Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Qui en veut à la SNCF ?

Le parquet de Senlis, saisi après les actes de malveillance qui ont frappé la ligne TGV Paris-Lille samedi, s'est dessaisi lundi au profit du parquet antiterroriste de Paris. La SNCF avait porté plainte samedi à la gendarmerie de Nanteuil-Le-Haudouin pour acte de malveillance après qu'un TGV-balai eut percuté deux fers à béton fixés dans la nuit de vendredi à samedi sur la caténaire de la ligne Paris-Lille, dans les deux sens.

Par ailleurs, un TGV assurant la liaison Paris-Perpignan a percuté deux plaques de béton posées sur une voie entre Béziers et Narbonne, hier soir vers 23h15. 4 "actes de malveillance" avaient très fortement perturbé samedi le trafic de 160 TGV, Thalys et Eurostar, provoquant des retards de 10 minutes à plusieurs heures pour des milliers de passagers. A chaque fois, des fers à béton avaient été fixés sur des caténaires.

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. Personne
    Et…
    Qui en veut aux pauvres utilisateurs de la SNCF ?
    Le personnel de la sncf lui-même.
    Pourquoi?
    NB : Ce sont des pros qui ont commis ces “actes de malveillances”

  2. Fixer des fers à béton sur des caténaires, n’est pas aussi simple qu’on peut le penser.
    Les risques d’électrocution sont très importants.
    On peut donc légitimement penser que c’est l’œuvre de bandes organisées, et même très organisées!
    On peut penser à des répétitions d’actions concertées pour au mieux paralyser le pays, au pire pour préparer des attentats meurtriers.
    Il est bien évident que les coupables présumés sont de type aryen habitant le 16ème et supposé cadre supérieur.

  3. Peut-etre un utilisateur excédé par l’attitude habituelle de la SNCF (retard, manque d’info, annulation, tarifs,…)

  4. Hypothèse : ce sont des tests, en vue d’actions plus importantes.
    Le terrorisme ferroviaire est un des plus efficaces qui soient. Tout le monde prend le train …

  5. Ouf, ce ne sont pas des militants religieux de banlieue juste l’ “ultra gauche” ! Moi j’aurais dit “extrême” !!
    http://www.rmc.fr/edito/info/64120/sabotages-10-personnes-de-l-ultra-gauche-interpellees/
    Supposition : est ce un début de guerre interne ou des petits cocos manipulés par la police qui, craignant des débordements si la situation économique, politique et sociale se dégrade, a voulu taper dans la fourmillière “avant”, comme ils ont fait avec les bretons dans les années 80. Encore un coup à la Vidocq de notre chère ex – sureté nationale ?

  6. Appris aux infos de 13 h. Un mouvement anarchiste d’extrême-gauche (sic) serait auteur de ces “incivilités”, dont des membres ont été arrétés en Corrèze. L’extrême-gauche !!! Pas possible, il y a erreur ; ça ne peut être que l’extrême-droite, voire des partisans du FN. L’extrême-gauche tout le monde sait qu’elle n’est que charité, tolérance, paix civile et non violence.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services