Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Rapport sur les “sectes” : Vanneste ne votera pas le texte

Le député du Nord, contacté par Philippe Maxence, a annoncé qu’il ne voterait pas le rapport de la commission parlementaire "anti-sectes". Ce dernier sera présenté le 19 décembre prochain et tout indique qu’il remettra en cause la liberté des parents de scolariser leurs enfants à domicile (évoqué ici).

Le site de Ph. Maxence permet de télécharger l’excellente contribution (word) où Vanneste appelle à limiter le champ d’action anti-sectes aux "sectes nocives" plutôt que de l’étendre par des critères subjectifs tels que les "dérive sectaire".

Il poursuit :

[J]e m’inquiète, dans la partie "Education", de la première proposition relative à l’instruction à domicile : il me semble que "limiter l’instruction à domicile à deux familles" et exiger "un recours à l’enseignement à distance" constituent une intrusion dans l’autonomie de la famille et dans la vie privée.

Le député du Nord s’inquiète aussi, entre autres, de

… la proposition numéro 30, qui garantit l’assistance, dans un contentieux familial, d’un avocat pour le mineur dont les parents sont réputés adhérer à une organisation présentant un risque de dérive sectaire

Gare à vous demain si vous êtes "réputés" fréquenter un mouvement charismatique ou la messe en latin…

On peut faire état de son soutien à M. Vanneste en mettant un commentaire sur son blog.

Henri Védas

Partager cet article

1 commentaire

  1. Vu la pauvre opinion que nombre de politiciens “progressistes” ont de la dignité humaine (en avalisant avortement et pornographie), on peut se demander si, de longue date, certains n’ont pas “boosté” la lutte anti-sectes uniquement dans l’espoir de pouvoir un jour s’en servir contre les minorité les plus fidèles du catholocisme. Celles-ci sont en effet de plus déphasées par rapport à ce monde à la perversité croissante : elles seront donc de plus en plus facilement stigmatisables. Le temps des persécutions revient…

Publier une réponse