!)
    JB Res sécu.

  15. Des relents de IIIe république se font sentir !
    Les plus très jeunes doivent se souvenir que se sont leurs ascendants idéologiques qui ont sévi dans la première moitie du siècle dernier (ensuite aussi mais de moindre manière), et la répression y a été très sévère, jusqu’à faire tirer par l’armée sur des ouvriers en grève !
    Manu le chimique nous a gazé, maltraité physiquement, oseront-ils passer à la prochaine étape qui devrait être de nous faire tirer dessus ?!
    Tout est à craindre de la part de tels trublions, et ceux qui seront leurs bras, nous diront-ils : j’ai obéi aux ordres ?! (propos tristement célèbre)

    Mouarf !!
    – Mais où sont les observateurs annoncés au printemps dernier par le Conseil de l’Europe ? –
    Êtes-vous sérieux en posant cette question ?
    L’Europe ne va nous tendre le bâton pour recevoir des coups, ce sont des cranes d’œuf mais il leur arrive de réfléchir comme nous.

  16. Je remarque TROIS choses :
    1-Un certain nombre de personnes en déplacements privés à pieds dans Paris ont été arrêtés dans leur démarche par des flics en plus grand nombre fortement équipés et qui, eux, troublaient “l’ordre public” en bloquant la libre circulation de tout le monde sur une voie publique !
    2- Le VA PENSIERO = le CHOEUR des ESCLAVES, extrait de NABUCCO de VERDI était Ô! Combien, pertinent. Je rappelle qu’il était le thème de toutes les entrées de Jean-Marie LE PEN en congrès du FN. Je rappelle encore que cet Opéra est de VERDI. Donc, la répression de VERDI, un Juif, démontre l’antisémitisme sommaire, et d’autant plus grave, du Gouvernement et de ses soldats !
    3- Le seul moyen d’arrêter ces comportements anormaux, violant toutes les lois fondamentales du régime est de changer de régime politique, aucun autre moyen n’est valable. Car demander aux mêmes de se déjuger dans leurs démarches est au bout du compte impossible. La preuve : je rappelle que la “forme républicaine du Gouvernement” IMPOSE normalement le respect de la LIBERTE de tous, dans tous les domaines, et une manifestation enclenchée par les soldats par blocage illégal de piétons qui ne pouvaient pas prévoir cette absurdité, ne pouvait évidemment être préalablement déclarée. Il y a donc fausse accusation, de mauvaise foi de la part des soldats et de leurs commandants !…

  17. La prochaine fois, au lieu de vous mettre à .. chanter (faudrait voir à diversifier les réactions), sortez vos drapeaux ukrainiens ! Vous pouvez aussi appeler Police Secours pour signaler une agression de passants par un groupe de racailles.

  18. Il est temps que ces agissements soient connus du monde entier. Ainsi, les donneurs de leçons autoproclamés du gouvernement traîneront derrière eux de belles casseroles lors de leurs voyages officiels.
    L’UE, leur joujou préféré doit être mise au courant, le Vatican, l’ONU, toutes les instances droidelhommistes internationales, la presse étrangère également, partout il faut sonner le clairon de la rébellion face à cette ignoble république socialiste.

  19. Un esprit taquin dirait qu´en garde à vue ils ont eu le temps de se connaître… ^^
    Excellente idée l´utilisation de drapeaux ukrainiens ! Cela attireraient les journalopes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services