Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Quels scénarios pour les Gilets jaunes ?

Quels scénarios pour les Gilets jaunes ?

Guillaume de Thieulloy tient informés nos amis anglo-saxons de l’actualité française dans un article publié sur Law and Liberty. Il y évoque notamment les différents scénarios de sortie de crise :

[…] Le premier est la fin du mouvement. Si le gouvernement renonce à la répression et laisse tomber, pour ainsi dire, le mouvement risque de s’éteindre. Le froid hivernal, l’approche des fêtes de Noël, pourrait amener les mécontents à retrouver simplement leur vie normale. Mais, bien entendu, ce résultat ne dissiperait pas la colère, qui ne pourrait que revenir avec la prochaine décision politique impopulaire du gouvernement.

Un deuxième scénario est une prise de contrôle en profondeur par l’extrême gauche qui, comme je l’ai dit, est déjà très puissante dans le mouvement. Nous voyons des revendications marxistes absurdes se faire jour. L’une est un nouveau régime proposé de taxation progressive du carburant. Un autre exemple est la proposition de confiscation des appartements vides dans les villes afin de permettre aux manifestants qui vivent à la campagne de devenir, avec des loyers subventionnés, des citadins vivant à proximité de leur emploi, de sorte qu’ils n’auraient plus besoin de parcourir de grandes distances (ce qui leur permettrait d’économiser du carburant ). La plupart des manifestants ne sont clairement pas très à gauche: ils réclament plus de liberté, y compris plus de liberté économique. Mais la gauche n’est rien si elle n’est pas bien organisée, elle pourrait donc pouvoir guider les manifestants où ils ne veulent pas aller.

Un troisième scénario serait l’invocation du fameux article 16 de la constitution française, permettant au président de réunir non seulement le pouvoir exécutif mais le pouvoir législatif, afin de calmer les troubles.

Mais nous pourrions aussi voir, et c’est l’espoir de nombreux manifestants, un quatrième scénario. Ce serait la naissance d’un mouvement populiste comme le mouvement Cinq Etoiles en Italie et le Tea Party aux États-Unis. Cela serait très intéressant et pourrait augurer de réels changements dans le paysage politique français où, actuellement, les populistes et les conservateurs sont incapables de s’allier, contrairement à beaucoup d’autres pays européens. La seule chose qui manque pour que ce dernier scénario se réalise, et c’est un manque énorme, est la pénurie de porte-parole légitimes et compétents. Les verrons-nous les émerger? Le temps nous le dira.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. La récupération par l’extrême gauche est un scénario hautement improbable… Si vous pensez aux guignols de la Bastille, ne vous inquiétez pas : même s’ils rêvent d’infiltrer ce mouvement, ce ne sont pas des GJ, ils n’en n’ont ni l’esprit, ni la sociologie ! Les chiens ne font pas des chats, les bourgeois-bohême, jeunes ou moins jeunes, ne feront jamais de vrais travailleurs !!! Et tous les manipulateurs gauchistes type nuit Debout seront de suite repérés et dégagés ; les gens ne veulent pas les voir, ni leurs revendications sociétales débiles !
    Pour le reste, oui il y a des revendications sociales, et alors ? Les gens ont le droit d’avoir la contrepartie de leur travail, c’est pour ça que le mouvement a pris une telle ampleur !!! Elles sont portées par la base elle-même, qui demande en même temps, et ce n’est pas contradictoire, plus de libertés économiques, de facilité à entreprendre, ce qui passe plus par des simplifications réglementaires et suppressions de charges que des subventions…
    S’organiser en parti politique, l’idée est séduisante, alors peut-être que cela se fera, mais dans l’élan révolutionnaire il ne faut pas se contenter de ça : si ce mouvement doit renverser le régime, il le faut, quelque soit la forme de gouvernance qui se construira ensuite, cela fait trop longtemps qu’on attend ça ! Si le pouvoir revient à la base, il se reconstruira naturellement, de nouvelles figures émergeront, l’empirisme organisateur et le bon sens populaire feront le reste… Ce sera même l’occasion de poser la question de la monarchie pour assurer le domaine purement régalien, et la démocratie de se réorganiser d’elle même à la base… d’inventer de nouveaux modes de représentation et abolir de fait les partis, de proposer le tirage au sort, le référendum d’initiative populaire, enfin tout ce que l’Action Française proposait déjà au siècle dernier ! Enfin bref, il est temps que l’imagination arrive au pouvoir ! Qu’il est inutile et vain de faire perdurer des institutions usées jusqu’à la corde, qui ne sont plus de notre temps et dont les gens ne veulent plus !!!

  2. J’ai apprécié à sa juste valeur la stigmatisation des casseurs : « peste brune » . Le racisme de ce propos n’a pas été relevé étrange!

  3. Un quatrième scénario pourrait etre un 10 août 1792 à l’envers où la République rendrait le pouvoir de la même manière qu’elle l’a pris par la violence avec seulement 20.000 hommes.
    Les erreurs sont condamnées par essence à plus ou moins long terme, mais elles pourraient aussi l’être par le gasoil.

  4. Un autre scénario pourrait être un changement de constitution sous la direction d’un président par intérim, comme peut l’être le président du Sénat par exemple. Il pourrait avoir trois mois pour la rédiger, de façon la plus participative possible, puis il la soumettrait au référendum populaire. Puis il y aurait à nouveau trois mois pour l’élection des représentants prévus par cette nouvelle constitution.
    Cette constitution devrait aboutir un tout autre fonctionnement que le système actuel des partis. Pour cela je suggère en la modifiant une idée que j’ai vue circuler : prendre vraiment en compte les corps intermédiaires entre l’individu et l’Etat, qui sont la famille, l’entreprise et les collectivités territoriales. Il pourrait y avoir une seule assemblée, composée de trois collèges en nombre égal de députés : un collège de députés des familles élu au suffrage universel, un collège de députés des entreprises et travailleurs indépendants, un collège de députés des collectivités territoriales.

  5. Je m’étonne que vous n’évoquiez pas le scénario du renversement du gouvernement et peut-être de la cinquième république.
    En tout cas, pour avoir manifesté cet après-midi, il est certain que les annonces du gouvernement n’ont entamé en rien la mobilisation de GJ et le soutien du peuple…

  6. Suppression de la république
    retour de la monarchie
    2 siècles d inexorable décadence.
    Voir la promesse lors du baptême de Clovis par St Rémi. .. prémonitoire

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!