Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Quel avenir pour les souverainistes en France ?

Valeurs Actuelles, dans un article intitulé "Onde de choc à la droite de la droite", analyse le net recul du vote souverainiste en France :

"(…) Au total, les ex-partisans du non de droite au référendum sur la Constitution européenne (Le Pen, l’alliance Villiers-Chasseurs et les listes Dupont- Aignan) n’ont recueilli que 12,9 % des voix contre 20,2 % pour l’ensemble des listes souverainistes il y a cinq ans, et même… 29,4 % en 1994 – le point culminant de la courbe électorale de cette famille politique (…)

1994-2009: quinze ans, déjà, depuis ces anciens jours de liesse, et une courbe qui, depuis, n’a cessé de plier à la baisse. D’abord une lente érosion (1999 et 2004) – le souverainisme se maintenant au-dessus de la barre des 20 %.Puis la chute brutale de dimanche dernier. Quatre ans seulement – mais une éternité dans les faits – après la victoire du non au référendum de 2005…

Mpf logo "La France, dit-il [Philippe de Villiers], se désintéresse d’elle-même." Devant ses cadres réunis à huis clos le 7 juin au soir, il confie : "Le résultat du vote en est la preuve: la France n’est plus une souveraineté (…) La France qui s’en va…" (…)

Dès lors, le souverainisme (…) a-t-il encore sa place dans le paysage politique ? « Oui », répond cependant Jean-Daniel Lévy, directeur du département Politique- Opinion de l’institut CSA. Malgré l’ampleur de la défaite, celui-ci estime que « son déclin n’est pas irréversible » : « Le vote UMP a bénéficié à plein de la présidence française de l’Union européenne, affirme-t-il. Sarkozy a imposé l’idée que la France pouvait en même temps être dans l’Europe et s’imposer à l’Europe : sa méthode et son bilan ont séduit nombre d’électeurs souverainistes.Mais ceuxci n’ont pas abandonné leurs convictions : que la France cède du terrain à l’Europe ou qu’elle recule sur la Turquie et ils voteront à nouveau en faveur des listes souverainistes (…)

Fn logo Au sujet du Front national, autre perdant de droite du scrutin, Jean-Daniel Lévy l’assure: «Malgré un contexte très défavorable – forte abstention, attraction du sarkozysme –, son résultat n’est pas catastrophique. Il reste quelque chose du FN; le score de Marine Le Pen dans le Nord est honorable. (…)

Dupont aignan Bon dernier du trio souverainiste (1,8 %), Nicolas Dupont-Aignan (qui avait appelé à voter Villiers en 2004) est prévenu: ni le FN ni le MPF ne sont disposés,comme il l’espérait, à lui laisser la place libre. Il devra encore attendre. « Il n’a pas assez de notoriété, il n’est pas assez légitime, pour faire passer un message propre et être entendu», décrypte Jean-Daniel Lévy."  

 

Partager cet article

16 commentaires

  1. Dupont Aignan est un ancien d’une association de formation de jeunes atlantistes et ses positions en matière de moeurs et de famille ne sont certainement pas catholiques.

  2. Normalement, dans toutes les démocraties (sauf en France, mais est-ce encore une démocratie ?), le chef de parti qui a subit un échec cuisant démissionne et passe la main. Monsieur de Villiers qui a conduit le MPF à l’échec par son allégeance suicidaire à Declan Ganley, désorienté ses cadres et électeurs par ses ralliements à éclipse à Sarkozy, l’incurie avec laquelle il s’occupe du MPF en permettant (par ignorance je suppose) qu’un ‘coallahborateur’ soit président de la fédération MPF des hauts de Seine et candidat sur la liste Libertas d’Ile de France voir :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/09/une-mosque-boul.html
    Monsieur de Villiers devrait donc démissionner et rejoindre « le flotteur droit de la majorité présidentielle ». Mais n’étant alors plus à la tête du MPF il perdrait ainsi sa capacité de nuisance pour la droite nationale, et il est probable que Sarkozy le rejette en citant Frédéric II « je presse le citron et jette l’écorce ».
    De toute façon, monsieur de Villiers qui avait appelé à voter J. Chirac au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002 contre J.M. Le Pen, axé toute sa campagne présidentielle de 2007 contre le Front National pour finalement se rallier à N. Sarkozy et à l’UMP (après avoir déclaré solennellement sur Radio Courtoisie qu’il avait quitté le système) est un obstacle absolu à l’union indispensable des droites nationales.
    Le FN devrait ne pas se séparer de ses meilleurs éléments soit en les excluant, soit en les amenant à démissionner. ‘Dédiaboliser’ le FN (qui n’aurait jamais du l être) pour passer de 18% à 6% n’est pas une franche réussite !
    Monsieur Dupont Aignan a fait une belle campagne mais en revanche il s’est rallié à la fable du réchauffement climatique ; on peut craindre le pire.
    Et tous enfin ont fait une campagne sur le thème ‘réformons l’Europe’ alors qu’il faut en fait jeter le bébé avec l’eau du bain pour repartir sur des bases saines ; tout est à reconstruire, à commencer par le corps des fonctionnaires qui jouissent d’avantages exorbitants et se comportent en satrapes (sans même parler de la corruption bien vite étouffée).

