Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Qui peut dépasser le clivage droite/gauche ?

Extrait de la chronique hebdomadaire de Trémolet de Villers dans Présent :

"François Bayrou qui vient de déclarer sa candidature à l’élection présidentielle me fait de la peine. […] Bayrou n’est pas à la place qui lui permettrait de lancer cet appel au rassemblement, à la réconciliation, à l’union par-delà les différences, au dépassement de la guerre gauche-droite. […] le discours qu’essaie de tenir Bayrou sonne absolument faux. […]

Dans le jeu électoral, […] il n’y a aucune place pour une troisième voie. Il faut être de la majorité ou de l’opposition, sans aucune marge possible. […] Ou alors, il faut carrément sortir du système […]. Ce que fait, depuis un demi-siècle […] Jean-Marie Le Pen. […] Car même si ses amis – et lui-même – ont qualifié son combat de «droite nationale», dans ces deux références, c’est la référence «nationale», qui, de loin, l’emporte. Or il est vrai que la nation ne peut pas être seulement «de droite». […] Il serait beau pour l’histoire et bon pour la France qu’un vote écrasant vînt couronner le demisiècle du combat continu de Jean-Marie Le Pen pour son pays. Je ne mets dans ces mots aucune passion partisane, encore moins ce qu’on appelle le culte de la personnalité. Je n’y mets même pas la moindre confiance dans la sagesse de l’électeur. J’y verrais simplement la satisfaction équitable des efforts accomplis et le prélude, par la crise de régime qu’ouvrirait un tel succès électoral, à cet «autre chose» dont la France, pour renaître et durer, a tellement besoin.

[…] Villiers a beaucoup de dons et beaucoup de courage. […] S’il n’y avait pas cette horrible dictature de la compétition électorale, quelle joie nous aurions à contempler cette diversité, cette richesse de talents contrastés, d’origines, de styles et de générations au service de la France ! […] Ne perdons pas d’énergie à nous disputer jusqu’à nous combattre, pour savoir qui est le meilleur. De tous les privilèges, celui de l’âge est le moins contestable […]. Celui qui peut, 50 ans après, citer les discours de sa jeunesse pour vérifier la justesse de ses intuitions et la constance de son espérance, a acquis le droit naturel de passer devant. Au reste, quel intérêt aurions-nous, nous qui sommes la minorité des minorités […] à nous chamailler, en raison de nos préférences ? […] Le sillon creusé par Le Pen a 40 ans d’avance sur celui de Villiers."

Michel Janva

Partager cet article

13 commentaires

  1. Très beau texte.
    D’une émouvante justesse.

  2. Sauf que Le Pen n’a pas toujours eu les mêmes opinions : il n’a pas toujours été contre l’avortement, et s’il s’est rallié au combat contre ce génocide, c’est pour gagner des voix. Cela dit, on peut imaginer qu’il est maintenant parfaitement et honnêtement conscient de la gravité du sujet.
    [Quand a-t-il été pour l’avortement ?? Ceci étant, je vois mal comment on peut gagner des voix avec ce thème. MJ

  3. @kelkin
    JM LP a été le premier candidat à la présidence de la république après 1975, date du vote de la loi Veil-Chirac, à déclarer lors d’une émission “l’heure de Vérité”, que l’avortement est un crime.
    Il n’avait pas à aborder ce sujet avant le vote de cette loi, et ne s’est donc pas “rallié” à cette opinion ou à ce combat. Aucun autre candidat aux différentes présidentielles ( à part Jean Royer), y compris celle en cours, ne l’a dit et redit depuis d’une façon aussi nette et aussi claire. C’est un fait qui peut en agacer certains ou en étonner d’autres, mais c’est cependant la stricte vérité.

  4. Je vous invite à lire ou à relire “L’extrême droite et l’Eglise” de Xavier Ternisien ( http://www.amazon.fr/L-extr%C3%AAme-droite-l-eglise/dp/2503831427/sr=8-1/qid=1166002448/ref=sr_1_1/402-5949304-2201763?ie=UTF8&s=books ).
    Ce livre n’est sans doute pas à prendre au pied de la lettre, mais il permet de remettre les choses à leur place : Le Pen n’est pas Dieu et lorsqu’on vote pour lui, il faut être conscient de tous les courants que draine le FN. Et il en est qui font effectivement frémir.
    Mais tout cela est à mettre en balance avec les courants que drainent le PS et l’UMP…

  5. L’analyse de Maître Trémolet apparaît comme très raisonnable , elle le sera d’autant plus si Jean-Marie Le Pen annonce au cours de la campagne comme il l’a expressément envisagé de le faire, qu’ une fois élu, il abrogerait la loi légalisant l’avortement et toute loi mortifère.

