Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Québec : la police s’en prend au vin de messe

Québec : la police s’en prend au vin de messe

Les autorités québécoises de lutte contre la contrebande ont procédé à des perquisitions et à la confiscation de près de 8 000 bouteilles de vin de messe le 9 avril. Cette opération de police s’est concentrée dans les rares commerces de la province à vendre les vins réservés au culte, suite à des soupçons de vente à des particuliers. Des agents de police se sont fait passer pour des clients responsables de paroisses.

Le Service des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec (SQ) a mené des enquêtes pour vente illégale d’alcool, mais chacun des corps policiers a mené sa propre enquête dans le cadre du programme ACCÈS Alcool, une initiative du gouvernement du Québec pour lutter contre le commerce illégal d’alcool.

Les trois principaux fournisseurs de l’Église catholique au Québec ont vu leurs réserves saisies. L’Assemblée des évêques catholiques du Québec s’est inquiétée de manquer de vin. Heureusement, la Société des alcools du Québec (SAQ) va s’organiser pour fournir les vins.

Un commerçant témoigne :

 « Cela cherche à empêcher la pratique du culte religieux, s’est-il scandalisé. Je ne vois pas ce qu’ils cherchent à faire, à part causer du trouble et brimer un droit fondamental. Actuellement, les paroisses au Québec n’ont plus accès au vin de messe pour le culte. »

Partager cet article

8 commentaires

  1. L’expérience de la police s’améliore : le virus-qui-rend-c** les aide à prendre de la bouteille !
    Le Québec est comme la France : la politique anti catholique se durcit au profit des laïcards et de “l’accueil de l’Autre”.

  2. je vois qu’ils sont aussi givrés que chez nous et tout aussi pourris

  3. Ceci étant, la belle affaire, le vin de messe n’y est pas spécifiquement consacré. Rien n’interdit de célébrer la messe en consacrant un bon Bordeau…

  4. Si au moins ils aimaient le vin. Mais à mon avis ils vont le détruire car trop dangereux.

  5. Ce qu’ils cherchent à faire ? Sans voir le complot partout et sans rien affirmer sur cette histoire, je signale juste qu’une manière très simple de rendre une messe invalide et de faire qu’il n’y ait pas de présence réelle, c’est de fournir un liquide qui ressemble à du vin, mais qui n’est pas du vin… On peut faire pareil avec du pain qui n’est pas du pain. À mon avis, on manque de prudence à ce sujet, vu les ennemis de l’Église. J’ai souvenir de quelqu’un qui disait que son plus grand problème à la messe n’était pas de croire en la transsubstantiation, mais de croire que les hosties si fines que l’on amenait étaient vraiment du pain ; et de croire que ce liquide si transparent était vraiment du vin. “Ils n’ont plus de vin.” “On lui donna du vinaigre…” Cela rappelle quelque chose.

  6. les québécois auraient ils élu des canada-écologie-les verts ?

  7. Je croyais le vin de messe non alcoolisé, et que donc aucun “alcohol addict” ne s’y intéressait ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]