  3. Voilà un courant politique qui représente une majorité de français, et une analyse juste et convaincante,et pourtant, en déclin électoral: la faute en incombe à ses chefs, divisés et sans stratégie, ni réelle volonté de victoire
    ce sont désormais des clubh,s qui tentent de grapiler deci delà quelques voix, qui leur sont rémunérés par le système
    le réaction viendra d’ailleurs: les agriculteurs bloquant les plateformes d’approvisionnement des grandes surfaces qui les oppriment est peut-e^tre un premier signe
    avec la crise économique, aujourd’hui bien installée mais dont on ne parle plus que de façon abstraite, et la montée parallélement de la violence dans les banlieues, on peut s’attendre à tout
    que vienne le Roi

  4. Le message à faire passer chez les Français pour tout débloquer et les éloigner des vendeurs de poudre à perlimpinpin mondialiste : CROYEZ EN LA FRANCE ! La France est la 5ème puissance mondiale, misons sur nos propres forces, qui sont immenses.
    Le score du Front national est effectivement encourageant. Notamment Marine le pen. Dans plusieurs départements de sa grande région, elle améliore même le score de 2004 !

  5. Depuis quand Villiers a appelé à voter Chirac en 2002 ? J’aimerai bien voir la vidéo ou l’article !!
    “(…)ses ralliements à éclipse à Sarkozy(…) ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

  6. Concernant les defections au FN.
    La question est : “sont-ils tombés ou est-ce qu’on les a poussé ?”
    Le “trou d’air” électoral que connait le FN n’a-t-il pas incité un certain nombre de membres en recherche de “notabilité” à quitter le navire.

  7. Les chefs sont tellement nombreux qu’on ne sait plus lequel choisir…Et ils sont tellement sincères qu’on n’a plus confiance.Une bonne et suffisante raison pour rester chez soi.Car tt ça est voué à l’inefficacité.Je me refuse à voter pour assurer une rente juteuse aux élus.

  8. Hmm… J’ai croisé sur le net des anciens souverainistes qui se sont abstenu de voter, arguant que le vote des citoyens, qu’il soit souverainiste ou non, n’aurait de toute façon aucune influence sur la marche vers un Etat fédéral européen…

  9. Le Roi, c’est sympa, mais pour l’instant on n’en voit nulle part.
    Aux Européennes, l’Alliance royale n’a pas fait …10 voix!
    Restons sérieux, comme le reconnait Valeurs Actuelles, le FN reste présent, solide et regroupe des millions d’électeurs; c’est tout de même un peu mieux qu’un “club” ne croyez-vous pas?
    Fonder ses espoirs sur une révolte agricole est déjà dépassé: les agriculteurs ne sont que 2 ou 3% de la population active, c’est déjà fini, malheureusement pour eux; il n’y aura plus jamais de Jacqueries en douce Francie.
    En revanche, la partie populaire de la france, laissé pour compte par les affairistes mondialistes du sarkozisme, peut un jour réagir.
    Il nous appartient que leur saine révolte ne soit pas captée par Besancenot ou Cohn-Bandit.

