Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Qui a dit ?

  • J’exprime ma profonde gratitude à toutes celles et à tous ceux qui m’ont accordé leur confiance, et je salue tous les autres avec respect.
  • Ce soir ma pensée va aux millions de Français qui aujourd’hui m’ont témoigné leur confiance.
  • Ma pensée va à tous les Français qui n’ont pas voté pour moi.
  • je serai le Président de tous les Français, […] je parlerai pour chacun d’entre eux.
  • Mes chers compatriotes, je serai le Président de tous les Français. Je mesure la gravité des responsabilités qui vont être les miennes. Je mesure la difficulté de la tâche qui nous attend.
  • La tâche sera difficile et elle devra s’inscrire dans la durée.
  • Le peuple français a choisi le changement. Ce changement je le mettrai en œuvre parce que c’est le mandat que j’ai reçu du peuple et parce que la France en a besoin.
  • le peuple français a exprimé sa volonté de changement.
  • Comme vous, je veux un Etat vigoureux, impartial, exigeant pour lui-même et soucieux de la bonne utilisation des deniers publics, un Etat qui n’isole pas ceux qui gouvernent du peuple qui les a choisis.
  • Je ferai tout pour qu’un Etat impartial, assumant pleinement ses missions de souveraineté et de solidarité, soit pour les citoyens le garant de leurs droits et le protecteur de leurs libertés.
  • Toutes les initiatives seront soutenues. Toutes les énergies seront mobilisées.
  • J’appelle tous les Français par-delà leurs partis, leurs croyances, leurs origines, à s’unir à moi pour que la France se remette en mouvement.
  • Toutes les réussites seront encouragées.
  • Je le ferai sans que personne n’ait le sentiment d’être exclu, d’être laissé pour compte. Je le ferai avec la volonté que chacun puisse trouver sa place dans notre République, que chacun s’y sente reconnu et respecté dans sa dignité de citoyen et dans sa dignité d’homme.

Michel Janva

Réponse : Il s’agit en fait d’un mélange de plusieurs discours : ceux prononcés juste après les résultats du second tour (7 mai 19956 mai 2007) et ceux de l’investiture (17 mai 199516 mai 2007).

Partager cet article

9 commentaires

  1. en fait c’est un texte présenté par le chef du protocole et qui est lu par tout nouveau président de la Cinquième République lors de son intronisation (si on peut dire)

  2. C’est Nigolas Sargozy, évidemment !
    Brrrr ! Pendant 5 ans….
    Je tiens à vous faire par d’un article de mon blog sur un sujet que vous n’avez, je crois pas abordé.
    http://gaskalino.awardspace.com/2007/05/17/les-muslims-font-la-loi-en-grece/

  3. Sarko…
    A retenir en tout cas…

  4. Je dirais Nicolas Sarkozy, y a-t-il un piège ??

  5. C’est Christine Boutin, future ministre du gouvernement ?

  6. Il est difficile de reconnaître ce qui appartient à l’ex et ce qui revient au nouveau.
    Quelle similitude dans l’inspiration universaliste et la mâle promesse de respecter des principes aux contours ondoyants !
    Dans le fond, ce qui est réjouissant, c’est que Sarkozy y croit encore moins que J. Chirac….., car il ne croît qu’en lui-même.

  7. Il est de ces gens qui « parlent du cœur », comme on parle du nez.Danger….Planquez vos sous.

  8. « L’argument électoral principal de Sarkozy a été, on le sait, la « rupture ». Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent, comme disait ce vieux voyou Pasqua, père putatif du nabot suractivé qui lui prouva aussitôt qu’il avait compris la leçon en le trahissant sans vergogne et en lui piquant son bâton de vieillesse à la mairie de Neuilly après lui avoir juré fidélité. Aujourd’hui, il suffit de comparer les promesses de Chirac et de Sarkozy à douze ans de distance pour comprendre que la rupture promise ne sera même pas une fissure. […] ».
    Cette introduction de Serge de Beketch à l’article « Trahis par les nègres » de son Libre Journal n°406 du 28/04 rappelle au lecteur de ce blog qu’en réalité, Sarkozy n’est qu’un Chirac miniaturisé.
    S’en suit des extraits comparatifs des brochures des candidats (présidentielle 94 et présidentielle 2007), criants de similitude…
    Les déceptions vont être nombreuses.

  9. Des discours comme ça, on peut même en faire sur mesure ! Regardez sur ce site:
    http://www.presidentielle-2007.net/generateur-de-langue-de-bois.php

Publier une réponse