Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Quelle ligne pour l’UMP ?

Dès dimanche soir, Alain Juppé militait pour un rapprochement avec le Centre (UDI et autres) pour renforcer un parti en perte de vitesse. Mais pour les élus de droite, c'est se tirer une balle dans le pied, car l'électorat, lui, est vraiment à droite. Ainsi, le député Jacques Myard écrit :

"L’action politique, c’est l’art vital et permanent de se redresser malgré les épreuves et les revers.

L’UMP est aujourd’hui dans cette situation avec un score bien en deçà de ses objectifs aux élections européennes et avec l’obligation de régler une méchante affaire interne. Fort heureusement, J. F. Copé en a tiré les conclusions et a démissionné, ouvrant ainsi une nouvelle page de la gouvernance.

Mais si l’outil UMP, fort de ses militants et de tous ses élus, peut et va rebondir, notre mouvement ne peut se redresser qu’avec un projet national qui fédère les Français qui veulent maîtriser leur destin économique et politique.

Pour être clair, l’avenir de l’UMP ne réside pas dans une alliance avec les centristes, adeptes impénitents d’une Europe fédérale rejetée par les Français et les Européens. La stratégie d’alliance avec les centristes serait pour l’UMP une stratégie suicidaire ; la voix de l’UMP en serait durablement affaiblie et inaudible, laissant à d’autres la défense des intérêts propres de la France.

L’UMP doit impérativement retrouver la cohérence de ses convictions telles qu’elles étaient incarnées par le RPR et défendre en premier lieu la souveraineté nationale en Europe. A défaut, l’UMP disparaîtra."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Grosse erreur de Jupé.
    Regarder le centre, c’est voir Bayrou qui appelle à voter Hollande !
    Un vrai parti de droite a sa place entre le centre et le FN, avec toutes les questions d’éthique et de société en premier plan.

  2. La prise de pouvoir au sein de l’Ump par Juppé ne serait pas une bonne chose. Il semble fortement marqué par les idées politiquement correctes du chiraquisme dans tous les domaines tout en faisant illusion auprès de certains électeurs.

  3. D’un point de vue purement tactique, siphonner le centre, permettrait à l’UMP de se retrouver devant le FN au second tour.

  4. L’UMP, c’est déjà le centre, puisqu’elle n’est pas à droite!

  5. Juppé ancien 1er ministre de Chirac est de gauche, comme lui… la droite que l’on attend ce n’est pas lui qui l’incarnera…

  6. En fait, si! C’est très bien que Jupé prenne la tête de l’UMP moribonde car cela va accélérer son éclatement.
    Comme le dit Thomas Guénolé dans le NouvelObs « La droite se compose aujourd’hui de quatre grandes familles : la droite libérale, la droite gaulliste, la droite moraliste (ou « contre-soixante-huitarde »), et la droite sécuritaire. » Ces courants cohabitaient cahincaha au sein de l’UMP tant qu’elle gagnait des élections.

  7. De toute façon, cet après-midi Juppé a annoncé que l’UMP ne changerait pas sa ligne politique, sauf à se rattacher ou rapprocher du centre !!! qui a voté pour Hollande et eux aussi avec leur pacte républicain !!! Un coup c’est toi, un coup c’est moi ! Ras le bol !
    Alors les militants et adhérents n’ont qu’une chose à faire : fuir !!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=ETXZEI1xMP4

  8. L’UMP est un parti calamiteux, miteux d’ailleurs. Héritier du RPR déjà pourri, il en a hérité toutes les souillures.
    Voir A Juppé donner des leçons de moralité, c’est le bouquet.
    J’ai toujours voté contre cette engeance et je ne suis pas prêt de changer.
    Un seul mot le qualifie : lamentable.

  9. Je le répète encore :
    Juppé est le pire de tous, gauche et extrême gauche comprise !

  10. Cynique comme d’habitude dans ses magouilles électoralistes ,l’ump s’accouple avec un centre mou pour continuer à rester une droite fourbe .
    L’UDI a fait son beurre en profitant du dégout des voteurs ump pas assez patriotes pour voter fn .
    Maintenant l’ump a besoin d’une béquille de survie , donc l’udi devrait y pourvoir et hop l’important étant les prébendes qui vont avec et tant pis pour la France ,le nec plus ultra de la trahison restant d’empecher le fn souverainiste de changer ce programme infect de démolition de la France et continuer la préférence étrangère jusqu’à ce qu’on en crève …..

Publier une réponse