Rassemblements pro-vie en Espagne pour exiger l'abrogation de la loi autorisant le meurtre de l'enfant

ELa
plate-forme Oui à la vie, un collectif revendiquant 486 associations, a organisé le 6 avril pour la troisième année
consécutive, la Journée internationale pour la Vie avec des rassemblements dans 30 villes espagnoles et à Madrid, où des milliers
de personnes ont reproché au ministre de la Justice de ne pas abroger la loi sur l'avortement. Le président du Forum de la famille, Benigno Blanco, a demandé au gouvernement «un soutien actif et un engagement politique en faveur des femmes enceintes, afin qu'elles puissent éviter
des avortements
», ce qui "est aussi important que tout autre aspect de la crise."

Des témoignages émouvant de survivants de
l'avortement, de victimes d'un mauvais diagnostic du syndrome de Down, des malades et les handicapés, ont ryhtmé les rassemblements, avat que soit lu un manifeste demandant au gouvernement de remplir sans délai sa promesse électorale sur l'avortement. L'événement s'est terminé avec un lâcher de ballons bleus.

Au-début, une demi-douzaine de représentants
d'associations se sont rendus aux portes du ministère de la Justice de demander au
ministre d'abroger la loi sur l'avortement. La loi sur l'avortement de juillet 2010 autorise toute
femme à avorter jusqu'à 14 semaines de grossesse, jusqu'à 22 semaines
dans les cas de risque pour la vie et la santé de la mère ou de grave
malformation du foetus.

3 réflexions au sujet de « Rassemblements pro-vie en Espagne pour exiger l'abrogation de la loi autorisant le meurtre de l'enfant »

  1. c

    “syndrome de Down” : trisomie 21, malheureusemnt le monde sauf la France emploie le nom de ce triste sire de médecin britannique qui a décrit à la fin du XIX siècle les personnes atteintes de cette maladie en des termes très eugénistes.

Laisser un commentaire