  6. Je trouve un peu facile et moralisateur de la part de quequ’un d’aussi intelligent et cultivé que Me Trémolet de Villers de se placer au dessus de ces débats bassement démocratiques et électoraux : je suis royaliste, je suis donc sans intérêt dans ce débat, je me situe nettement au delà et je peux donner mon avis objectif :…. il vaut mieux voter JMLP, voilà ce que semble dire Me Trémolet (il est vrai que je n’ai pas lu Présent mais seulement votre post)
    Quand à l’argument de l’âge ou de dire c’est lui qui y était le premier, je trouve cela un peu léger et beaucoup rêvent de changement de paysage politique, y compris à droite ! On pourrait quand même changer de génération, et un vrai chef sait prévoir la suite…
    De toutes les manières, je rappelle que JMLP ne sera jamais président puisqu’il aura un front républicain en face de lui et que voter pour lui s’apparente plus à un baroud d’honneur qu’à de la politique : l’art du possible ! (je sens que je vais en faire hurler plus d’un mais l’unanimisme même à droiten’est pas ma tasse de thé)

  7. Merci, merci, merci ! Voilà un excellent texte, merci de nous procurer le plaisir de le lire.
    Il FAUT en effet, pour CES élections, tous se regrouper derrière Le Pen. Il le faut pour mettre à mal un système qui ne s’arrètera pas si nous ne nous manifestons pas par un vote écrasant. Que se passera-t-il si Villiers fait 10% ? La droite lui accordera un peu d’importance, on prendra quelques idées pour montrer que la droite est multiple,… mais on ne REFORMERA pas le système. Il faut bousculer une “forteresse du mal politique” qui a déjà vacillé par deux fois (2002 et européennes), par un vote de rupture (et non “contestataire”). Par un vote qui marque l’adhésion des français à un parti conspué par la dictature du politiquement correct. Nous ne voulons plus de ce système, et dans le jeu démocratique actuel il faut le montrer avec 30% des voix et non avec 15+15 !

  8. Comme l’auteur du texte, je considère la campagne de M. Bayrou pour l’instant décevante. Pourquoi sa thèse principale du dépassement du clivage droite / gauche ne rassemble pas l’electorat ? Ma réponse est qu’il ne conduit pas son raisonnement assez loin. La division Gauche / Droite est le fruit de la république et du régime des partis sur lesquels elle s’appuie. Seul le royalisme permet le dépassement de ce clivage et la réunion des talents pour la France. Comme Beaujeux, je pense que la candidature de JMLP tient plus du baroud que d’autre chose, c’est pourquoi je soutiens celle d’Yves Marie Adeline, candidat de l’Alliance Royale.

  9. JMLP lui-même sait très bien qu’il ne sera jamais élu car les “gardiens de la démocratie” feront barrage au vote du peuple (notez la logique…).
    Cependant, il est en train de réussir un premier pas primordial : montrer que les Français ne sont pas des moutons et réclament autre chose que la politique qu’on nous sert depuis 1/2 siècle.
    Je pense que si le scénario de 2002 se reproduit, les manifestations de “défense de la démocratie” seront moins percutantes.
    Dans le figaro magazine de samedi, JMLP avait 18% de bonnes opinions, alors qu’avant les élections de 2002 il n’était jamais au-dessus de 10%. Un changement de mentalité?

  10. Je trouve l’arguement de l’âge assez fragile. On pourrait rétorquer que l’expérience et les résultats ont tout de même plus d’importance que les bougies d’anniversaire. Villiers est à la tête de la Vendée avec le succès que l’on sait.
    Le Pen n’a jamais eu l’occasion de faire ses preuves sur le terrain. Critiquer c’est bien, mais construire c’est mieux. Villiers a prouvé qu’il était capable de gouverner et de faire triompher nos valeurs. Le Pen jamais !

