Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Qui a dit ?

"Je crois que le pardon mutuel des offenses est moralement louable et politiquement utile"

Bravo à Guillaume (21h52) : c'est effectivement Bruno Gollnisch ici.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. C’est Bruno Gollnisch, qui souhaite l’union des patriotes, non par pour donner des gages à toutes les chapelles de “l’extrême droite” comme voudrait le faire entendre Marine LE PEN, mais bien car l’union des militantes de droite nationale du PDF au MPF autour d’un programme est possible.

  2. @Guilaume
    Exact : union possible, et souhaitable. Mais ce qui est le plus important au salut de la France, est plutôt de convaincre nos concitoyens de voter pour un programme de redressement moral, national et européen,et d’élaborer celui-ci à partir des fondamentaux du FN pour 2012 plus que de caresser les egos d’ex cadres en déshérence.
    En quoi faut-il faire passer ce redressement qui concerne des millions d’électeurs français par la création d’un FN old-look devenu une fédération de toutes les scissions groupusculaires des 20 dernières années ?
    [C’est pourtant ce qu’a fait JMLP pendant 30 ans en réussissant à unir toutes les tendances de la droite nationale.
    PC]
    De plus le pardon n’est pas à sens unique : ceux qui ont diffamé le fondateur du FN et sa famille et sur leur moralité et sur leurs convictions morales profondes, peuvent également se poser la question de la pertinence et de la nuisance de leur attitude.
    [Vous pensez sans doute à Nicolas Bay, Steeve Briois par exemple…. Pourquoi cela serait-il possible pour certains et pas pour d’autres ?
    PC]
    Sans quoi le ”pardon” n’est plus qu’une mise en demeure de soumission, selon le schéma : ceux qui sont à l’extérieur ont ontologiquement raison, ceux qui sont restés là où ils militent depuis 40 ans ont tjrs tort, et ce sont eux les coupables qui doivent se faire pardonner.
    [Malheureusement, beaucoup de ceux qui sont là depuis 30 ou 40 ans…ne sont plus au FN
    PC]
    Bruno Gollnisch ne cautionne certainement pas ce type de comportement, contrairement à ce que certains tentent en permanence de lui faire dire.
    Si les gens partis ou concurrents se retrouvent à nouveau dans les idées et le programme du FN, qu’ils y reviennent ou bien encore passent des accords électoraux clairs et programmatiques, ce qu’ils ont refusé comme le MPF que vous mettez en avant et en parallèle avec le PdF. Mais en quoi leurs structures sont elles indispensables en interne à cette union ?
    [Pourquoi l’idée géniale de l’union des patriotes en 2006 2007 serait-elle devenue mauvaise ?
    PC]
    Mystère insondable en apparence, qui cache en réalité une manoeuvre d’encerclement et de prise de gage sur l’avenir : un président du FN élu ainsi serait prisonnier de toutes les promesses faites.
    Selon votre conception du ”pardon”, c’est une dialectique bien étrange que recouvre le mot de pardon : la disqualification et la soumission de 95 % des cadres et militants du FN à des diktats extérieurs.
    [Qui a dit ça ? Pas Guillaume en tous cas. Vous inversez les rôles….
    PC]
    Trop simpliste sous des allures moralisatrices évangéliques : le pardon passe aussi moralement par le rétablissement de la vérité……

