Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Qui est Viktor Orban ?

Voici une biographie qui tranche avec la désinformation sur le Premier minsitre hongrois. Extraits :

O"C’est le 16 juin 1989, par son discours prononcé sur la place des Héros à l’occasion de la commémoration des martyrs de l’insurrection de 1956, qu’il est devenu célèbre aussi bien dans son pays qu’en Europe. C’est qu’il a revendiqué des élections libres et le retrait des troupes soviétiques.

En 1990 il a été élu député au Parlement. Entre 1998 et 2002, lors de son premier mandat comme Premier ministre du gouvernement démocratique, il a pris des mesures fiscales en faveur des familles nombreuses, des étudiants et du logement des jeunes mariés. […] Il a réussi à réduire l’endettement au point de formuler le projet d’adhésion à la zone euro dans un délai de 4 ans. […] En 2002 il est élu vice-président de PPE, réélu en 2006 au congrès de Rome, puis confirmé dans cette charge à Bonn, en 2009. […]

Il jouit de nombreuses distinctions au niveau national et international :

  • En 2000, l’Académie Européenne des Arts dont le Siège est à Bruxelles le choisit comme sénateur à titre honorifique.
  • En mai 2001 il reçoit un prix à Washington de l’American Enterprises Institute 
  • et en novembre 2001 la Fondation Hans Seidel lui décerne le prix Franz-Joseph Strauss.
  • En septembre 2002 il est le premier à bénéficier du prix St Etienne dans la ville de Székesfehérvár.
  • Le 16 mars 2004 il obtient la médaille d’or du Mérite Européen
  • Le 6 avril 2004, Julius Janus, nonce apostolique lui transmet la Grande Croix de l’ordre de St Grégoire.
  • En 2006 il devient citoyen d’honneur de la ville d’Esztergomet et en 2008 le maire de Csikszereda en Transylvanie (l’actuelle Roumanie) lui décerne le prix Pro Urbe.

Il est marié avec Anikó Lévai, juriste. Ils ont 5 enfants (un garcon et 4 filles)."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Csikszereda est le nom hongrois de la ville roumaine de Miercurea Ciuc, dans le département d’Harghita, dans la province de Transylvanie redevenue roumaine (les Hongrois diront arrachée au Pays des Magyars) après le traité de Trianon à l’issue de la première guerre mondiale.

  2. Il a tout pour deplaire au Politburo de Bruxelles (5 enfants !).

  3. le parfait profil du suspect pour les oligarques mortifères de “l’Use”. ( union soviétoïde d’Europe).
    Donc condamné d’avance , sans procès cela va de soi.

  4. Un type bien! Sûr, il a tout faux!

  5. Un home libre et patriote.
    Mais nous devons être conscients que l’irrédentisme hongrois débouche sur la redéfinition de toutes les frontières de l’Europe centrale, depuis la frontière russo-polonaise jusqu’à la frontière roumano-hongroise etc…..
    Ce serait justice, mais cela suppose que la Russie devra restituer d’immenses territoire absorbés par Staline en 1945.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services