Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Que ceux qui dénoncent l’immigration soient dissous…

Lu sur Causeur :

"Après le drame d’Oslo, Harlem Désir a demandé au Président de la République la dissolution du collectif de la Droite Populaire. On peut saluer le sens de la responsabilité du Premier Secrétaire intérimaire du Parti Socialiste qui n’a écouté que son devoir pour demander l’expurgation du Mal. Assez de tous ces députés hargneux, affreux, bêtes et méchants, qui n’ont que les mots insécurité, nationalité et immigration à la bouche. Assez de ces haineux, teigneux de la droite de la droite sans lesquels la vie serait et tellement plus belle et –pourquoi le nier ?- beaucoup moins coûteuse en vies humaines. De 1793 à Katyn, de Cronstadt à Sabra et Chatila, on a vu les méfaits de l’idéologie sur des phalanges fanatisées. Au nom du principe de précaution, éliminons-donc tout ce qui, a de près ou de loin, un rapport avec la moindre virgule du mémoire délirant rédigé par Anders Breivik.

Aussi, devraient être dissous par décret gouvernemental :

  • Les héritiers politiques de Giscard, qui avait parlé d’immigration « invasion » : Modem, Parti Radical, centristes de l’UMP : ne lésinons pas, rasons gratis !
  • Les gaullistes, dont le père spirituel avait eu l’outrecuidance de noter la dominante blanche, catholique et romaine de la population française, redoutant que son village natal se transforme un jour en « Colombey-les-deux-Mosquées ». Adieu UMP et Debout la République !
  • Les communistes, qui, jusqu’à l’aube des années 1990, exigeaient l’arrêt des vannes l’immigration pour ne plus grossir les armées de réserve du patronat. Héritiers, même renégats, de Thorez et Marchais, dégagez !
  • Enfin, pour parachever cette grande œuvre de purification, les derniers mitterrandistes devraient payer pour la phrase assassine de Tonton sur le fameux « seuil de tolérance », arguant que la capacité d’accueil de la France ne serait pas sans limites. A la demande d’Harlem, dans un très beau geste de hara-kiri politique, bye bye le PS. […]

Partager cet article

3 commentaires

  1. L’unique solution pour survivre politiquement oblige ces partis et syndicats ,délaissés par leurs militants à recruter désormais dans le vivier de l’immigration …quitte à en mourir un peu plus tard !

  2. supposons qu’ils n’aient plus les immigrés pour voter pour eux que leur resterait-il?

  3. et pourquoi pas enfermer dans des camps de rééducation tous ceux qui se reclament de la patrie , tous les souverainistes et ceux qui revendiquent l’identité judéo-chrétienne …..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]