Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Qui va décider de ce qui est une fake news ?

De Caroline Parmentier dans Présent :

Une"C’est la bombe des vœux présidentiels à la presse : une nouvelle loi au nom de la démocratie, « pour lutter contre la diffusion de fausses informations en période électorale »…

Si le motif avancé est la lutte contre les fameuses fakes news, le remède de cheval est d’encadrer la liberté d’expression sur Internet. Une des seules qui nous reste avec les très rares journaux indépendants. Le chef de l’Etat veut contrôler ces réseaux sociaux, ces sites libres qui sont aujourd’hui une source d’information alternative pour des millions de Français. La démocratie de Macron ne supporte pas de contre-pouvoir et nous invite à l’autocensure.

Le président a précisé les contours de sa loi, fustigeant cette « propagande articulée avec des milliers de compte sur les réseaux sociaux qui en un instant répandent partout dans le monde, dans toutes les langues, des bobards inventés pour salir un responsable politique, une personnalité, une figure publique, un journaliste ». On espère au moins que c’est Jean-Yves Le Gallou, président des Bobards d’or, qui va être désigné à la tête de la commission anti-fakes, il a fait ses preuves en la matière.

En cas de « propagation d’une fausse nouvelle », a détaillé Macron, « il sera possible de saisir le juge à travers une action en référé permettant le cas échéant de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site Internet ».

Première question : qui va décider si une information est fausse ? Qui va décider de ce qui est une fake news et de ce qui n’en est pas une ? « Des juges du Syndicat de la magistrature ? Le gouvernement ? » a aussitôt demandé Marine Le Pen. Qui va enquêter ? Quels sont les pouvoirs et les moyens de la justice (déjà débordée et à la ramasse dans les affaires à traiter) pour distinguer le vrai du faux ? Le bien du mal ? Et selon quels critères « objectifs », idéologiques et politiques ?

Pendant ce temps, les gros médias, eux, pourront continuer de diffuser leurs fake news ordinaires, sur Trump, sur l’Union européenne, sur la Syrie, de chanter les louanges des migrants, de vanter les mérites de l’immigration massive, de nier les dangers de l’islamisation, etc. La seule propagande et les seuls bobards autorisés en somme, ce seront les leurs. […]"

Partager cet article

18 commentaires

  1. est considérée comme “fake-news” (en français on dit rumeur, ou pamphlet ou libelle, tout ce qui n’est pas à la gloire de Petit Père du Peuple

  2. Ce Monsieur Macron est une “feïqueuniouze” à lui tout seul, un bidon complet rempli jusqu’au bouchon.
    élu par des “feïqueniouzeurs” grâce à des propagandistes déguisés en journalistes et par les subsides des affairistes les plus dissimulés.
    puisqu’il n’y a pas de définition de la “Feïqueuniouze”, c’est déjà le triomphe de l’arbitraire, de la garde prétorienne et de leurs clientèles.
    ces gens là voudraient exciter la “populace” pour pouvoir ensuite la maltraiter sans fin, qu’ils n’agiraient pas autrement. Mais s’il doit y avoir une enclume entre le marteau que l’on manipule et le sol qui nous supporte, ce sera d’abord ce genre de petit marquis, et rien d’autre, qui servira d’amortisseur.
    on a beau se fournir chez les meilleurs tailleurs et avoir étudié vingt ans comment sourire aux simples et aux prospects, on reste une tête à claques, puisque on mérite bien pie.
    snobez cet homme, ne l’écoutez plus, attendez que l’on vous résume, le résumé de ses pensés rares et ténues. pour ostraciser ces conquérants du mou, il faut être plus patient que l’aurore: passez le sous silence, changez de trottoir, regardez à travers, pour un catholique il est vitandus, le ciel est encore bleu, et changez de sujet.

  3. La dictature qui se dessine sera terrible si nous ne nous y opposons pas dès à présent par tous les moyens. Les censeurs sont aux commandes partout ; il leur suffit désormais d’interdire tout ce qu’ils ne contrôlent pas, sous de fallacieux prétextes, et le tour sera joué. C’est en marche.