  11. Yann de cacqueray le 14.12.2006
    L’Espérance
    85110 Sainte Cécile
    02.51.40.29.22
    [email protected]
    Maitre Trémolet de Villers
    Maître,
    Votre article dans Présent concernant la prochaine présidentielle a bien évidemment retenu toute mon attention en particulier quand vous parlez de JM Le Pen et de P de Villiers, je vous cite : « cette richesse de talents contrastés, d’origines, de styles et de générations au service de la France » toutefois je pense que vous serez d’accord avec moi pour considérer que les serviteurs que nous sommes ne sont pas plus grands que le Maître. Or que nous dit le Maître
    « Et celui qui avait reçu les cinq talents, s’approchant, présenta cinq autres talents, et dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; en voici cinq autres que j’ai gagnés. 21. Son seigneur lui dit : Bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup, entre dans la joie de ton seigneur. 22. Celui qui avait reçu les deux talents, s’approchant aussi, dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; en voici deux autres que j’ai gagnés. 23. Son seigneur lui dit : Bien, serviteur bon et fidèle ; tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. 24. Mais celui qui avait reçu un talent, s’approchant aussi, dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui ramasses où tu n’as pas répandu ; 25. Et ayant craint, je suis allé, et j’ai caché ton talent dans la terre ; voici, tu as ce qui est à toi. 26. Mais son seigneur lui répondit : Méchant et paresseux serviteur, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que je ramasse où je n’ai pas répandu ; 27. Il te fallait donc porter mon argent aux banquiers, et à mon retour j’aurais retiré ce qui est à moi avec l’intérêt. 28. Otez-lui donc le talent, et le donnez à celui qui a les dix talents. » Matthieu 25.14
    Depuis 20 ans que Jean marie Le Pen et Philippe de Villiers font de la politique nous pouvons observer comme vous que l’un comme l’autre avaient des talents
    Le Pen est :
    • un tribun remarquable
    • Il nous a tous fait rêver
    • Il a fait un parti qui l’a porté au deuxième tour de l’élection présidentielle
    • Il a gagné plusieurs municipalités
    • Il dirige la SERP
    Villiers :
    • Un homme de terrain
    • Il a pris la présidence du conseil général de la Vendée
    • Il est le deuxième député le mieux élu de France
    • A créé le puy du fou
    Soyons simplement objectifs qui a fait fructifier ses talents ?
    • Celui qui a parlé depuis 40 ans sans que l’on voit jamais de réalisation concrète ou celui qui a agit à sa place pour redonner avec Soljenitsyne au vendéens la fierté de leur passé (1993)
    • Celui qui nous a enthousiasmé par ses discours au BBR ou ailleurs ou celui qui force l’admiration par la mise en œuvre d’une vraie culture chrétienne dans son département (Puy du fou, Chabotterie, abbayes du sud Vendée, spectacles de Vendée, Maison d’Ariane, ICES)
    • Celui qui depuis 1992 n’a jamais pu conserver une mairie ou un siège électoral de terrain, refusant même de faire ses preuves dans le berceau familial ou celui qui a patiemment construit une majorité de 30 conseillers généraux sur 33 lui permettant de mettre en œuvre une vraie politique, celui qui a su rallier les hommes de terrain de J Bompard à Jean-Louis Millet en passant par la mairie de Chauffailles
    • Celui qui a diffusé toute une littérature néo païenne ou les musiques de la Waffen SS ou celui qui permet chaque année à 1 million de visiteurs de s’imprégner de culture catholique et française au Puy du fou.
    • Celui dont la maison d’édition est aujourd’hui totalement inconnue de tout le monde ou celui qui permet à la France de rayonner par le Vendée Globe tous les 4 ans
    Quant au privilège de l’age, nous savons bien que la plus belle réussite est de savoir passer la main à temps et nous avons tous apprécier la sagesse d’un Dom Gérard qui a su passer la main, d’un Jean Madiran qui sait rester l’éminence grise… Le Pen va faire un dernier tour de piste peut-être fera-t-il 25 %. La France y gagnera Sarkozy ou Royal à 75% et puis le FN se déchirera entre Marine et Gollnich.
    Non vraiment maître je ne peux pas vous suivre sur ce terrain là et je fais confiance au sursaut de bon sens des français pour ouvrir les yeux et donner à celui qui « (a) été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup »
    Pour comprendre a contrario le travail effectué je vous conseille de visionner ce reportage de France 3 déchaînée
    http://ouest.france3.fr/info/26690609-fr.php

