Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / Médias : Désinformation

Raphaël Enthoven fait son mea culpa : “Tout procès d’intention condamne, à l’avance, l’accusateur lui-même”

Mardi, Raphaël Enthoven affirmait que la nouvelle traudction du "Notre Père" était islamophobe, car le mot "soumettre" était enlevé.

Aujourd'hui il a fait son "mea culpa" : "Tout procès d’intention condamne, à l’avance, l’accusateur lui-même". Il a précisé que son accusation gratuite était invérifiable. Le débat sur cette formule date tout de même de plusieurs dizaines d'années.

En 1969, l’abbé Jean Carmignac publia sa thèse « Recherches sur le Notre Père », qui reste une référence majeure. Lors qu’il tente de s’opposer à certains points de la traduction du nouveau lectionnaire français, son analyse de la sixième demande du Pater sera la première à faire suspecter un caractère blasphématoire dans la traduction œcuménique de 1966. Les évêques français, plutôt que de céder à l’idée de l’abbé Carmignac, car cette idée a été reprise par le mouvement traditionaliste, se sont appuyés sur le travail de l’exégète Jean Delorme, qui cherchait un consensus, pour réconcilier tout le monde. « Ne nous laisse pas entrer en tentation. » n’est ni impératif (« ne nous introduis pas ») ni permissif («ne permets pas… »). Et cette formule laisse entière la possibilité de l’interprétation traditionnelle : « ne nous laissez pas succomber à la tentation. ».

Partager cet article

20 commentaires

  1. NE NOS INDUCAS…
    IN+DUCERE= conduire dans!
    Personnellement je dis:
    En latin: NE NOS DELINQUAS
    En français:
    Ne nous abandonnez pas face à la tentation.
    C’est ma façon de prier…

  2. Enthoven, tes larmes de crocodiles ne trompent personne et tes analyses n’intéressent plus grand monde. Casse toi pantin navrant.

  3. Dont acte.
    Cela dit, il réfute sa méthode mais ne récuse pas sa thèse.
    En outre il fonde toute sa nouvelle argumentation sur une prémisse complètement fausse: l’accusation qu’il portait, contrairement à ce qu’il prétend aujourd’hui, était parfaitement réfutable par nous: il suffisait de démontrer (de nombreux documents écrits existent) que le débat (certes interne, et donc méconnu de M. Endhoven) sur cette traduction est ancien, et bien antérieur au “problème musulman” (Valls dixit).
    Bref il se donne le beau rôle à très bon compte.

  4. Le texte latin pose déjà le même problème : qui est grammaticalement le sujet du verbe ” inducas” ? DANS la formule “et ne nos inducas in tentatioonem” .
    C”est un langage sublimement enfantin !

  5. On ne pourra jamais empêcher un esprit tordu de dire des âneries… Mais le pire c’est sans doute ces médias qui colportent avec gourmandise les plus grandes stupidités en les faisant monter en mayonnaise.
    Pour en revenir au fond, je n’ai jamais accepté la formulation de Vatican II. “Ne nous soumets pas à la tentation” laisse entendre, en effet, que c’est Dieu qui est à l’origine de la tentation, ce qui, pour moi est blasphématoire. La nouvelle formulation (“ne nous laisse pas entrer en tentation”) est “moins pire”, mais est un refus de l’épreuve, ce qui est peut être dans l’air du temps, mais également une négation de notre condition d’homme. Pour moi, la traduction initiale (“ne nous laissez pas succomber à la tentation”) reste la meilleure, car on ne refuse pas l’épreuve mais on demande seulement à Dieu de nous donner un coup de main pour en sortir victorieux. Ce qui est à la fois une preuve d’humilité (nos seules forces ont de fortes chances de s’avérer insuffisantes) et de confiance en Lui. Vous remarquerez aussi que le tutoiement me gêne. Il ne nous vient pas à l’idée de tutoyer un ministre et, même à la messe poste-conciliaire, si on tutoie Dieu, on vouvoie le prêtre. Comment réagirait il si on répondait “et avec ton esprit”?…

  6. A tout pécheur miséricorde et faute avouée, à moitié pardonnée
    D’accord Raphaël ENTHOVEN est souvent insupportable…mais pour cette magnifique chronique sur “le vivre-ensemble”, il lui sera beaucoup pardonné!
    “C’est la peur et non l’amour qui fonde le “vivre-ensemble”
    https://www.youtube.com/watch?v=DA3mA7Ss1Qo

  7. Tout “grand philosophe” devrait savoir que son intellect doit contrôler l’incohérence de ses pulsions affectives, en temps réel, et non deux jours après.