  4. Tous les socialistes (et Macron en est) ont TOUJOURS été un jour ou l’autre de petits fascistes.
    C’est la définition, l’essence même du fascisme que d’être un socialisme

  5. Après avoir verrouillé les journaux papier, les radios et les TV, les voilà qu’ils s’attaquent à l’internet à l’aide des GAFAM pour tuer la liberté d’expression.
    Les fakes ce sont eux, ils ont tout raté depuis 72 ans !

  6. au secours, Goebbels est revenu. IL se serait bien reconnu avec ce genre de pédants qui ne veulent pas qu’on dise du mal vrai contre eux, oh la chochotte comme diraient les enfants

  7. fake news….
    L’ex hôtel d’Evreux , aujourd’hui l’Elysée , a eu parmi ses nombreux propriétaires une certaine Jeanne-Antoinette Poisson plus connue sous le nom de marquise de Pompadour.
    Déjà à cette époque circulait de nombreuses «  fake news » que l’on pourrait traduire aujourd’hui par « bruits de coursives » ou « commérages ».
    Parmi ces « bruits de coursives » l’un d’eux affirme que cette Madame Poisson favorisa un certain Voltaire en lui offrant un fauteuil à L’Académie avec en cadeau un souffle coquin celui de l’Esprit Nouveau …qui jusqu’à aujourd’hui par temps de tempête souffle dans les galeries de ce Palais.
    Le Président Chirac ainsi qu’un certain D’estaing s’en plaignaient parfois par temps froid :
    «  Le totalitarisme est aux aguets dans ces murs…. »
    Couvrez-vous Monsieur Macron….les temps de 2018 sont tempétueux….
    les «  fake news » voltigent sur Paris et que dire….en province!

  8. Est-ce que “des bobards inventés pour salir” un peuple, bobard validés par la loi Gayssot seront maintenant reconnus comme tel ?

  9. Ceux qui vont décider: ceux qui ont du métier, les politiques

  10. Sur la question de la propagande, il en sait quelque-chose avec sa campagne électorale où la presse officielle subventionnée. Maintenant, celle-ci lui demande de renvoyer l’ascenseur. Cet homme est extrêmement inquiétant.

  11. Etrange, les fausses informations sont une chasse gardée des journaleux et du gouvairnemant.

  12. C’est bien la dictature en marche qui nous observe… !
    En attendant, regardez bien ce mois-ci les diminutions suite aux nouvelles taxes de vos pensions, rentes, retraites, dépôts bancaires, … ce n’est qu’un début !
    Portez attention aux augmentations de l’essence, des PV, de la redevance pour tous, du prix de l’immobilier, … Ça marche pour eux !
    Et après, ils diront qu’il n’y a pas d’inflation.
    ————————-
    Ne dites pas “Fake News”, dites “FAUSSE INFORMATION” !
    Il va falloir “dé-faker” les esprits pour abandonner la Novlangue qu’on nous impose !

  13. A propos de fakenews c’est vrai ce qu’on dit sur lui ?

  14. Nul doute qu’à l’époque “L’agitateur Jésus de Nazareth est ressuscité” ait été considéré comme une fake new! Certains dirigeants d’alors l’ont tenté…

  15. « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaine ?… ”
    Druon, Kessel

  16. @Thomas
    Ahah

  17. Je ne sais pas ce que c’est que ce mot …”Fake” !
    La langue de Molière est-elle devenue indigente à ce point ?
    Quoiqu’il en soit, l’heure des dissidents a sonné.

  18. 1) pas de fake niouze, mais fausse info ou bobard
    2) on sait que la bienpensance essaie par tous les moyens de faire taire les opposants, c’était si simple sous mussolini, hitler, staline, polpot, castro et autres maotsétoung.
    on les mettait au trou quand on ne les abattait pas. aujourd’hui on les interdit de parole sous n’importe quel prétexte: résistons fort, ils reviendront sur cette tentative de coup d’état antisocial

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services