Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Radio J rappelée à l’ordre par le CSA

J Saisi par le journaliste Frédéric Haziza, qui déplorait l'annulation en mars par Radio J d'un entretien qu'il devait mener avec Marine Le Pen, le CSA rappelle que la station a pris des engagements pour assurer "le pluralisme des courants de pensée et d'opinion" à l'antenne. Le président du CSA Michel Boyon souligne que Radio J, radio communautaire juive, a signé avec le Conseil en 2007 une convention dans laquelle elle s'engage "à respecter les recommandations du CSA pendant les périodes électorales".

"La règle de l'équité doit être appliquée pour ce qui concerne l'accès à l'antenne des partis politiques non représentés au Parlement. Cette catégorie rassemble plusieurs formations, dont le Front national".

Partager cet article

4 commentaires

  1. Marine le Pen a certainement fait jouer les relations de ses nouveaux amis sionistes, maintenant on la respecte, non mais…

  2. Tant mieux si le CSA sert à quelque chose. Il n’est pas nécessaire d’attribuer aussitôt cela aux « amis sionistes » de Marine Le Pen comme dans le commentaire précédent, il y a quand même une certaine justice en France.

  3. Evidemment d’accord avec Bernard: le CSA est en général assez juste et impartial, malgré quelques ratés de temps en temps.
    C’est vraiment fatigant de devoir lire les commentaires bêtement méchants et calomniateurs de certains qui ne sont là que pour critiquer de manière peu constructifs et bien sûr sans aucuns arguments.

  4. En tout cas, les lignes bougent.

Publier une réponse