  8. Très bien! J’avais le cœur triste.
    Pour ma part, j’accepte ses excuses.
    Je n’étais pas contente contre lui du fait qu’il a un pouvoir qui peut nuire gravement en ce moment… c’est l’accès aux médias officiels qui sont, comme chacun peut le constater au quotidien, au service de l’idéologie dominante.
    Et cette idéologie dominante n’aime pas Le Catholicisme et les catholiques, ni notre Seigneur Jésus-Christ… depuis un moment.
    Nous sommes déjà suffisamment persécutés de tous les côtés, en France y compris!
    C’est de fait important que cet homme précise les choses et lève par conséquent la polémique et la négativité que provoquaient ses propos.
    – Il n’y a rien de péjoratif ni d’ambiguë dans la seule Prière que nous a donné Jésus.
    Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous mais elle me vient naturellement à l’esprit et aux lèvres dans la journée.
    C’est un bon signe cette rectification… maintenant, il nous est possible avec raison et tranquillité d’esprit de nous interroger sur les différentes traductions et les mots utilisés. Tout cela sans polémiques à la clé et sans comparaison avec l’islam ou d’autres références en dehors de l’Enseignement de Jésus.
    Soyons simples, humbles et dans la Joie du Seigneur.
    Demeurons dans l’Esprit-Saint du Bon Dieu…
    jour après jour et instant après instant.
    Bonne journée.

  9. Merci pour cet acte d intelligence et d humilité

  10. Ce n’était donc pas une blague ??
    Du coup en s’excusant il évite le vrai sujet: comment a-t-il pu en arriver à dire une telle ânerie ? Qui lui a soufflé ça, ou quels ressorts dans son cerveau lui ont fait dire ça ?
    S’excuser est bien, mais il faut expliquer sinon ce n’est pas vraiment une excuse…
    Il aurait pu s’en tirer en disant tout simplement que c’était une blague: l’Eglise tente tellement de plaire à tout le monde que c’en est ridicule, et cette blague était une façon de montrer ce ridicule.
    Le “ne nous soumets pas” était pour plaire aux protestants, le “ne nous laisse pas entrer” est pour plaire à tout le monde… Rien ne sert de se tortiller dans tous les sens, on tape sur l’Eglise parce que c’est l’Eglise, un point c’est tout. Et plus elle se tortille, plus elle donne le flanc pour se faire battre.

  11. Je ne sais pas pourquoi mais cette affaire me fait penser à….Simone Weil qui, n’acceptant pas la traduction en latin, récitait le Notre Père en grec avec Gustave Thibon. Si le dénommé Enthoven possède vraiment une culture philosophique il devrait savoir cela. En ce qui me concerne je dis l’ancienne formule…”ne nous laissez pas succomber à la tentation”, et n’ai jamais entendu de critique de la part de mes voisins à la messe: ça ne semble pas les gêner du tout. Merci à eux. Merci mon Dieu!

  12. François : 10/10…c’est exactement ca.

  13. Ce qui a sans doute fait réfléchir ce chriniqueur est le risque de provocation et d’interprétation littérale (cité par l’abbé Grosjean ): ” …qu’un musulman “déséquilibré” (évidemment!) ne déclenche un drame dans une église en se réclamant de cet avis …
    Peu probable , mais pas impossible!
    Il aurait alors figure de provocateur …

  14. @René Clémenti
    Parfaitement bien exprimé

  15. “Tout procès d’intention condamne, à l’avance, l’accusateur lui-même”.
    Je n’aime pas trop cette formule qui ne dit pas qui est qui …
    Quand on se trompe, de bonne ou mauvaise foi, qu’on ait d’ailleurs la foi ou pas, on dit “je”..
    Si je traduis cela aurait du ou pu donner:
    “J’ai fait un procès d’intention aux catholiques concernant la nouvelle formulation-traduction du Notre Père et je leur ai prêtés une volonté islamophobe d’y expurger un mot à connotation musulmane à savoir la suppression du verbe “soumettre” qui est le sens même de cette religion actuellement controversée et qui porte pour parti la responsabilité d’attentats récents sanglants(sous l’inspiration du Coran entre autres).
    J’ai gratuitement risqué d’attirer sur les catholiques la colère de cette religion animée par des fanatiques incultes et sectaires et manipulateurs,à savoir sa branche extrémiste aux intentions violentes voire criminelles.
    Je ne sais pas pourquoi j’ai fait cela ( par ego, pour me faire remarquer , pour exister dans les médias, par rancœur contre les catholiques ( que je reconnais connaître bien peu) par calcul, par bêtise….( la liste peut être longue, je la laisse donc ouverte)
    Je suis désolé d’avoir blessé des personnes qui ne m’avaient rien fait et d’avoir cru bon de jouer les provocateurs inconscients et je demande platement qu’on m’en excuse.
    Etc…”
    Et si ce monsieur avait eu un tant soit peu de grandeur dans sa défaite, à reconnaître ses tords, il n’aurait pas parlé de condamnation à l’avance…comme s’il était encore victime de parti-pris ou d’injustice !
    Notre indignation réprobatrice n’est intervenu qu’après sa diatribe gratuite et parfaitement injuste pour le coup contre des personnes qui ne lui avaient rien fait ni rien demandé.
    Je constate d’ailleurs que le sujet de la traduction du Notre Père est ouvert et peut engendrer un débat ( J’y ai pour ma part appris beaucoup de choses sur le salon beige et j’en comprends mieux toute sa difficulté).
    Ce monsieur aurait pu se donner la peine de s’instruire de même avant de parler sans réfléchir et irrespectueusement pour ceux qui vibrent à cette prière au coeur de leur foi.
    Je crois que ce monsieur écrit et se dit philosophe, je ne ferai pas partie de ses lecteurs, j’en ai lu assez le concernant.
    Pour ma part, sa marche arrière est un peu lente et un peu forcée..

