Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Quand Le Monde s’inquiète de l’objectivité des médias

… les lecteurs du Salon Beige sont invités à sourire.

C’est pourtant le cas : "Nicolas Sarkozy inquiète les médias" titre Le Monde, qui explique :

" En cause, les amitiés entretenues par le nouveau président de la République avec des hommes d’affaires présents dans les médias comme Arnaud Lagardère, dirigeant du groupe du même nom (Elle, Paris Match, Journal du dimanche, Europe 1…), Serge Dassault, propriétaire du Figaro, Alain Minc, président du conseil de surveillance du Monde, Martin Bouygues, propriétaire de TF1, Vincent Bolloré (Matin plus, Direct 8), ou Bernard Arnault, propriétaire de La Tribune…"

Alors, doit-on s’inquiéter de la complaisance et de la désinformation des médias ? Les lettres au Monde montrent que ce manque d’objectivité n’a pas attendu Nicolas Sarkozy, et, pour notre part, nous sommes déjà vaccinés.

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il y a cependant une forte différence entre un cas où des journalistes décident en conscience, même si elle est anémiée, et un autre où ce sont des puissances d’argent qui leur indiquent ce qu’ios ont le droit d’écrire.

  2. «… et, pour notre part, nous sommes déjà vaccinés.»
    Je me permets de rectifier…
    Je ne crois pas que vous soyez vacciné, puisque à lire votre blog, vous avez gardé vos capacités à réagir. Ceci est la preuve que votre système immunitaire est sain.
    Être vacciné signifie au contraire qu’on vous a inoculé le virus pour ne plus réagir à sa présence.
    Amicalement
    [Ah non : être vacciné signifie que l’on sait se défendre lorsque le virus attaque. MJ]

  3. … Je vous l’accorde. C’était une boutade!
    Mais pour ma part, je dois être quand même allergique au vaccin.
    Je continue constamment à faire de l’urticaire au contact des médias !
    C’est grave Docteur?
    [Heu… peut-être. J’ose une interprétation osée : “Le ciel et la terre [Le Monde ?] passeront, mais mes paroles ne passeront pas”…
    😉 MJ]

  4. vous avez tort: “Le Monde”
    donne les cours de la Bourse
    en toute objectivité

  5. Le Monde reproche au vicaire du Christ d’avoir affirmé que “l’annonce de Jésus et de son Evangile n’a comporté à aucun moment une aliénation des cultures précolombiennes et n’a pas imposé une culture étrangère”. Il a également ajouté que “le Christ était le sauveur auquel ils [les Amérindiens] aspiraient silencieusement” et que “l’utopie de redonner vie aux religions précolombiennes, en les séparant du Christ et de l’Eglise universelle, ne serait pas un progrès mais une régression”.
    Cet article convoque la théologienne de service et le souvenir des dénonciations de Bartolomé de Las Casas, mais il néglige bien entendu les contradiction des religions amérindiennes, les 20 000 sacrifices humains annuels de Mexico et l’enthousiasme manifesté pour soutenir la conquête espagnole du très pieux Cortès, par les peuples qui servaient à les alimenter et et l’effroi des espagnols devant les lieux de sacrifice : “Les murs et le plancher de ce temple baignaient dans un sang noirci et la puanteur était pire que celle de tout abattoir d’Espagne. Ils avaient offert à cette idole cinq coeurs des sacrifices de la journée. Au sommet du temple, dans une alcôve de bois finement ciselé se dressait une autre statue, mi-homme mi-lézard.”
    Las Casas n’avait pas du tout renonçé à la conversion des indiens, il pensait seulement qu’elle se ferait mieux, sous la direction de quelques religieux dominicains comme lui. Ce qu’il contestait c’était la conquête, dont Benoit XVI ne parle pas. La vraie controverse de Valladolid, étudiée par Jean Dumont, montre que son adversaire Sepulveda justifie la présence espagnole par la protection de peuples moins développés et des missionnaires présents parmi eux, pour qu’ils puissent adhérer librement à la foi sans que les anciennes puissances ne puissent massacrer les missionnaires et leurs nouveaux fidèles.
    Les références de ce texte sont sur mon blog ici : http://unvoyageauliban.hautetfort.com/archive/2007/05/14/le-pape-les-indiens-et-l-evangelisation.html

  6. A lire absolument cette page (http://www.bigbangblog.net/article.php3?id_article=181)
    du blog de Daniel Schneidermann, journaliste éminent de la rédaction du MONDE qui fut licencié par J-M Colombani pour une phrase qu’il n’avait pas publiée, mais simplement envisagé de publier !!!!!
    Phrase symbolique d’ailleurs : “LE MONDE ne pratique pas à l’égard de ses propres comptes le traitement qu’il exige des autres””. Amusant, non ?
    Avoir envisagé de publier dans un livre cette phrase impie a suffit à ce que J-M Colombani, tel un parrain de caricature, fronce le sourcil : c’était la sentence d’élimination.
    Je n’ai pas de révérence ni d’obligations personnelles ou de réseaux envers N. Sarkozy, mais je dois dire que l’arrogance de J-M Colombani commence à suffire : il tient le goupillon du Monde, et sait que la Halde , les lois Gayssot et autres instruments de l’oppression jacobine anti nationale sont le sabre qui tranche.
    A lui l’eau bénite, aux autres les basses oeuvres.
    N. Sarkozy n’abolira pas les lois liberticides : il devra donc accepter le magistère moral implacable du commisssaire politique Colombani. Et sera ainsi réduit à l’impuissance politique.

  7. À l’Homme de la Lune,
    Bravo, pour votre commentaire d’actualité relatif au déplacement de notre Saint Père au Brésil.
    Merci de rappeler qu’un journaliste n’est pas hélas un historien.
    Il faut aussi préciser que la première conséquence de la controverse de Valladolid est la reconnaissance par l’Église d’une âme aux amérindiens.
    Cette décision qui pourrait nous sembler aujourd’hui banale ne l’était pas à l’époque puis qu’ elle interdisait de fait l’asservissement de cette population : Pas d’esclavage possible !
    Les conséquences historiques et économiques non pas été nulles non plus, mais il conviendrait d’observer des différences selon les lieux et les couronnes. L’Espagne n’a pas été le Portugal. L’accaparement des terres par les colons s’est fait très différemment selon les pouvoirs en place.
    Ier conséquence : la traite des noirs vers les Amériques.
    2d conséquence : une opposition entre l’Église et la couronne du Portugal avec les luttes pour le pouvoir temporel. Le film « Mission » illustre parfaitement cette période pour le Brésil.
    Par la suite,la compagnie de Jésus continuera a payé le prix fort (partout dans le monde)…

  8. À Pascal G
    Le boycott du Monde est possible.
    Arrêtons de l’acheter !
    Je suis stupéfait d’entendre (hier soir) Henri de Lesquen sur Radio Courtoisie avouer qu’il fait partie de ses abonnés.
    On peut comprendre qu’il le lise, mais pas l’acheter !?

Publier une réponse