Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

“Quel avenir pour la famille ?”

FamilleC’est le titre d’un ouvrage collectif réalisé à l’initiative des AFC, publié par Bayard – et sous-titré "le coût du non-mariage."

Présentation de l’éditeur :

"On se marie aujourd’hui de moins en moins et on sépare de plus en plus. […] Peut-on, sans briser un tabou, tenter d’évaluer le prix à payer de ce changement ? Afin d’écarter tout a priori idéologique, les Association familiales catholiques ont choisi d’aborder cette question en faisant travailler de façon autonome des chercheurs indépendants. Philosophes, sociologue, juriste, psychanalyste et théologien se sont donc emparés de cet objet d’étude neuf : le " coût du non-mariage ". Malgré des approches différentes, la convergence est troublante. Non seulement les études qui suivent mettent à nu les multiples souffrances affectives, psychologiques, identitaires que le " non-mariage " fait subir aux personnes, en premier lieu aux enfants et aux pères, […] permettent d’avoir une idée de l’extraordinaire coût social et économique de ce changement mais elles montrent aussi combien le " démariage ", censé accroître nos libertés, est en réalité source d’instabilité identitaire et d’encadrement judiciaire, et par là-même porteur de dangers pour la liberté des personnes et pour la démocratie."

Henri Védas (via Valeurs actuelles, version papier)

Partager cet article

1 commentaire

  1. oui, bravo aux AFC pour avoir eu le courage de faire rédiger ce document.
    Pour avoir dans mon entourage professionnel pas mal de divorcé(e)s et de concubin(e)s, je puis affirmer que ce qui est indiqué dans votre post est, hélas, tout à fait exact.
    Mais c’est un sujet tabou, il ne faut surtout pas être clair et précis sur les graves dommages subis par les personnes placées dans ces situations.
    Non, il faut continuer, selon l’air du temps, à répandre l’idée que “c’est mieux de divorcer” ou que “ce n’est pas la peine de se marier, ça ne sert à rien et comme ça on peut se séparer facilement”… voici des paroles profondément mortifères, mais très répandues. Et au lieu de “moraliser” de façon théorique, les AFC avancent des faits et des arguments : BRAVO!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.