  12. Me voila plus que déçu de voir M. de Caqueray faire de notre école un lieu de déchirement entre gens du même bord…
    Peut être oubliez vous monsieur, certains détails du parcours de JMLP, non? Peut être qu’en vous focalisant sur le candidat Villiers vous perdez l’objectivité élémentaire…
    Pourquoi ne parlez vous pas du travail fabuleux de JMLP à l’assemblée européenne? Pourquoi ne rappelez vous pas au passage que M. de Villiers qui s’est subitement autoproclamé cheval de Troie de l’entrée de la Turquie en Europe s’était abstenu de voter lors de la considération de l’adésion de la Turquie alors que seuls les 2 députés FN avaient voté contre? Pourquoi retourne-t-il encore une fois sa veste?
    Pourquoi ne parlez vous pas des fondations pour aider les enfants d’Irak fondées par le FN?
    Et puis pourquoi n’abordez vous pas les positions scandaleuses, et bien ancrées dans la pensée unique, de Monsieur de Villiers sur le nucléaire Iranien? Pourquoi ne parlez vous pas de l’entrevue scandaleuse qu’il a donné au journal israélien pro sioniste Le Haaretz, cirant les pompes d’Israël et par là même des Etats-Unis?
    Pourquoi ne parlez vous pas des forts problables tout récents accords du MPF avec l’UMP (Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il annoncé qu’il ne présenterait pas aux législatives de candidat dans les 4ème et 5ème circonscriprion de la Vendée?)
    Vos arguments anti-Le Pen sont affligeants et vous les savez faux mieux que moi, même l’extrême gauche n’ose plus sortir d’arguments aussi grotesques! (musiques SS!)
    Je pourrais sur le même ordre reprocher à M. de Villiers la récente polémique qui a touché sa famille de manière scandaleuse et j’ai l’honneteté de le dire!
    M. de Villiers sait pertinemment qu’il n’a aucune chance de vaincre aux prochaines éléctions (3-4% max) mais il pense à la suite, il espère récupérer l’electorat FN pour l’éléction de 2012, mais en 2012, il sera trop tard, bien trop tard pour agir!!
    M. de Villiers est brave, il oublie juste un seul petit détail : LA FRANCE!
    Arrêtons de nous jeter de la boue au visage, nous sommes du même bord. Je sais pour qui vous voterez au premier tour mais je sais aussi pour qui vous voterez au second!
    Vive la France!

  13. Sauf erreur de ma part Maître Trémollet n’a pas souhaité opposer les partisans de Jean-Marie Le Pen à ceux de Philippe de Villiers, sauf à à emprunter une démarche de division toute républicaine ce qui, en principe, ne relève pas vraiment de son penchant naturel royaliste.
    De toute manière la résistance patriote serait bien prétentieuse et puérile de
    prétendre pouvoir s’offrir le luxe d’une guéguerre interne alors qu’elle renaît à peine de ses cendres et que le temps de sa liberté d’expression , notamment sur internet lui est peut-être compté…
    Chacun sait que ni Le Pen, ni Villiers n’ont à vue humaine de réelles chances d’être élus en 2007, Villiers nécessairement moins que Le Pen.Tous deux seront engagés pour entretenir à long terme la présence dans le débat politique de conceptions , d’analyses et de mesures à priori exclues par l’établissement.L’un comme l’autre nous garantirons que les questions de fonds prioritaires soient posées avec talent et vigueur au premier comme très probablement au second tour.
    Monsieur Le Pen achèvera certes probablement par cette campagne son très long travail de fond pour un retour durable et croissant des droites patriotes sur la scène politique française.Monsieur de Villers aura entre temps , et depuis un certain temps, sensiblement profité de ce bouclier efficace pour monter petit à petit en puissance et préparer l’avenir de son courant, au sein d’une droite régénérée, pourquoi pas foisonnante. A laquelle d’ailleurs, on pourra inclure Madame Boutin , quand bien même sa tactique différente semblable à une sorte de ralliement pourrait laisser croire qu’elle braderait ses idées rénovatrices, alors que cependant Monsieur Sarkozy, qui, disait-il ce soir , “ne marcherait pas sur les eaux” n’a pas semblé pressé plus que cela de les prendre en compte.
    Enfin,comparons les scores de la droite patriote d’il y a vingt ans et ceux d’aujourd’hui : on constate que la diversité des courants ne nuit pas , bien au contraire à sa progression dans le paysage polique français.Dès lors évitons de gaspiller cette dynamique par des combats stériles qui caractérisent plus généralement les tenants pressés d’exister d’une démocratie au bout du rouleau.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services