Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Rachida Dati au ministère de la Justice ?

C’est ce qui ressort de la presse actuellement et c’est l’occasion de se pencher sur cette nouvelle personnalité de l’UMP.

Rd Née d’un père marocain et d’une mère algérienne, Rachida Dati a suivi des études en sciences économiques et gestion des entreprises. Après une rencontre avec Jean-Luc Lagardère, elle entre à la direction de Matra communication, puis travaille au sein de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, avant de rejoindre la Lyonnaise des eaux, et d’être conseillère technique à la direction juridique du ministère de l’Éducation nationale.

Elle fait l’ENM de 1997 à 1999, devient auditeur de justice puis juge commissaire aux procédures collectives et enfin substitut du procureur. En 2002, elle devient conseillère de Nicolas Sarkozy, pour qui elle travaille sur le projet de loi sur la prévention de la délinquance (qui enfreint le droit des familles). Elle est nommée porte-parole de Nicolas Sarkozy pour la campagne. Personnalité influente, elle est membre de l’Institut Montaigne, du club Le Siècle et fondatrice du Club XXIe Siècle :

  • L’Institut Montaigne est un thinktank français créé par Claude Bébéar. Il regroupe des cadres d’entreprises, des hauts-fonctionnaires et des universitaires qui élaborent des propositions en matière de politiques publiques. Ses travaux tournent autour de trois axes de recherche : mobilité et cohésion sociale, modernisation de la sphère publique, stratégie économique et européenne.
  • Le Siècle est un club (selon Emmanuel Ratier, le club le plus influent de France) réunissant des membres influents de la classe dirigeante française (hauts fonctionnaires, chefs d’entreprises, hommes politiques de droite ou de gauche, journalistes de premier plan, universitaires et syndicalistes). Plusieurs de ses membres font également parti du Groupe de Bilderberg.
  • Le club XXIe Siècle est un réseau chargé de «valoriser cet atout formidable qu’est la diversité française, en promouvant l’égalité des chances dans l’intérêt des politiques, sans artifices ni passe-droits». Le club est principalement composé de banquiers, de chefs d’entreprise et de hauts fonctionnaires dont la plupart sont d’origine étrangère et en particulier d’origine maghrébine.

Michel Janva

Partager cet article

10 commentaires

  1. Un “Siècle” qui n’est pas une légende. Sarko y cotoie Fabius.Rien que du beau linge.Le peuple français est vraiment cocu…

  2. Vous avez compris ? La France est uniquement dirigée par des réseaux, des clubs plus ou moins obscurs dans lesquels nos hommes politiques vont puiser leurs idées débiles et destructrices. Alors nous pouvons toujours voter, raler, critiquer, ça ne changera rien aux problèmes qui nous préoccupent. La seule solution est un changement radical, y compris par la force. La politique n’existe plus, la démocratie est en voie de disparition, seuls ces gropuscules secrets et fourbes influencent directement notre système politique et dirigent de facto notre quotidien. Le pays est entre une poignée de quelques pseudo intellos hypers dangereux, aux idées internationalistes dépassant l’individu pour mieux le placer en position de severage puis d’esclavage.

  3. En fait ce n’est pas une élue, et elle est fonctionnaire (et elle dine en ville).

  4. vous êtes un peu dur dans vos convictions
    les clubs ,les coteries, ont toujours existé, y compris dans le Versailles du Grand Siècle
    pour l’instant, Mme Rachida Dati n’a failli en rien
    au contraire
    si tous les descendants d’immigrés pouvaient la prendre pour modèle, la France s’enrichirait vraiment de ses nouvelles composantes
    je ne suis pas d’accord avec vous pour faire un procès d’intention contre cette femme
    ce sont de telles considérations qui font perdre la droite (la vraie) depuis tant d’années
    ayant beaucoup voyagé, et vécu, je puis vous assurer (en plus, vous le savez parfaitement) qu’il existe partout des gros, des maigres, des grands , des petits, des idiots et des intelligents
    jugeons les gens sur leur valeur personnelle, c’est cela aussi:être français

  5. Plus nous nous enfonçons dans cette société mafieuse, plus l’issue m’apparait comme inéluctable : il nous faudra tôt ou tard prendre les armes…

  6. Bien d’accord avec vous Xango.

  7. Rachida est jolie femme et parle bien. C’est comme on dit aujourd’hui une “battante”. Ceci dit, quand on voit la liste des gens invités par son club du XXIe siècle (Attali, Le Floch Prigent etc…) on se dit que vraiment rien ne risque de changer à l’avenir. On prend les mêmes et on recommence …pour 5 ans? amdg

  8. Xango,
    Le problème c’est bien ça. Les réseaux ont toujours existés. La peste aussi, la rage également, mais des gens éclairés ont lutté pour s’en défaire. En politique, les gens éclairés et a forciori dans une démocratie, c’est le peuple. Rachida a beau être un exemple pour l’immigration, il n’en reste pas moins qu’elle appartient à des groupes des plus douteux. Ouvrons les yeux et laissons pour une fois notre naïveté de côté.

  9. @graff
    la naïveté c’est de croire qu’on peut se faire connaître et agir sans fréquenter lesdits groupes et sociétés
    ce sont des lieux de passage obligés
    ou alors, on décide de rester dans l’anonymat …
    comme à Versailles au Grand Sicècle,ou on était d’un parti et avait ses entrées, ou c’était la mort sociale: on était oublié

  10. Xango,
    Nous n’en sommes plus là j’ose espérer. On peut se faire connaître, en état élu comme conseiller municipal, puis maire, puis conseiller général etc…. Et surtout en amenant la preuve de ses réussites locales. Or aujourd’hui la très grande majorité, pour ne pas dire la majorité écrasante des “grands” de ce pays n’ont jamais rien foutu de leurs dix doigts si ce n’est que d’apprendre dans des facs des programmes très orientés, pour les refiler au peuple sous forme de lois. Il existe bien une autre manière de se faire connaître. Méfions-nous de ces réseaux ce sont des manières plus ou moins détournées de confisquer la parole au peuple. Oui il existe des gens de la France d’en bas, qui eux aussi ont des idées et qui eux aussi ont une tête. Libérons-nous de toute cette frange pseudo-intelectuelle, qui, avouons-le, se situe à mille lieues de nos préocupations.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]