Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Que se passerait-il si des « binationaux » algéro-français brandissant des drapeaux français déferlaient au cœur d’Alger ?

Que se passerait-il si des « binationaux » algéro-français brandissant des drapeaux français déferlaient au cœur d’Alger ?

De Bernard Antony :

Que se passerait-il si des « binationaux » algéro-français brandissant des drapeaux français déferlaient au cœur d’Alger et des autres grandes villes d’Algérie pour « fêter », avec les formes motorisées de la fantasia, une victoire de l’équipe de France de fouteballe ? Et si, un très grand nombre des plus excités de ces supporters s’avisaient de briser des vitrines, de piller les magasins et d’incendier des dizaines de voitures ? Et si, de plus, cela se produisait le jour de la célébration de la fête nationale algérienne ?

On imagine sans mal les réactions :

– des Algériens bien sûr, qui d’ailleurs ont été très fellaghalement éduqués à commémorer ce jour (1er novembre 1954) sans aucune repentance de ce qu’en fut l’atroce réalité, à savoir des assassinats de pieds-noirs et de musulmans patriotes français,

– de la police et des autorités judiciaires algériennes : les casseurs et incendiaires, de surcroît jugés comme traîtres puisque brandissant des drapeaux français, ne seraient pas prêts de sortir de prison avant des mois, des années et peut-être pas vivants…

Mais c’est bien la peine pour l’État français d’organiser un beau défilé du 14 juillet avec notre admirable armée et d’inaugurer la veille à Cherbourg le premier d’une série de sous-marins ultra-perfectionnés alors que tant de rues sont livrées à la faune de casseurs, de pillards et d’incendiaires algériens brandissant, conquérants, leurs drapeaux.

On imagine comment seraient traités de pareils transgresseurs de la paix civile en Russie, aux États-Unis, en Israël ou au Japon…

La politique qui s’impose à l’égard de ces vandales tient en deux mots : « dedans ! », puis « dehors ! ». D’abord « dedans », c’est-à-dire « au trou » après les justes condamnations qui s’imposent pour saccages, vols et incendies. Ensuite « dehors », c’est-à-dire à leur sortie de prison le renvoi dans leur si prospère Algérie de tous ceux parmi ces délinquants ayant la nationalité algérienne, étant donné que dans les cas très fréquents de doubles nationalité, ils doivent être déchus de la nationalité française.

Quand donc s’exprimera à la tête de l’État la détermination d’en finir avec les barbares de « Nique la France » ?

Partager cet article

6 commentaires

  1. Eh Bernard on est en république maçonnique … ils ont aussi fêté le 14 juillet…sataniste…

    Prions ou blablabla

  2. Je peux répondre à la question de Bernard Antony : « Que se passerait-il si des « binationaux » algéro-français brandissant des drapeaux français déferlaient au cœur d’Alger … pour « fêter », … une victoire de l’équipe de France de fouteballe ? »

    Tout d’abord, en français, on écrit « football : Sport opposant deux équipes de onze joueurs dont… » https://www.cnrtl.fr/definition/football

    Ensuite, connaissant le sujet, je peux dire que ce serait catastrophique pour ces franco-algériens comme cela l’est pour les algéro-français en France.

    Poser la question, c’est donc y répondre. Le problème, c’est la nationalité multiple, laquelle n’a aucun sens. Les cultures étant tellement incompatibles qu’on peut être de l’une ou l’autre mais pas de l’une et l’autre en même temps.

    Il faut donc lutter contre ces nationalités multiples en proposant de choisir à 18 ans celle de son cœur en excluant toute autre. On pourra alors envisager des facilités concernant une autre nationalité pour visiter sa famille, … mais dans tous les cas, on ne votera que dans un seul pays, on n’aura qu’un drapeau, espérant qu’on ne sera fidèle qu’à un pays, celui que l’on sert et qui nous nourrit.

  3. Les pieds noirs faisaient ils des descentes dans la kasbah pour tout casser et piller quand la France gagnait des compétitions sportives?

  4. Le mieux serait de les déchoir de la nationalité française et de les expulser illico prestissimo, avec interdiction de remettre les pieds sur notre sol.

    Le nec plus ultra serait de cesser de distribuer la carte nationale comme si c’était un article démodé.

    Mais le problème vient de nos politiques soumis et de tous ces gauchos qui prolifèrent.

  5. Le problème est que nous sommes gouvernés par des éléments maçonniques ‘effectivement) et que les dirigeants de la France entre autres, ne sont que des hommes de paille.

  6. Suppression des aides sociales, de la nationalité.
    Les ” envahisseurs “. Image symbolique de la France déchue, conquise.
    Il faut etablir un tribunal bis de Nuremberg pour les collabos en poste et qui vendent notre nation aux barbares en babouches !
    A force de trop râcler la rouille le vase fini par se briser !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services