Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

« Qu’on n’ajoute pas au malheur des gens, quels qu’ils soient ! »

François Morel, "l'humoriste" de France Inter s'en est pris à Philippe de Villiers à propos du drame familial très lourd que ce dernier traverse. Le magistrat Philippe Bilger exprime son écoeurement sur son blog devant un tel manque de respect :

"Un ami m'avait parlé d'une chronique de François Morel sur Philippe de Villiers au cours de la "matinale" de France Inter (…) J'ai été effaré puis effondré. Ainsi, c'est cet humour qu'on révère, qu'on porte aux nues… Cette indignité, cette bassesse ! (…)

Dans tous les cas, cette affaire intra-familiale constitue un bouleversement, une dévastation, au moins un terrible chagrin, une dure épreuve pour les parents des jeunes gens concernés, dont Philippe de Villiers. Rien qui a priori puisse susciter la dérision ou la moquerie. Etonnant même qu'on songe à nourrir son inspiration avec de telles péripéties, à la fois graves sur le plan judiciaire et destructrices pour une famille.

Mais il est vrai qu'il s'agit de Philippe de Villiers et qu'à l'encontre d'un représentant de la droite réactionnaire et catholique, comme François Morel l'a qualifié, on a le droit de tout se permettre. Naturellement défendu par personne, il est loisible de lui faire subir un traitement d'exception auquel son silence constitue la plus pertinente des réponses (…)

Mais Philippe de Villiers, qui n'est plus quelqu'un d'important et qu'on peut traîner sans vergogne dans la boue humoristique, n'a pas droit évidemment à cette belle tradition républicaine qui veut qu'on n'offense pas encore davantage un être déjà, directement ou indirectement, brisé par un sort privé (…)

Alors il serait tartuffe ? (…) Parce qu'il serait catholique (la tare suprême !), parce qu'il aurait adopté des positions conservatrices, son drame personnel n'en serait plus un (…) ! Le tartuffe, à vrai dire, c'est François Morel qui fait mine de jeter un voile politique sur une chronique sacrifiant l'humain pour le pur plaisir de blesser. On appelle cela de l'esprit ?" 

Partager cet article

13 commentaires

  1. je crois qu’une pétition contre France inter s’impose.Allons y!!

  2. Cette histoire est obscure et la présomption d’innocence doit jouer. Qui sait ce qui s’est vraiment passé ?
    Devant l’ignominie des « humoristes » payés avec nos impôts violant la liberté religieuse (article 1er de la constitution), le mieux serait le silence pour ne pas rajouter encore et encore au drame des Villiers, (le père est atteint d’un cancer de l’oeil).
    En en parlant on ajoute et ajoute au drame. A moins que des poursuites soient engagées par les autorités judiciaires à l’encontre de l' »humoriste » pour discrimination religieuse en vertu de code pénal (on peut toujours rêver).

  3. Monsieur Bilger pourrait-il préciser ce qu’est pour lui « cette belle tradition républicaine » qui veut qu’on n’offense pas encore davantage un être déjà, directement ou indirectement, brisé par un sort privé (…)???
    il veut sans doute parler de celle inaugurée par Fouquier-Tinville au procès de Marie-Antoinette, la calomniant en l’accusant de rapport incestueux ! Ou encore des fiches de Combes, ou du procureur Teitgen, démocrato-républicano-chrétien ministre de l’épuration en 46 !! La liste des traditions républicaines est longue, très longue.
    Alors qu’on en finisse avec ces « valeurs républicaines », ces « disciplines républicaines », ces « réflexes républicains », ces « hussards de la république » que même dans les milieux cathos ont encensent en oubliant qu’ils ont durablement extirpés Dieu de l’Ame de la jeunesse Française (relisez Monsieur Bilger, relisez « Jules l’imposteur de Brigneau)
    Pitié Monsieur Bilger cela fait plus de 2 siècles que l’on massacre la France à coup de « belles traditions républicaines » !

  4. Tout à fait d’accord avec vous, mais Morel avait tenu cette chronique sur un petit curé, qui n’était pas si mal que cela.
    http://www.dailymotion.com/video/xdducx_petit-cure_fun

  5. La raison voudrait qu’on ne parle pas de ce drame.
    Mais le goût du sensationnel correspond aux temps où tant et tant de choses sont affadies par le rebaissement général du niveau culturel…

  6. Qu’attendre d’autre de cette radio dirigée par Val, l’ancien patron de Charlie Hebdo?

  7. Même Christine Clerc, dans le Telegramme, reconnaît qu’il y a un acharnement contre les personnalités catholiques.
    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/commentaires/point-de-vue-tristes-humoristes-07-06-2010-946727.php
    Tant que ce sont des catholiques, on peut leur cracher à la figure, les rouler dans la boue, c’est mérité. Par contre interdiction de toucher à un juif, à un musulman (cf affaire Hortefeux), c’est hors de question !

  8. J’avais entendu cette  »chronique » : cela dépassait les limites du tolérable, dans la méchanceté facile et anti catholique. Car frapper P. de Villiers, diminué politiquement et physiquement, et atteint très certainement profondément par cette affaire familiale, c’est vraiment le summum de la lâcheté médiatique. Se moquer d’une famille catholique encore plus. Ce Morel se garde bien de fouiller dans la vie privée des puissants, y compris musulmans, comme par exemple celle des familles DATI ou AMARA, riches en délinquances réelles et déjà jugées (les frères et/ou les  »compagnons », condamnés par la justice), et c’est bien pour cela qu’il est admis comme domestique appointé sur France Inter.
    On mesure le courage au risque encouru, et on reçoit sa piécette au service rendu.

  9. Le jour ou les catholiques se défendront vraiment, ca changera très vite. Le Christ a certes défendu de se venger des attaques personnelles.
    En revanche, le Christ nous a obligé a défendre les autres, surtout les petits, la veuve et l’orphelin. Et Il n’a pas interdit la violence.
    « Mais, comme disait saint Pie X, la lâcheté des bons fait la force des méchants. »

  10. il faut se souvenir que François Morel prête sa voix à Rantanplan , le chien le plus bête de l’Ouest

  11. Je pense qu’au contraire, il faut montrer son soutien à Philippe de Villiers et à son épouse, qui doivent être profondément peinés de ces accusations du frère contre son frère […]
    Une protestation contre la bassesse de cette moquerie serait juste.
    [Je ne souhaites pas ouvrir de débat sur le fond de cette affaire
    PC]

  12. Oui , Polydamas , la chronique sur le petit curé était assez nuancée , en ce qui concerne l’Eglise , moins en ce qui concerne le Pape.
    François Morel n’est pas vraiment anti catholique. Il semble même qu’il le soit : en tout cas assez pour connaitre le nom de Jo Akepsimas ( c’était dans une autre de ses chroniques) .Mais c’est un catholique formé par la JOC , plutôt à gauche.Je ne trouve plus l’interview où il racontait ses années de jeunesse à la JOC.
    Ce positionnement explique son tir à vue sur Villiers plutôt conservateur.

  13. Si, au moins, l’amoralité s’avouait comme telle, ce serait supportable.
    Mais non : ce sont les mêmes qui nous donnent des leçons de vertu à tous les carrefours, qui prétendent débusquer la « stigmatisation » et le « dénigrement » sous les propos les plus anodins.

Publier une réponse