Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

Devoir d’Evangélisation

La note doctrinale sur certains aspects de l’évangélisation est en ligne. Nous l’évoquions ici. Réfutant l’accusation de prosélytisme venant notamment de l’Eglise orthodoxe de Russie, cette note a pour intention de répondre aussi au «relativisme ambiant» et au «pluralisme indifférencié».

C’est un appel pour tout les Catholiques à l’Evangélisation.

Brompton

Partager cet article

5 commentaires

  1. Les curés gauchistes n’ont ni la volonté ni le niveau pour évangéliser.

  2. L’Evangile,c’estla “Bonne Nouvelle”,Oui ,mais pas pour le monde,”convaincu de son péché par le Saint Esprit”.Cette “Bonne Nouvelle” va à complet rebrousse-mentalité actuelle.C’est une révélation, une information que le monde ne veut surtout pas voir.La science actuelle refuse la Causalité intelligente, et s’aveugle sur des idées aussi ténébreuses que l”Evolution”.Les ténébres sont des forces terribles de rejet et de refus.Jésus l’a dit “Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups,soyez donc simples conmme des colombes et prudents comme des serpents”.Pas trop d’illusions donc…sur le plan humain, mais rien n’échappe à Dieu…A la fin ,Il triomphe de tout…

  3. La note en question surprend parce qu’elle renoue avec la vision traditionnelle de l’évangélisation à laquelle on n’était plus guère habitué. Il faut bien reconnaître que, depuis le pontificat de Paul VI, s’était développée une ambiguïté autour de cette question. L’idée que l’Eglise catholique n’était pas nécessairement la seule Eglise voulue par le Christ s’est introduite et un certain relativisme s’est répandu au point d’affirmer que toutes les religions se valent pourvu que la sincérité et la bonne volonté soient au rendez-vous. La Constitution de Vatican II “Lumen Gentium” n’a-t-elle pas contribué à créer la confusion en distinguant “L’Eglise du Christ” de “l’Eglise catholique” en laquelle “subsiterait” cette Eglise du Christ? En tout cas, cette distinction était nouvelle et surprenante. Les rassemblements interreligieux, d’Assise notamment, n’ont-ils pas également créé cette impression que le rapprochement des religions, mises sur pied d’égalité, contribuait à créer la paix dans le monde et qu’il ne semblait plus nécessaire de travailler à la conversion de ceux qui étaient en-dehors de l’Eglise? Une des conséquences de cet état d’esprit a été l’effondrement des vocations missionnaires. Le décret dénonce ces dérives et invite les catholiques à renouer avec l’élan missionnaire de jadis, celui de saint François-Xavier et de Lavigerie, qui n’aurait jamais dû connaître cette valse hésitation consécutive à l’aggiornamento conciliaire.

  4. La note en question surprend parce qu’elle renoue avec la vision traditionnelle de l’évangélisation à laquelle on n’était plus guère habitué. Il faut bien reconnaître que, depuis le pontificat de Paul VI, s’était développée une ambiguïté autour de cette question. L’idée que l’Eglise catholique n’était pas nécessairement la seule Eglise voulue par le Christ s’est introduite et un certain relativisme s’est répandu au point d’affirmer que toutes les religions se valent pourvu que la sincérité et la bonne volonté soient au rendez-vous. La Constitution de Vatican II “Lumen Gentium” n’a-t-elle pas contribué à créer la confusion en distinguant “L’Eglise du Christ” de “l’Eglise catholique” en laquelle “subsiterait” cette Eglise du Christ? En tout cas, cette distinction était nouvelle et surprenante. Les rassemblements interreligieux, d’Assise notamment, n’ont-ils pas également créé cette impression que le rapprochement des religions, mises sur pied d’égalité, contribuait à créer la paix dans le monde et qu’il ne semblait plus nécessaire de travailler à la conversion de ceux qui étaient en-dehors de l’Eglise? Une des conséquences de cet état d’esprit a été l’effondrement des vocations missionnaires. Le décret dénonce ces dérives et invite les catholiques à renouer avec l’élan missionnaire de jadis, celui de saint François-Xavier et de Lavigerie, qui n’aurait jamais dû connaître cette valse hésitation consécutive à l’aggiornamento conciliaire.

  5. Tout à fait d’accord avec vous Eric.
    J’espère que le reste de prêtres auront l’idée de faire connaître par les moyens adéquats cette note doctrinale à leurs ouailles !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services