  16. Les lobbies sionistes sont coincés entre le gauchisme avec qui ils se sont mutuellement soutenus contre la droite de 81 à Hollande (en tenant des propos abjects contre les catholiques et les patriotes français), et, fait nouveau, une tentative de reconquête des milieux droitiers devenus une force politique puissante mais non structurée donc malléable (voire franchement manipulable).
    Donc un jour pour les anciens potes, un jour pour les nouveaux amis.
    C’est pas plus compliqué.

  17. Ce type a peut-être pris conscience que ses propos irresponsables pouvaient être utilisés par des “tireurs fous isolés” pour entrer dans des églises et tirer dans le tas. Il devrait lire l’histoire de la “radio mille collines” au Rwanda et son rôle dans le déclenchement du génocide. Les laïcards imbéciles, à force de jouer avec le feu, vont déclencher des catastrophes.

  18. J’approuve moi aussi François et René Clémenti, les merdias ne font que jeter de l’huile sur le feu sans s’inquiéter des conséquences !
    Quand aux laïcards justement dénoncés par B.H., ils ne renonceront jamais à leur oeuvre de destruction, ils sont intoxiqués au mensonge, au sectarisme et à la haine : la marque du diable.

  19. pour info, court-extrait de wikipédia, ce monsieur de famille juive fait partie du ”beau monde” des médias :
    « … il épouse Justine Levy, fille de Bernard-Henri Lévy (l’un des meilleurs amis de son père Jean-Paul Enthoven). En 2001, il divorce de Justine Levy. Le couple qu’il forme ensuite avec Carla Bruni (qui était auparavant en couple avec son père Jean-Paul Enthoven) donne naissance à un fils Aurélien, né le 20 juin 2001. En 2007 le couple se sépare…. »

  20. on nous présente le ”nouveau” Notre Père comme une innovation de première importance, ah bon !!
    la réalité telle que je la perçois est différente , d’où ces quelques considérations (sans évoquer la question du nous/tu):
    – après le concile de vatican 2, que la majorité du corps ecclésiastique français -à commencer par nos princes-évêques démocrates- a assimilé avec la révolution de mai 68 (la proposition peut être inversée, elle est également valable), le vent de folie a voulu transformer à l’aide d’arguments fallacieux cette fameuse formule, qui est devenue un blasphème (mais pas de problèmes, c’est autorisé par la République) ;
    – le corps épiscopal actuel en a pleinement conscience (déjà dans les années 80/90, le Cal de Lyon Albert Decourtray évoquait la question) et a saisi l’occasion du processus engagé par Rome de mise à jour des traductions liturgiques en langue vernaculaire ;
    – le corps épiscopal actuel a également encore plus conscience que l’argent du denier du culte s’écroule (c’est même la panique), sachant que, grosso modo, ceux qui donnent le plus sont ceux qui préfèrent la nouvelle formule : il y a donc là un gisement potentiel de manne financière à exploiter ;
    – l’hypocrisie épiscopale atteint le comble de la perfection : en effet la nouvelle formule est quasiment identique à celle d’avant 1962, mais il ne faut pas montrer qu’on s’était lamentablement planté et aussi qu’on veut éviter les ”Zintégristes” qui l’ont conservé (attention au retour des heures les plus sombres.. etc…), on s’est donc montré innovant et créatif pour le bon peuple;
    – si j’en crois les conclusions de l’abbé Carmignac (génie méprisé , humilié et banni, car jalousé par les courtisans des années 50 à 80), sa thèse sur le Notre Père préconise ”…ne nous laisse pas CONSENTIR (= avec-sentir) à la tentation..” ; ce mot a l’avantage d’exprimer à la fois que l’on sent bien la tentation arriver et que l’on peut y rentrer, ce qui n’est pas le cas avec les mots ”SUCCOMBER” et ”ENTRER”.
    Ma conclusion : c’est quand même la fin de 50 ans de blasphème, en fait on réinvente l’eau tiède en évitant l’intégrisme mais ça peut rapporter du pognon, et comme ce n’est pas la meilleure traduction, rendez-vous à ceux qui seront là en 2067 !!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services