  10. Assez d’entendre “droite de la droite”. Ce langage m’est insupportable au plus haut point.
    STOP! l’ump ce sont des socialos déguisés, rien de plus. Arretons de dire qu’ils sont à droite, si ce mot a encore un sens. Non , les catholiques d’aujourd’hui votent ump pour ne pas voter ps car ils le savent, le ps est anticlérical, et ils ne votent pas souverainistes car trop politiquement “pas correct”. Ils veulent juste s’acheter une conscience car “droite” pour eux c’est ni trop gaucho, ni trop “fasco” (ce terme m’irrite également)

  11. @Loulou42 : Vous avez la mémoire qui flanche ou qui est sélective ? En 2002, entre les deux tours Philippe de Villiers a appelé à voter J. Chirac (contre J.M. Le Pen), partisan de PdeV à l’époque cela m’a suffisamment choqué.
    Voici un lien : Sinon vous faites : « Villiers Chirac 2002 » dans un moteur.
    http://tf1.lci.fr/infos/monde/europe/0,,3218608,00-chat-philippe-villiers-chirac-nous-ment-.html
    On peut lire :
    « Le président du MPF a répondu pendant une heure aux questions des internautes mercredi lors d’un chat.
    – le 11/05/2005 – 20h49
    Rico : Philippe de Villiers, pourquoi faites-vous double jeu contre la politique de Jacques Chirac et au moment des élections appeler a voter pour lui, soyez sincère !
    Philippe de Villiers : Une élection est toujours une comparaison. Moi, j’ai toujours voté dans la majorité actuelle. »
    Et pour les élections communales de 2008, avec la bénédiction de PdeV, les cadres du MPF ont rejoint les listes UMP même dans ma commune !
    Pour les législatives de 2007, madame Véronique Besse, ex suppléante de PdeV, s’est présentée en Vendée sous l’étiquette ‘majorité présidentielle’ sans aucune mention du MPF !

  12. @ Briscard :
    -Dans ce cas, pourquoi ne demandez-vous pas la démision de JMLP de la présidence du Front familial, son échec, entre autres, étant d’avoir fait ou laisser partir les meilleurs de ses cadres ?
    -Quant à Mme Besse, il suffit de voir les positions qu’elle prend, avec M.Souchet,à l’Assemblée Nationale pour se rendre compte que ses convictions passent bien avant l’étiquette qui apparaissait sur ses documents de campagne?

  13. Pour Christophe HOREN : Je n’ai aucune légitimité pour demander la démission de Jean-Marie Le Pen, je pourrais tout au plus la souhaiter n’étant pas membre ou ancien membre du FN. En revanche, militant du MPF, et l’ayant généreusement financé, je me sens complètement trahis lorsque je réalise que le président de la fédération du MPF des Hauts de Seine également maire adjoint MPF à Boulogne Billancourt à voté le financement d’une mosquée, ou que monsieur de Villiers se rapproche par moments de N. Sarkozy pour sauver sa place en Vendée.
    Monsieur de Villiers a mené de courageux et lucides combats (Maastricht, référendum de 2005, contre l’islamisation, pour la famille et la vie,…), mais il ne peut s’empêcher d’être l’otage de l’UMP et de Sarkozy, ce qui annihile toute portée à ces combats.
    Pour madame Besse, même si une fois élue elle a ‘re-rejoint’ le MPF, son attitude électorale ne me semble pas très honnête.

  14. On regrette qu’un Léon Bloy, un Drumont, un Bernanos… ne soient plus là pour nous faire le portrait de Philippe de Villiers ; ça serait croustillant.

  15. il est abusif de réunir sous l’étiquette “souverainiste” ces trois listes. Le FN ne peut être défini comme strictement souverainiste. Le seul qui le soit au sens strict du terme, c’est PDV. Mais Libertas ne l’est certainement pas. Dupont-aignan défend des positions contradictoires sur l’europe.
    Clairement, au sens que Paul-Marie Couteaux donne au souverainisme, il n’y avait AUCUNE liste souverainiste. Le souverainisme est très critiqué à la droite de la droite, notamment pour son côté figé et son incapacité à proposer des solutions concrètes. L’Action Française en a fait récemment une excellente critique. AF qui prend également ses distances, tout du moins la nouvelle génération, avec des thèses qu’elle défendit avec acharnement, sous la houlette de Pierre PUJO.

  16. Comme quoi le seul vote utile était le FN , tous les autres n’ont pas d’élus. le score national du FN n’est pas si catastrophique que cela compte tenu du nombre important d’électeurs qui ont oublié que COHN-BENDIT c’est aussi José Bové ,et tout ceux qui ont voulu donné une leçon au MODEM après l’intervention catastrophique de son dirigeant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]