  3. @pg
    Si vous m’aviez bien lu, vous auriez compris que ce rassemblement devait ce faire autour d’un programme de rasssemblement national commme vous le dîtes et non sur les prébendes.
    Autrement dit, les idées avant tout, et non sur les places à prendre. Il s’agit de lancer une dynamique militante positive, de rassembler des cadres autour d’un programme. De faire simplement le constat que ce qui nous rapproche est souvent plus important que ce qui nous sépare, plutôt que disperser les énergies. Tout le monde sait bien que le FN ne fait que perdre ses cadres depuis les années 1990. Quel est le “shadow cabinet” de Marine LE PEN??? Il n’y en a pas et pour cause…Le “Think tank” mariniste n’est que le rideau de fumée pour cacher cette berezina.
    Il ne s’agit pas de donner des gages à n’importe qui, n’importe quoi, pour autant, le débat doit être ouvert. L’attitude qui consiste à dire, je veux de vos électeurs, mais pas de vos gueules, est précisément l’attitude condescendante adoptée par l’UMP depuis des années. Elle n’aboutit à rien.
    “Si les gens partis ou concurrents se retrouvent à nouveau dans les idées et le programme du FN, qu’ils y reviennent ou bien encore passent des accords électoraux clairs et programmatiques”. Tout à fait d’accord avec vous, sauf que si j’ai bien compris, JMLP a mis un veto sur une réintégration de ces cadres. Les seuls qui ont été accepté sont ceux qui ont fait allégeance à Marine Le PEN, ce qui est loin du débat d’idée, mais qui ressemble plus à de l’opportunisme…

  4. @ Guillaume et P. CARHON
    Réponse tardive : absent ce W-E.
    Ce que vous dites est partiellement inexact : les noms que cite P. CARHON par exemple sont ceux de cadres du MNR exclus de la direction et même du secrétariat général du MNR pour ce qui est de N. BAY, par B. Mégret lui-même, pour avoir demandé que soit étudié un rapprochement du MNR avec le FN…..
    Il était donc logique qu’ils soient réintégrés par le FN : ils avaient su cesser la querelle que le MNR maintient.
    L’union de tous avec tous que certains utilisent comme l’universelle panacée a existé en période de reconstruction de la droite nationale, les années70-80 : elle a mené plusieurs scissions, dans les années 90. Dont celle du MNR. Pourquoi l’union future et fantasmée de tous contre JM LP et sa fille serait-elle plus efficace demain qu’elle ne l’a pas été il y 15 ans autour de Bruno Mégret et déjà contre JM LP ?
    Pour une raison : l’union véritable est celle des convictions profondes et non uniquement des ambitions, même légitimes.
    Le FN a été un grand fourre tout, comme un grand bazar de la Samaritaine de la droite, ce qui fait que finalement cela s’est traduit un immobilisme, la recherche d’un consensus permanent, et donc le ralliement au modèle Vème république gaullien, et une incapacité à demeurer une force populiste, sous le prétexte de devenir un ”parti de gvt” avec ses énarques etc……Fiasco donc que la fausse union des contraires, des néo païens et cathos tradis, des sociaux démocrates aux partisans de la liberté, etc…..comme le serait celle des Identitaires mal identifiés, des cathos et de toutes les nuances du néo paganisme matérialiste.
    Idée ”géniale” que l’Union en 2006-2007 : géniale pour ceux du MNR qui pensaient ainsi réintégrer le FN sans avoir jamais eu à reconnaître leur échec historique. Personnellement je n’y ai jamais cru, pour cette question constamment éludée qui est celle des idées économiques et sociales, la grande faiblesse de notre famille d’idée, qui oscille entre corporatisme utopique et matérialisme étatique à visées justicialistes.
    Sur le simple sujet de la famille et de l’avortement, les retraites actuellement, cela a une influence, dont ils faudrait débattre.Pas de débat en interne sur les retraites : il faut sauver le système par répartition….., et là aussi bien B. Gollnisch que M. Le Pen, sont en accord. Où est alors le désaccord d’idées ”fondamentales” que certains affectent de débusquer chaque matin ?
    Or le seul débat est : structures, plus structures, plus groupuscules plus sous structures, égale union, égale succès électoral…… Le passé montre bien que remettre dans le même panier ceux qui s’y sont haïs ne résoudrait rien : ceux qui sont partis pouvaient rester ou arrêter la querelle : or, tous annoncent préparer les prochaines élections en concurrence avec le FN, depuis le MNR PdF, NDP Identitaires, congrès nationaliste, etc…… Pourquoi alors vouloir le rejoindre et parler d’ ”Union sacrée” si ce n’est pour utiliser le concept comme une machine à tuer … au nom de l’union ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services